Améliorez votre estime de soi avec le Mindfulness

18 septembre, 2020
Définir l'estime de soi n'est pas une tâche facile. Nous pourrions dire qu’il s’agit de la partie émotionnelle qui découle du concept de soi.

Définir l’estime de soi n’est pas une tâche facile. Nous pourrions dire qu’il s’agit de la partie émotionnelle qui découle de notre concept de soi, c’est-à-dire les émotions qui naissent de la façon dont nous nous percevons. Ces émotions généreraient quant à elles des pensées, des comportements et des émotions qui tendraient à renforcer ce concept de soi. Il s’agit de la raison pour laquelle améliorer notre estime de soi est une tâche si facile et difficile à la fois.

Le mindfulness quant à lui regroupe un ensemble de propositions ayant un même objectif : retrouver la pleine conscience, la pleine attention ou la présence attentive et réfléchie qui consiste à être présent ici et maintenant en étant des observateurs de ce qui nous arrive, sans jugement. Il s’agit d’expérimenter, d’être ouvert aux expériences avec le moins de préjugés et de filtres possibles.

Lorsque vous n’êtes plus en mesure de changer une situation, il vous reste le défi de changer votre attitude à son égard.

 L’échelle de l’estime de soi

Nous envisagerons ici l’estime de soi comme un élément particulièrement sensible à cinq processus. Ces derniers seraient les suivants :

  • La connaissance de soi. Se connaître soi-même, avec nos défauts et nos vertus. Le positif et le négatif font partie de notre manière de comprendre la vie. Nous ne devons pas confondre cela avec l’acceptation sociale. Nous pouvons écouter ce que pensent les autres, mais à nous revient la décision d’introduire ou non un élément dans notre tiroir, un élément définissant notre éthique, conditionnant par la même occasion notre concept de soi et notre estime de soi.
  • L’Acceptation de soi. Accepter ce que nous ne sommes pas en mesure de changer maintenant. En tout état de cause, le présent nous offre la possibilité, en dehors de toute projection future, de nous réconcilier avec la personne que nous sommes aujourd’hui.
  • L’Auto-évaluation.  Il s’agit de notre capacité à valoriser nos vertus et nos capacités, tant physiquement que intellectuellement. Cette étape est l’une des plus importantes. Certains d’entre nous rencontrent des difficultés à séparer les compétences dans lesquelles nous sommes bons de celles dans lesquelles nous ne le sommes pas tellement.
  • Le respect de soi. De nombreuses personnes pensent qu’elles ne méritent pas ce qu’elles ont ou peuvent avoir. Se respecter soi même signifie céder la place à un dialogue interne qui ne nous détruit pas, ne nourrit pas d’émotions négatives et qui ne met pas en œuvre des comportements nuisibles en vue de nous punir ou nous réprimander
  • Le dépassement de soi. Apprendre à se connaître est la première étape pour s’améliorer. Nous serons à même de profiter d’un bon concept de soi et d’une estime de soi saines si nous parvenons à réaliser les quatre étapes antérieures.
Il y a cinq notions dans l'estime de soi.

Comment améliorer l’estime de soi avec le Mindfulness ?

Maintenant que nous connaissons les cinq facteurs qui influencent, de manière significative, notre estime de soi, voyons maintenant comment nous pouvons travailler ces facteurs via la pratique méditative de la pleine conscience. Il s’agit de les travailler un par un, sur la base d’un plan et en suivant un ordre.

Nous effectuerons une série d’exercices et de méditations guidées pour améliorer l’estime de soi avec le Mindfulness. Ces derniers sont axés sur chacune des composantes de l’estime de soi que nous avons détaillées précédemment.

Les méditations guidées sont d’excellents outils pour travailler sur l’amélioration de l’estime de soi avec le Mindfulness.

La connaissance de soi, l’un des processus de l’estime de soi

Cette pratique peut être introduite comme suit.

Nous adopterons une posture confortable, calme et détendue, en gardant notre esprit focalisé sur l’ici et maintenant, à chaque instant. Nous prenons de l’air et observons notre respiration en prenant conscience de la façon dont l’air pénètre dans notre nez et élargit nos poumons et l’abdomen. Enfin, nous expulsons l’air.

