Henko, le changement sans possibilité de retour en arrière

· 12 septembre 2018

Henko o へんこう est un mot japonais faisant référence à un changement transformateur qui n’implique pas de possibilité de retour à un état initial. Il suppose très souvent un grand progrès au niveau de notre croissance personnelle et une preuve que nous sommes capables de tout car il reflète précisément cet acte de bravoure. Nous parlons de ce point d’inflexion qui nous hisse au-delà de la peur et des préoccupations, transformant ainsi notre attitude de vie.

Au-delà de ce que nous pouvons croire, peu de mots rassemblent des concepts aussi basiques mais importants que le henko. Être capable de se transformer, d’évoluer, d’avancer et d’élargir notre niveau de conscience est essentiel pour surmonter des obstacles, dissoudre la démotivation et sortir renforcés de situations qui se présentent à nous. Henko est une représentation, celle du fruit de la résilience.

« Dans la vie, la même chose se produit à chaque moment clé. Nous devons renoncer à une partie de ce que nous sommes pour devenir ce que nous pouvons être réellement. Le changement n’est pas gratuit, bien sûr, et il nous nourrit uniquement s’il nous mène à la transformation. »

-Alex Rovira-

Changer pour avancer

Une grande partie de nos difficultés se résoudraient si nous introduisions un henko, un changement transformateur dans nos vies. Le problème est que, la majorité du temps, nous n’y sommes pas préparés. Nous ne savons pas comment faire. La nouveauté nous fait peur. On sait, par exemple, que certaines personnes préfèrent rester dans leur zone de confortavec les mêmes stratégies d’affrontement, alors qu’elles ne se sentent pas bien. En fait, elles font parfois même de véritables efforts pour qu’un changement qui est censé arriver de façon naturelle ne se produise pas.

Il est vrai que nous avons tous peur de l’inconnu, de ce que nous ne pouvons pas prévoir, de tout ce qui échappe à nos calculs et, par conséquent, à notre contrôle. Quand nous gérons mal cette peur, nous finissons épuisés sur le plan émotionnel parce que nous choisissons de nous replier sur nous-mêmes et de rester au même endroit au lieu d’accepter le changement. La transformation peut être motivée par plusieurs choses mais celles-ci ne valent rien s’il n’existe pas quelques éléments de base : le désir, la motivation, la conviction.

vague dans la mer

Le risque est imprimé dans nos battements de coeur; nous avons besoin de le tolérer à un certain niveau pour avancer: d’assumer qu’à un moment donné, aucun de nos pieds ne touchera le sol. Mais ne nous méprenons pas. N’importe quel changement ne mène pas à une transformation de notre être. Nous réalisons parfois des changements de premier ordre et, en peu de temps, nous nous retrouvons plongés et bloqués dans la même dynamique qu’auparavant.

Pour grandir, pour suivre un nouveau sentier, nous devons introduire un changement à un niveau supérieur ou changement de second ordre, comme dirait Paul Watzlawick. Mais qu’est-ce que cela veut dire ?

Les types de changement selon Paul Watzlawick

Les experts en théories des systèmes considèrent qu’il existe deux tendances opposées au moment de changer. La première consisterait à nous maintenir dans un état stable et stationnaire et la seconde, à produire de nouvelles formes, toutes deux dérivées de la théorie mathématique des types logiques.

Le psychologue autrichien Paul Watzlawick a nommé ces tendances changement 1 ou de premier ordre et changement 2 ou de second ordre. Pour expliquer ces deux idées, il a utilisé l’exemple suivant: « Une personne qui fait un cauchemar peut faire beaucoup de choses dans ce cauchemar: courir, se cacher, crier, etc., mais le changement de l’un de ces comportements ne pourra pas mettre fin au cauchemar ».

On appelle ce type de changement le changement 1. Il s’agit de modifications et de stratégies qui sont liées à la même dynamique de la personne et qui se basent sur une rétro-alimentation négative.

