13 habitudes pour atteindre la maturité émotionnelle

Nous pouvons tous travailler notre maturité émotionnelle. Mais que faut-il faire pour atteindre cet objectif ?
13 habitudes pour atteindre la maturité émotionnelle
Ebiezer López

Rédigé et vérifié par Psychologue Ebiezer López.

Dernière mise à jour : 18 décembre, 2022

La maturité émotionnelle est une capacité qui permet aux gens de vivre en paix avec leurs sentiments. Quand quelqu’un ne l’a pas, il lui est facile de se laisser emporter par ce qu’il ressent, ce qui peut mal tourner. Par conséquent, afin de gérer les émotions de manière plus saine, il est nécessaire d’atteindre la maturité émotionnelle. Celle-ci ne s’atteint que lorsque vous travaillez activement avec certaines habitudes la favorisant.

Dans cette ligne d’idées, acquérir la maturité émotionnelle est l’une des voies vers une vie plus agréable et épanouie. En effet, vous vous sentirez ainsi en accord ou en complicité avec vous-même, mais probablement aussi avec votre entourage. De plus, une meilleure gestion de votre monde émotionnel vous aidera à faire face aux difficultés quotidiennes de manière plus adaptative.

Pratiques quotidiennes pour atteindre la maturité émotionnelle

La gestion intelligente des émotions est tout un art. Toutes les personnes sont plus ou moins confrontées à des difficultés émotionnelles. Ce qui fait la différence, c’est l’effort investi pour atteindre la maturité émotionnelle.

Bien que cela puisse sembler difficile, en réalité, la clé pour atteindre cet objectif est d’être constant et engagé. Vous verrez ci-dessous une série de recommandations utiles pour cultiver cette caractéristique.

1. Travaillez votre assertivité

Le contexte social est peut-être l’écosystème dans lequel nous pouvons le mieux montrer notre maturité émotionnelle. En ce sens, l’assertivité est une compétence clé pour une bonne gestion émotionnelle. On la comprend comme la capacité à exprimer nos émotions sans agresser les autres.

Camargo et al (2009) ont publié une enquête dans laquelle ils ont étudié la corrélation entre l’estime de soi et l’assertivité. Leurs résultats ont montré une association positive entre les deux dimensions. De cette façon, il est possible d’affirmer qu’en étant plus assertif, vous vous sentirez mieux dans votre peau.

Femme parlant à son collègue

2. Connaissance de soi pour la maturité émotionnelle

Nous avons noté au point précédent que manifester ce que nous ressentons de manière intelligente nous fait nous sentir mieux. Mais comment exprimer ce que l’on ressent si on n’est pas capable de l’identifier ? Par conséquent, une bonne intelligence émotionnelle repose sur une bonne cognition émotionnelle.

3. Envisagez de tenir un journal

Écrire vos pensées et vos sentiments dans un journal est une stratégie utile pour parvenir à une meilleure gestion émotionnelle. De plus, cela vous permettra d’en savoir plus sur votre perception du monde et d’identifier vos biais cognitifs. La meilleure façon de tenir un journal est d’inclure, dans notre emploi du temps, la tâche de le remplir à un certain moment de la journée.

4. Réfléchissez avant d’agir

L’instinct nous aide – et beaucoup – lorsque nous devons prendre des décisions rapides pour lesquelles nous avons beaucoup d’informations. Et, au contraire, il nous aide généralement peu lorsque nous nous retrouvons à flotter dans un état émotionnel négatif avec une charge énergétique élevée, comme ceux dans lesquels la colère ou la colère prédomine.

5. Apprenez que vos émotions sont valables

Nous avons parlé de la régulation émotionnelle, de ses vertus. Mais attention, l’autorégulation émotionnelle ne signifie pas que nous devons nous isoler et essayer de réduire à zéro l’influence de nos émotions.

Vargas (2013) a préparé un travail sur les troubles psychosomatiques et la détresse émotionnelle chez les étudiants universitaires. Dans son article, il mentionne différentes situations (pression des études, problèmes relationnels, situation familiale, etc.) susceptibles de stress psychologique et finissent par générer des cadres cliniques psychosomatiques.

6. Oubliez d’être parfait pour atteindre la maturité émotionnelle

Les parents et la société en général placent souvent des attentes irréalistes sur les gens à mesure qu’ils grandissent. Par conséquent, ils vivent en essayant de devenir un prototype du sujet parfait qui fait tout correctement. Or, la réalité est que les erreurs font inévitablement partie de la vie de n’importe qui.

Essayez de voir quels sont ces objectifs irréalistes que vous vous êtes fixés et essayez de les mettre de côté. Ou encore mieux, créez de nouveaux objectifs basés sur des attentes plus bienveillantes et plus réalistes pour vous-même. Vous verrez comment cette frustration constante diminue et vous pourrez atteindre la maturité émotionnelle.

