5 stratégies pour améliorer l'empathie

Vous souhaitez améliorer vos relations avec les autres ? Cela peut être aussi simple que d'apprendre à vous mettre à leur place. Nous vous proposons ici quelques clés pour y parvenir.
5 stratégies pour améliorer l'empathie

Dernière mise à jour : 24 juin, 2021

Il est indéniable que chaque relation est un monde, aussi divers dans ses traits que dans les personnes qui en font partie. Il y en a des plus enrichissantes que d’autres, mais si nous apprenons à améliorer l’empathie, nous ouvrirons les portes à des relations de meilleure qualité.

Plus le lien émotionnel qui soutient une relation est intense, plus la relation est belle. Par conséquent, il est nécessaire de prendre soin du lien émotionnel, de faire un effort pour continuer à cultiver des expériences positives, la confiance et la complicité.

Et le secret pour y parvenir consiste à se mettre à la place de l’autre, à essayer de ressentir ce que l’autre vit et d’observer le monde de son point de vue pour le comprendre. Bref, il s’agit d’améliorer l’empathie, ce fil invisible qui nous lie aux autres. Voyons comment faire.

“L’empathie est la plus grande vertu. D’elle découlent toutes les vertus.”

Eric Zorn

Travailler et améliorer l'empathie.

1. Améliorer l’empathie en pensant à l’autre

L’empathie est l’art de se mettre à la place de l’autre. Une façon de cultiver cet art est, tout simplement, de penser à l’autre, afin de nous connecter plus facilement à ce dernier.

Mais il ne suffit pas de simplement se souvenir de l’autre, mais de se demander ce que l’autre pense ou fait. De plus, il est également important de considérer quelles sont leurs limites, les difficultés traversées et les objectifs poursuivis.

2. Sortir de son monde

Un autre aspect important pour améliorer l’empathie est d’arrêter de croire que nous sommes le centre de l’univers. Il sera ainsi beaucoup plus facile de prendre en considération d’autres mondes, d’autres personnes et d’autres perspectives.

Abandonner cet égocentrisme nous permettra d’être plus tolérants et compréhensifs. S’il est vrai que certains aspects peuvent nous mettre mal à l’aise, parfois, réaliser que nous faisons tous des erreurs est productif. Il devient plus facile de relativiser la gravité de ce qui nous dérangeait.

Pour sortir de notre monde, on peut commencer par vraiment écouter l’autre. L’écoute active contribue à améliorer l’empathie, puisqu’elle nous oblige à prêter attention à l’autre et à lui donner l’importance qu’il mérite.

3. Lire entre les lignes

Lire entre les lignes, c’est aller au-delà des mots de l’autre. Le corps a son propre langage, c’est inévitable. Par conséquent, être conscient de votre langage corporel nous fournira des informations sur votre état.

Parfois, les gens ne sont pas capables de nous dire avec des mots ce qui leur arrive, mais nous pouvons le percevoir si nous lisons entre les lignes. Nous aurons ainsi plus de ressources, en plus des ressources verbales, pour déchiffrer le vrai message des autres.

4. Pour améliorer l’empathie, il faut dire adieu aux préjugés

Nous avons tendance à penser que notre façon de penser est la réalité, que nous possédons la vérité absolue. Le problème est que si nous ne nous remettons pas en question, nous ne ferons que rejeter toute opinion qui diffère de notre vision de la réalité.

Le fait est que nous n’avons pas toujours raison et que nous sommes souvent pris au piège dans des suppositions et des préjugés. Si nous voulons nous mettre à la place de l’autre, nous devons chercher à le comprendre et non le juger.

La clé est de prêter attention à l’autre, plutôt que de commencer à créer nos propres films mentaux à leur sujet. Nous posons ainsi des limites à cette mauvaise habitude de créer des préjugés. Et, par conséquent, notre opinion sur l’autre personne sera plus réelle.

Développer et améliorer l'empathie.

5. Faire attention à la façon de communiquer

La communication est très importante dans les relations. Grâce à elle, nous faisons comprendre aux autres ce que nous pensons et ce que nous ressentons. Par conséquent, faire attention à ce que nous disons et comment nous le disons est essentiel.

Pour améliorer l’empathie, il est important d’avoir un style de communication assertif. Comment faire ? Les clés suivantes peuvent vous aider :

  • Ne pas juger
  • Pratiquer la responsabilité émotionnelle
  • Poser des limites
  • Écouter l’autre
  • Identifier et exprimer ce que nous ressentons et pensons
  • Exprimer clairement ce que nous voulons et attendons

Améliorer l’empathie implique de faire preuve de volonté et de conscience, ainsi que de sortir de notre zone de confort. Nous ne découvrirons d’autres mondes que lorsque nous cesserons de tourner constamment autour du nôtre.

“Être empathique, c’est voir le monde à travers les yeux de l’autre et ne pas voir notre monde se refléter dans leurs yeux.”

Carl Rogers

Cela pourrait vous intéresser ...
Le Malaise dans la culture
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Le Malaise dans la culture

Freud reprend la conception nietzschéenne de l'homme dionysien et écrit son œuvre la plus philosophique en 1930, Le Malaise dans la culture.



  • Carpena, A. (2003). Educación socioemocional en la etapa de primaria. Barcelona, España: Octaedro.
  • Goleman, D. (1996). Las raíces de la empatía. En D. Goleman (Ed.), Inteligencia emocional (pp. 162-183). Barcelona, España: Cairos.
  • Eisenberg, N. y Strayer, J. (1992). La empatía y su desarrollo. Bilbao, España: Desclee de Brouwer.