L'apprentissage significatif : la valeur d'apprendre par la pratique

10 février, 2020
Etes-vous conscient de tout ce que vous devez faire pour créer une empreinte de mémoire dans votre cerveau ? Avez-vous déjà pensé aux mécanismes impliqués dans l'apprentissage ? Pensez-vous que le simple fait de regarder comment est fait un gâteau, faire du vélo ou réciter un poème vous permettra de le faire avec précision ?
 

Qu’est-ce que l’apprentissage significatif ? Une bonne mémoire implique certaines doses de répétition de ce que nous voyons ou entendons. Parce que nous n’apprenons vraiment que lorsque, après avoir observé comment cela se fait, nous mettons toutes nos ressources pour le réaliser de manière autonome.

C’est pourquoi il convient de promouvoir une méthodologie active à l’école, dans laquelle les enfants agissent comme de véritables protagonistes, plutôt que comme des récepteurs de données. Ou, du moins, une combinaison des deux.

Nous avons besoin que les enfants soient maîtres de ce qu’ils apprennent, qu’ils maintiennent vivante la flamme de la créativité, le désir d’explorer, au lieu qu’il ne s’éteigne peu à peu au fil des ans. Que leur curiosité pour ce qu’ils ont appris – et ce qu’ils doivent encore apprendre – n’ait pas de limites et qu’ils y consacrent plus de temps et d’intérêt.

Mais même à l’âge adulte, cette curiosité, ce désir de plus, d’enrichissement et de connaissance, ne doivent pas se perdre. Car ce n’est que lorsque nous nous impliquons, lorsque les informations que nous recevons nous attirent, que nous apprenons vraiment le plus ; lorsque ce qui nous intéresse reste gravé dans notre esprit.

“Dis-moi et j’oublie, enseigne-moi et je me souviens, fais-moi participer et j’apprends.”

-Benjamin Franklin-

L’apprentissage significatif d’Ausubel

David Paul Ausubel était un psychologue et un éducateur américain qui appartenait au mouvement constructiviste et qui s’est concentré sur l’élaboration et l’organisation de l’enseignement basé sur les connaissances que possèdent les étudiants.

 

Parmi ses théories, celle qui fait référence à l’apprentissage significatif se distingue. Il s’agit d’une perspective dans laquelle on tient compte du fait que la vraie connaissance ne peut naître que lorsque de nouvelles informations ont un sens à la lumière des connaissances que l’on possède déjà.

Cela signifie que pour Ausubelel, l’apprentissage n’est possible que lorsque les nouveaux apprentissages sont en rapport avec les apprentissages existants. Non pas tant par similitude, mais plutôt parce que de cette interaction se construit un sens nouveau et plus riche.

Ainsi, la théorie de l’apprentissage significatif d’Ausubel inclut chacun des éléments et facteurs qui garantissent l’acquisition, l’assimilation et la rétention des contenus que les enfants reçoivent à l’école et qui sont déterminants pour l’acquisition de sens pour eux.

L'apprentissage significatif

Ainsi, pour que nous puissions atteindre ce sentiment d’apprentissage, nous avons besoin de deux conditions :

  • Une volonté d’apprendre : c’est-à-dire, éprouver du désir et de la curiosité pour l’information que l’on reçoit
  • Que le matériel soit présenté en fonction de notre développement cognitif : cela signifie que dans notre esprit, il doit y avoir des traces de mémoire qui nous permettent d’introduire et d’intégrer les nouvelles connaissances dans les structures précédentes.
 

Le premier point commence par la motivation, l’intérêt, le sentiment d’être attiré et excité. Nous devons être excités d’apprendre et de nous souvenir. Afin que ce que nous saisissons ne soit pas simplement une autre information. Mais quelque chose que nous voulons faire nôtre.

La deuxième condition concerne les ancrages, ces structures qui nous permettent d’avoir une base à partir de laquelle nous pouvons soutenir et relier les connaissances ultérieures et ainsi créer une empreinte mnésique.

En outre, Ausubel divise le savoir en trois types dans sa théorie :

  • Subordonné : de nouvelles informations s’incluent comme nouveaux exemples d’un terme plus général que nous avons déjà
  • Supraordonné : les nouvelles informations sont incluses comme de nouveaux exemples d’un terme plus spécifique que nous avions déjà
  • Combinatoire : les nouveaux concepts sont liés à d’autres que nous avons au même niveau
Un enfant dans l'apprentissage significatif de voler

J’apprends, je retiens et je me souviens

Le point de vue d’Ausubel nous amène à réfléchir sur l’apprentissage mémoristique et sa courte durée de vie. Car le souvenir s’efface lorsqu’il cesse de se répéter au fil du temps. De cette façon, l’apprentissage significatif semble avoir un caractère plus solide. En effet, il ne s’apprend pas par la répétition mais par la relation entre les concepts et les connaissances. Cela le rend plus facile à retenir.

 

Ainsi, un apprentissage significatif se produit lorsque nous sommes réellement préparés, tant sur le plan de la motivation que sur le plan mental, à acquérir de nouveaux apprentissages. Parce que lorsque nous apprenons vraiment, c’est lorsqu’il y a cette étincelle qui a capté notre attention. Activé nos ressources. Et nous a poussés à acquérir et intégrer quelque chose de nouveau.

Les bons enseignants se caractérisent par le fait qu’ils allument cette étincelle. Qu’ils nous émeuvent. Et qu’ils piquent notre curiosité de mille et une façons.