7. Lâchez les parties du passé qui ne vous aident pas

On ne peut nier l’importance du passé : après tout, c’est à partir de ces expériences que vous avez vécues que vous êtes là où vous êtes. Le problème survient lorsque les gens s’accrochent à des épisodes de leur passé qui ne leur apportent aucun bien.

Cependant, il faut considérer que ce sont souvent des chapitres avec une forte charge émotionnelle qui ne peuvent tout simplement pas être oubliés. Dans ces cas, la prise en charge psychologique est essentielle pour travailler sur ces conflits.

8. Considérez les erreurs comme des opportunités

L’une des raisons pour lesquelles les erreurs sont si indésirables et conflictuelles est la perception qui existe à leur sujet. En général, se tromper est associé à un échec sans capacités réelles. En conséquence, les échecs affectent l’estime de soi et provoquent des sentiments désagréables.

Si, au contraire, vous commencez à voir les échecs comme des opportunités de grandir, vous aurez un sentiment très différent. N’oubliez pas que la perfection n’existe pas et que même les mauvaises expériences sont source d’apprentissage pour les gens.

9. Évitez les plaintes

Les adversités font partie de la vie. Mais à quoi bon se plaindre tout le temps ? Ne serait-il pas préférable de se concentrer sur la recherche de solutions aux problèmes ?

Lorsque vous voyez les difficultés comme des défis plutôt que comme des menaces, l’anxiété diminue. Parfois, les solutions sont juste devant nous : or, il est plus confortable de se plaindre et de ne rien faire.

10. Pratiquez l’empathie pour atteindre la maturité émotionnelle

L’empathie consiste à avoir la capacité de comprendre les sentiments et les pensées des autres. Cette capacité est essentielle pour pouvoir entretenir des relations interpersonnelles agréables avec les autres. De même, l’empathie est quelque chose que démontrent les personnes qui ont fait un effort pour atteindre la maturité émotionnelle.

D’autre part, si vous êtes empathique, il est plus probable que votre environnement soit également empathique avec vous. De plus, lorsque vous êtes compréhensif avec les autres, vous devenez en même temps plus gentil avec vous-même. Par conséquent, développer cette qualité vous profite grandement.

11. Mindfulness pour la maturité émotionnelle

Le mindfulness ou pleine conscience consiste à focaliser ses sens sur l’expérience présente, sans la juger. Une étape difficile car ce n’est pas ce que nous avons l’habitude de faire. Le mieux étant que tout le monde peut l’apprendre et le pratiquer !

Ce faisant, vous pourrez connaître vos sentiments de manière plus directe et plus profonde, afin de les réguler de manière saine. De plus, une étude systématique de Hodann et Serrano (2016) a conclu qu’il s’agissait d’un complément utile pour l’intervention sur certaines entités cliniques importantes.

fille méditant

12. Développez l’écoute active

L’écoute active demande de l’attention et un effort de notre part. Elle se produit lorsque notre activité mentale se concentre sur ce que l’autre communique. Ce type d’écoute est très nécessaire, par exemple, pour que des dialogues riches de contenu et de sens aient lieu.

13. Allez en psychothérapie pour progresser vers la maturité émotionnelle

C’est assurément l’une des meilleures alternatives à tester pour développer une maturité émotionnelle. Les psychologues disposent d’une série de connaissances techniques et théoriques sur la gestion émotionnelle qui se basent sur des preuves. Cela peut vous aider !

Pour terminer, dites-vous que la prise en charge psychologique ne sert pas uniquement à atteindre la maturité émotionnelle. Dans l’espace thérapeutique, vous trouverez un lieu pour vous exprimer sans avoir le sentiment d’être jugé.



  • Hodann-Caudevilla, R. M., & Serrano-Pintado, I. (2016). Revisión sistemática de la eficacia de los tratamientos basados en mindfulness para los trastornos de ansiedad. Ansiedad y Estrés, 22(1), 39-45.
  • León Camargo, A., Rodríguez Angarita, C., Ferrel Ortega, F. R., & Ceballos Ospino, G. A. (2009). Asertividad y autoestima en estudiantes de primer semestre de la Facultad de Ciencias de la Salud de una universidad pública de la ciudad de Santa Marta (Colombia). Psicología desde el Caribe, (24), 91-105.
  • Vargas Araya, P. (2013). Las enfermedades psicosomáticas y el malestar emocional de los (as) estudiantes de la Sede del Atlántico, Universidad de Costa Rica. InterSedes, 14(28), 05-24.
  • Velasco Bernal, J. J. (2014). LA INTELIGENCIA EMOCIONAL. Industrial Data, 4(1), 80. https://doi.org/10.15381/idata.v4i1.6677

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.