Paul Watzlawick a donné le nom de changement 2 à celui qui se fait de façon qualitative et qui se base sur une rétro-alimentation positive. En d’autres termes, il augmente les déviations et débouche sur la formation de nouvelles structures. Si nous poursuivons avec l’exemple antérieur, il s’agirait du réveil. La seule façon de sortir du cauchemar serait un changement dans le rêve, c’est-à-dire un changement de réalité, de perspective.

Nous pouvons trouver un autre exemple dans un cas fréquent en consultation: des parents sollicitent une aide psychologique car le rendement scolaire de leur enfant a baissé. Ces parents ont sûrement tenté quelques stratégies comme le punir, réduire les activités extra-scolaires ou les sorties avec les amis.

Ces stratégies seraient des changements de type 1. Le problème est qu’ils ne parviennent pas à trouver de solution. Le thérapeute, après avoir analysé et écouté différents membres de la famille, observe que la grand-mère de l’enfant et sa grande soeur sont revenues vivre chez lui; cela a modifié la dynamique des relations entre tous les membres. En quoi consiste le changement de type 2? La manière de se lier de la famille devrait être modifiée pour s’adapter à cette nouvelle situation.

Nous pouvons encore mieux comprendre les choses en pensant à une personne qui a commencé à se sentir triste, apathique, démotivée et mélancolique. Pour essayer d’aller mieux, elle a décidé de s’inscrire au club de gym, de sortir plus et de commencer toute sorte d’activités créatives, c’est-à-dire des changements de type 1. Le problème est que, malgré tout cela, elle ne parvient pas à aller bien. Elle est juste capable de se distraire. Que peut-elle faire? Introduire un changement de type 2: changer son point de vue, sa vision de la réalité et gérer ses sentiments. Ceci lui permettra réellement de réaliser un changement transformateur.

« Le changement est inévitable. Le changement pour vivre de meilleures choses est un travail à temps plein ».

-Adlai E. Stevenson-

Henko : un changement, un nouveau destin

Comme nous le voyons, changer est un phénomène à plusieurs dimensions, surtout si nous voulons qu’il transcende, qu’il provoque un henko. Il ne suffit pas de vouloir changer et de réaliser une action différente: avant cela, il est nécessaire d’analyser le point de vue que nous avons par rapport à ce qui nous arrive.

Nous pouvons penser que notre vision de la réalité est la seule correcte et que le monde doit s’ériger et se comporter en fonction de nos préceptes. Cependant, comment pouvons-nous en être aussi sûrs? N’est-il pas vrai que deux personnes peuvent observer un même fait et l’expliquer d’une manière différente? Chacun de nous construit et travaille avec une réalité propre, particulière, individuelle et difficilement échangeable. Par conséquent, pourquoi ne pas partir en quête d’autres visions pour solutionner celle qui nous tourmente ?

Cela n’a rien de facile, c’est vrai. Mais c’est précisément en raison de la complexité que cela sous-entend que nous devons conjuguer la motivation de l’illusion avec une pointe de calme. Remettre en cause notre vision du monde n’est pas une chose qui peut se faire rapidement. Nous ne serons pas satisfaits avant d’avoir atteint l’harmonie avec notre nature ultime, celle qui est libérée de toute préoccupation ou peur. Le véritable bien-être n’est possible qu’en transcendant notre ego.

henko

Un changement transformateur, un henko, est un exercice courageux au cours duquel nous faisons face à notre confort, aux schémas que nous avons construits pendant des années, aux idées qui, un jour, nous ont rendu la vie plus facile. Un exercice qui nous fait nous affronter nous-mêmes.

Nous sommes notre adversaire le plus coriace, mais aussi celui qui nous livrera le plus d’enseignements et nous permettra de devenir plus forts si nous ne tombons pas dans ses pièges et jeux mentaux. Enfin, même si le changement est une constante dans notre univers et même si en être conscients nous sert à évoluer, l’important est d’éclairer les chemins qui nous servent à grandir, en nous appuyant sur ce que nous avons appris et en pensant à tout ce que nous pouvons découvrir.

Un henko est l’opportunité de renaître à travers le calme et la force personnelle.