6 curiosités sur le cerveau que vous ignoriez peut-être

· 5 octobre 2018

On sait depuis longtemps que le cerveau est « l’unité de contrôle » centrale de nos corps. Ainsi qu’un réservoir de souvenirs et d’émotions. À une certaine époque, les philosophes croyaient même que l’âme y résidait. Cependant, tout au long de l’histoire, des choses très intéressantes et curieuses ont été découvertes. Nous allons voir, dans cet article, quelles sont ces curiosités. Vous en connaissez peut-être quelques-unes et d’autres non.

Nous savons tous que le cerveau est le principal organe du système nerveux humain. En effet, il contrôle la majorité des activités de notre corps. Il est capable de traiter une grande quantité d’informations. Par ailleurs, il constitue le siège de nos émotions et capacités cognitives. De nos pensées à court et long terme. De notre mémoire et de notre prise de décisions.

Quelques curiosités sur le cerveau

Notre compréhension du cerveau s’est développée de manière incroyable dès la première mention qui en a été faite dans le Papyrus chirurgical d’Edwin Smith (document découvert au XIXème siècle). Malgré tout, un grand nombre de mystères et de curiosités demeurent.

curiosités sur le cerveau

Taille

La taille du cerveau varie beaucoup en fonction de l’âge, du sexe et de la masse corporelle en général. Cependant, les études ont suggéré que le cerveau de l’homme adulte pèse, en moyenne, autour de 1336 grammes. Le cerveau de la femme adulte, lui, pèse environ 1198 grammes.

Le cerveau humain n’est pas le plus grand. Parmi tous les mammifères, le cachalot est connu pour avoir un cerveau de plus grande taille. Mais si nous prenons en compte le fait que ce mammifère pèse entre 35 et 45 tonnes, la comparaison semble un peu disproportionnée.

Malgré tout, parmi tous les animaux vivant sur Terre, les cerveaux humains sont ceux qui ont le plus de neuronesdes cellules spécialisées qui stockent et transmettent des informations à travers des signaux électriques et chimiques.

Fonction

Le cerveau humain, avec la moelle épinière, constitue le système nerveux central. Nous pouvons différencier trois parties principales dans le cerveau :

  • Le tronc cérébral, qui connecte le reste du cerveau à la moelle épinière.
  • Le cervelet, qui se trouve dans la partie postérieure du cerveau. Il joue un rôle crucial dans la régulation du mouvement, l’apprentissage moteur et le maintien de l’équilibre.
  • Le cerveau, qui est la partie la plus grande et remplit la majeure partie du crâne. Il abrite le cortex cérébral (qui a un hémisphère gauche et un hémisphère droit séparés par une fissure). Et d’autres structures plus petites, responsables de la pensée consciente. De la prise de décisions. De la mémoire. Des processus d’apprentissage, de communication et de perception de stimulus externes et internes.

Consommation d’énergie

Même si le cerveau humain n’est pas un très grand organe, il a besoin de beaucoup d’énergie. Il est curieux de voir qu’il représente 2% de notre poids et qu’il requiert 25% de toute l’énergie dont le corps a besoin pour fonctionner.

Mais pourquoi le cerveau humain a-t-il besoin d’autant d’énergie pour fonctionner ? Certains scientifiques ont émis l’hypothèse selon laquelle la majeure partie de cette énergie est utilisée pour maintenir la pensée et les processus corporels. L’autre partie, elle, sert probablement à garder les cellules cérébrales en bonne santé.

Or, selon d’autres chercheurs, le cerveau consomme inexplicablement beaucoup d’énergie au cours de son état de repos, lorsqu’il n’est impliqué dans aucune activité spécifique.

Partie du cerveau « utilisée »

Un mythe circule depuis longtemps. Il affirme que les humains n’utilisent que 10% de leur capacité cérébrale. Il suggère aussi que si nous étions capables d’utiliser les 90% restants, nous pourrions débloquer d’incroyables habiletés.

En réalité, nous utilisons presque constamment la majorité de notre cerveau. Les scanners cérébraux ont démontré que nous l’utilisons même quand nous dormons, même si les patrons d’activité et l’intensité de cette dernière peuvent différer en fonction de ce que nous faisons ou de la phase de sommeil dans laquelle nous nous trouvons.

Le neurologue Krish Sathian explique que même quand vous êtes occupés avec une tâche et que certains neurones sont concentrés sur cette dernière, le reste du cerveau fait d’autres choses. De cette façon, la solution à un problème peut surgir après avoir cessé d’y penser. Ou après une nuit de sommeil. Cela est dû au fait que le cerveau ne cesse de travailler sur ce point. Même si vous n’y faites plus attention.

curiosités sur le cerveau

Hémisphère prédominant

On parle beaucoup de la prédominance d’un hémisphère sur l’autre et de ses implications sur la personnalité. En fait, il s’agit de l’une des curiosités les plus connues à propos du cerveau. On suppose que les personnes au cerveau gauche sont plus développées sur le plan mathématique et analytique tandis que les personnes au cerveau droit sont plus créatives.

Mais ce n’est pas le cas. S’il est vrai que chacun de nos hémisphères a des fonctions légèrement différentes, nous n’avons pas réellement de cerveau « dominant ». Un cerveau qui détermine leur personnalité et leurs habiletés.

En revanche, les recherches ont révélé que les personnes utilisent leurs deux hémisphères cérébraux de façon égale (ou presque). Il faut tout de même savoir que l’hémisphère gauche du cerveau s’intéresse davantage à l’usage du langage. Alors que l’hémisphère droit se concentre plus sur la complexité de la communication non verbale.

Changements avec l’âge

Au fur et à mesure que nous vieillissons, les parties de notre cerveau commencent à se réduire de façon naturelle, en perdant des neurones. Le lobe frontal et l’hippocampe, deux régions cérébrales essentielles dans la régulation des processus cognitifs, qui incluent la mémoire et la récupération, commencent à se réduire quand nous atteignons les 60 ou 70 ans.

Cependant, de nouvelles recherches suggèrent que les cerveaux adultes peuvent aussi générer de nouvelles cellules. Ceci augmenterait les possibilités de notre plasticité cérébrale, en plus de notre capacité d’adaptation.

Le processus au cours duquel de nouvelles cellules nerveuses se créent dans le cerveau adulte s’appelle la neurogenèse. Les estimations suggèrent qu’un humain adulte moyen produit 700 nouveaux neurones par jour dans l’hippocampe.

Il reste encore beaucoup de curiosités sur le cerveau à découvrir

Malgré tous les progrès dans la recherche et la technologie clinique, beaucoup de questions restent sans réponse. Il reste encore beaucoup de mystères à éclaircir à propos du cerveau. Par exemple, nous ne comprenons encore pas comment l’information complexe est traitée.

Nous ne pouvons pas encore expliquer une bonne partie du fonctionnement de notre conscience. Quelle partie de notre personnalité est déterminée par notre cerveau? Pourquoi dormons-nous et rêvons-nous? Comment stockons-nous et accédons-nous à nos souvenirs? Beaucoup de questions restent sans réponses. Les nouvelles découvertes nous apprennent des choses mais nous offrent aussi de nouvelles interrogations.