Hérodote, biographie du premier historien et anthropologue

· 20 janvier 2019
Savez-vous qui était Hérodote ?

Hérodote d’Halicarnasse était un historien et géographe de la Grèce Antique qui a vécu entre 484 et 425 av. J-C. On le considère actuellement comme le père de la discipline historique en Occident. Certains pensent même qu’il est aussi le père de l’anthropologie.

Il s’agit du premier historien qui a laissé une trace raisonnée et structurée d’événements et d’actions humaines. Pour cela, il s’est servi d’une grande variété de sources historiques orales et écrites. Comme nous le voyons, Hérodote était un précurseur. Approfondissons son histoire.

La classe d’histoire qu’Hérodote réalisait

Les Histoires est l’oeuvre dans laquelle Hérodote a présenté pour la première fois ce qui allait devenir la discipline historique. Il avait deux objectifs:

  • Garder en mémoire les événements vécus aussi bien par les Grecs que par les barbares.
  • Chercher et expliquer les causes de ces événements et les effets sur les peuples grecs et perses.
temple grec et hérodote

 

Les événements relevés par Hérodote concernaient les Guerres Médiques (492-478 av. J-C). Ce conflit a impliqué l’Empire Perse et la Grèce.

Ces événements sont écrits en prose et non en vers. Ainsi, même si Homère, l’auteur de L’Illiade et de L’Odyssée, avait une claire influence sur Hérodote, ce dernier s’est éloigné de sa façon d’écrire. Cependant, il en a gardé certaines caractéristiques comme la narration à la troisième personne, l’utilisation d’un langage formel et soutenu et la commémoration d’événements et de personnages pour qu’ils ne tombent pas dans l’oubli.

Une autre grande différence entre la poésie épique et l’historiographie d’Hérodote concerne les sources d’information. Tandis que la muse était, pour Homère, la principale source d’inspiration, Hérodote se plongeait dans un processus de recherche d’informations. Il avait pour but d’élaborer ses narrations avec une continuité et un certain sens historique.

Hérodote, l’historien voyageur

Hérodote était un grand voyageur en raison de son immense curiosité. Il écrivait donc, inévitablement, tout ce qu’il voyait et écoutait lors de ses voyages. Cela se reflète de façon claire dans la méthode de rassemblement d’informations qu’il employait pour donner forme à sa grande oeuvre historique. Elle consistait à suivre différents points:

  • Recherche et rassemblement d’informations à propos de ce qu’il pouvait directement voir. Il utilisait les descriptions des aspects graphiques, des coutumes des villages visités et de leurs particularités les plus surprenantes.
  • S’il ne pouvait pas avoir d’informations de façon directe, il se servait des témoignages oraux des habitants des lieux qu’il visitait.
  • Par ailleurs, il s’appuyait aussi bien sur des sources écrites et produites par des poètes épiques que par des logographes.

Tout au long de son oeuvre, Hérodote nous explique comment il s’est servi des informations pour raconter des événements. Il a toujours souligné l’importance et la difficulté de l’utilisation de plusieurs sources pour faire un récit historique qui soit le plus véridique possible. Cet usage des sources directes, orales et écrites, a fait d’Hérodote un personnage décisif. Il a marqué un avant et un après dans la production historiographique.

Histoires

Son immense oeuvre, les Histoires, est divisée en 9 tomes. Chacun a ses propres thématiques, ses propres lieux, ses propres événements:

  • Dans le premier livre, il expose les possibles causes des Guerres Médiques. Pour cela, il nous parle principalement du royaume de Lydie à l’époque du roi Crésus. Selon l’historien, ce dernier a été le premier agresseur et a fait éclater les conflits entre la Grèce et la Perse.
  • Dans le second livre, il nous parle de l’Egypte et de ses grandes merveilles. L’auteur décrit ses aspects géographiques et les coutumes égyptiennes les plus importantes. Il fait également une synthèse de la longue histoire du pays.
  • Le troisième livre expose les causes qui ont incité le perse Cambyse à attaquer l’Egypte dans le but de la conquérir. Il raconte comment s’est déroulée la campagne militaire, comment était la personnalité de Cambyse et finit par sa mort et l’ascension au trône de Darius I.
  • Le quatrième livre est constitué de deux grands segments. Le premier concerne la Scythie (une région d’Asie Centrale) et le second, la Libye.
  • Du cinquième au neuvième livre, Hérodote se concentre sur le conflit entre les Grecs et les Perses lors des Guerres Médiques. Dans le cinquième tome, il relate l’avancée de la Perse sur la Grèce, et plus spécifiquement en Macédoine et en Thrace. Il nous parle aussi de l’histoire, de la géographie et de la culture de Sparte et d’Athènes car elles participent toutes deux au conflit.
  • Dans le sixième livre, il aborde l’expédition de Darius qui s’achève par une victoire grecque à Marathon. Par ailleurs, dans le septième tome, nous retrouvons le récit d’une série de batailles dramatiques, comme la bataille des Thermopyles. Enfin, le huitième et le neuvième livre traitent respectivement des batailles de Salamine et de Platées.
hérodote

 

Le premier historien et anthropologue

En raison de son immense oeuvre et des méthodes de rassemblement d’information qu’il a utilisées, Hérodote est considéré comme le père de la discipline historique par un grand nombre d’historiens actuels. Grâce aux descriptions des événements qu’il a vécus au long de ses voyages, nous avons des traces de l’un des conflits qui a marqué une bonne partie de l’Europe et de l’Asie antique. Ces descriptions étaient étayées par des références visuelles, orales et documentaires, et pas simplement par l’imagination de l’auteur.

Cependant, on ne le considère pas seulement comme le premier historien: il est aussi le premier anthropologue. Cela est dû à l’usage de l’observation participante -une caractéristique fondamentale de ce que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de méthode ethnographique-, et à son grand intérêt pour les coutumes et les traditions des peuples qui n’étaient pas grecs.

 

 

  • Aurell, J., Balmaceda, C., Burke, P. & Soza, F. (2013): Comprender el pasado una historia de la escritura y el pensamiento histórico.  Madrid: Ediciones Akal.
  • Burrow, J. A. (2014). Historia de las historias: de Heródoto al siglo XX. Grupo Planeta (GBS).
  • de Halicarnaso, H., & Pontieri, M. B. (1970). Historias (No. 821.14). Centro Editor de América Latina,.
  • Gómez-Lobo, A. (1995). Las intenciones de Herodoto. Estudios públicos59, 1-15.