Nous essaierons de nous concentrer sur trois défauts, puis sur trois vertus. Une fois que nous serons conscients de nos défauts et vertus, nous les observerons comme faisant partie de nous. N’oublions pas qu’ils sont nécessaires et nous rendent uniques et spéciaux. Nous les observerons alors sans les juger, sans nous juger nous-mêmes.

Nous ouvrons doucement les yeux et bougeons lentement.

Durée : 10-15 min.

Comprendre qui nous sommes est beaucoup plus important que de poursuivre ce que nous devrions être. Un processus de transformation spontanée commence lorsque nous comprenons qui nous sommes. Aucun changement ne se réalisera si nous essayons de devenir ce que nous devrions être : les éléments anciens seront toujours présents, sous une apparence différente.

L’acceptation de soi

Le processus d’acceptation de soi est incontestablement l’étape la plus difficile du dépassement de soiPresque toutes les personnes souhaitent améliorer quelque chose d’elles-même du fait de ne pas être satisfaites d’une partie de leur être, que ce soit en rapport à leur corps, leur personnalité ou à leur façon d’agir.

A l’instar de ce que nous avons vu pour la connaissance de soi, nous réaliserons une pratique liée à la méditation. Nous nous concentrerons néanmoins maintenant sur l’acceptation de soi. Accepter les qualités que nous n’aimons pas n’est pas facile, mais c’est une étape nécessaire pour améliorer l’estime de soi.

Nous adopterons là encore une position confortable et détendue. Nous respirons et nous concentrons sur notre respiration. Il s’agit de laisser nos préjugés et évaluations externes derrière nous et de nous limiter à les accepter. Acceptons qui nous sommes, avec nos qualités et défauts, nos forces et nos faiblesses, nos lumières et nos ombres.

Nous concentrons notre attention sur les défauts que nous avons précédemment identifiés, nous les observons et les acceptons comme faisant partie de nous. Nous nous répétons la phrase suivante lorsque nous observons le défaut : “je m’accepte complètement et profondément”.

À l’heure de concentrer notre attention sur nos vertus, nous reprendrons de l’air et nous nous concentrons sur l’une d’elles. Nous l’observons et la laissons aller. Nous sortons progressivement de cet état de semi-conscience méditative et ouvrons lentement nos yeux, bougeons nos mains, nos jambes et d’autres parties de notre corps. Améliorer notre estime de soi avec le mindfulness est donc possible sur la base de l’acceptation de soi.

Durée: 10-15 min.

Vouloir être une autre personne c’est gaspiller la personne que vous êtes.

La méditation aide à améliorer l'estime de soi.

L’auto-évaluation

Cette phase n’est pas compatible avec la modestie, bien au contraire. Prenez un cahier et notez toutes choses pour lesquelles vous êtes bon et appréciez-les comme elles le méritent.

Il n’est pas nécessaire ici de chercher à les ordonner. Chacun de nous possède des qualités différentes et nous devons en être fiers. 

Personne n’est en droit de vous faire sentir inférieur sans votre consentement.

Le respect de soi

Les besoins et les désirs sont inhérents au fait de vivre. Ils font en effet partie de tout chemin vers le  bonheur. Essayons donc de nous respecter nous-même. Recherchons donc qu’elles sont nos compétences. Essayons également, en toute circonstance de garder un espace pour des émotions positives.

Essayons de ne pas nous blâmer pour nos erreurs et de ne pas mesurer les sentiments de bonheur par comparaison aux autres personnes. Il n’y a rien de mal à se sentir heureux lorsque nous pensons bien faire.

Le dépassement de soi

Le dernier stade que nous atteindrons pour améliorer l’estime de soi grâce au mindfulness est le dépassement de soi. Une personne peut toujours s’améliorer dans sa vie personnelle si elle se connaît.

Il est important, comme nous l’avons dit précédemment, de se connaître, de s’accepter, de se valoriser et de se respecter. Ce n’est que de cette manière que nous pouvons surmonter et améliorer notre estime de soi. Cela nous aidera alors à prendre les décisions appropriées et à résoudre efficacement les actions ou nos problèmes quotidiens.

Nous avons pu constater qu’il est possible d’améliorer l’estime de soi avec le mindfulness. Nous devons pour cela nous connaître, nous accepter, nous valoriser et nous respecter pour, plus tard, nous dépasserIl est important de suivre les points qui viennent d’être évoqués. Il est en effet impossible d’être satisfait de soi-même et de se dépasser personnellement sans suivre ces différentes étapes.