La ligne de la vie, une technique pour mieux vous connaître

· 17 novembre 2018
Avez-vous déjà entendu parler de la technique de la ligne de vie ?

En psychologie, on utilise une grande diversité de techniques et d’outils au cours du processus thérapeutique. L’une des techniques utilisées pour gagner en connaissance et en compréhension de soi est la technique dite de la ligne de la vie.

Bien qu’il s’agisse d’une technique à la perspective humaniste et systémique, les psychologues de différents courants l’utilisent également. En effet, elle donne de nombreuses informations sur le patient, le client.

Chaque personne est une histoire, un présent et un futur, et tout se regroupe dans notre individualité. Nous sommes également un récit, de tout ce qui s’est produit dans notre vie. Savoir ordonner et donner du sens à notre histoire est fondamental pour grandir en tant que personnes. Pour avoir confiance en nous. Et nous accepter sans complexe.

Pour cela, l’objectif de cet article est de comprendre comment fonctionne la technique de la ligne de la vie et dans quelle mesure il est bon d’y avoir recours.

Comment fonctionne la technique de la ligne de la vie ?

Le fonctionnement basique de cette technique est l’analyse et la réflexion. En fait, il ne s’agit pas d’une technique pour laquelle on obtient un résultat juste en la réalisant. Pour qu’elle ait un effet, un effort analytique et un effort de réflexion sont nécessaires. Ainsi, en premier lieu, le fait d’analyser en partie ou en totalité notre histoire de vie (la ligne de vie) nous permet de canaliser et de gérer les différentes émotions associées : celles avec lesquelles nous cohabitons souvent, mais que nous n’avons pas géré de manière consciente.

Une fois la ligne de vie élaborée, il est nécessaire d’approfondir le sens de chaque élément que nous avons dessiné en elle. La technique de la ligne de vie requière une grande analyse et réflexion qui est généralement guidée par des questions telles que « Qu’est-ce qui a changé en moi après avoir vécu cela ? Qu’est-ce que j’ai gagné ou perdu à ce moment ? Cette expérience est-elle surmontée ?

Avec tout cela, nous parvenons à élaborer les expériences de manière saine et adaptative. De cette manière, nous pouvons mieux nous connaître et nous comprendre car nous sommes capables d’unir notre passé à notre présent de manière constructive.

« Nous sommes un récit de tout ce qui s’est produit dans notre histoire de vie, et savoir mettre de l’ordre et donner un sens à notre histoire est fondamental pour grandir en tant de personne. »

réflexion profonde sur la ligne de vie

Les meilleurs moments pour utiliser cette technique

La ligne de la vie peut être utilisée quasiment à n’importe quel moment. Cependant, il est préférable de l’utilisée au début d’un processus thérapeutique ou pour mettre un point final à une période de confusion. La ligne de la vie est une technique très utile dès lors que vous souhaitez mieux vous connaître. En effet, en comprenant tout ce que vous avez vécu, vous comprenez pourquoi vous agissez et comment vous agissez et vous ressentez comme vous ressentez.

D’autre part, il est déconseillé d’effectuer la technique de la ligne de vie juste après avoir vécu des expériences douloureuses et traumatiques. Selon une étude menée par l’Université d’Arizona, dans une période de douleur (ou de réaction à une perte), nous pouvons observer des phases de dépression. Lorsque l’on traverse une phase de perte ou de traumatisme, cette technique n’est pas indiquée car il est probable que l’état moral génère un parti pris négatif pour l’analyse.

Comment se mène cette technique : pas pour la réaliser

Pour réaliser cette technique, comme nous l’avons expliquer vous devez prévoir deux phases de travail : l’élaboration de la ligne de vie et la phase d’analyse critique et réflexive. Ainsi, en premier lieu vous nécessitez simplement d’une feuille et d’un crayon. Représentez une ligne droite et commencez à indiquer sur elle les différents point dans l’ordre chronologique.

4 étapes à suivre

1. Définissez et signalez vos événements vitaux comme par exemple : votre naissance, la naissance de vos frères et sœur, cousins ou enfants, la mort d’être chers, le début de votre vie de couple ou mariage, etc. Pour cette partie vous pouvez utiliser la couleur bleue.

2. Signalez également les événements significatifs ou moments très importants de votre vie, qui représentent un changement. Par exemple : un déménagement, le début ou la fin de vos études, un voyage très souhaité ou significatif, parmi d’autres. Vous identifierez personnellement ce qui est important. Pour ces événements de la ligne, vous pouvez utiliser la couleur verte.

« La ligne de la vie est une technique très utile dès lors que vous souhaitez mieux vous connaître, car en comprenant ce que vous avez vécu, vous comprenez pourquoi vous agissez tel que vous agissez et pourquoi vous ressentez tel que vous ressentez. »

réalisation de la technique de la ligne de la vie

3. A ce niveau, il est nécessaire de représenter sur votre ligne vos moments de transition. Ils sont la clé d’ouverture de phases ou de situations de crises qui sont assumés et élaborés de manière adéquate. Ainsi, vous pouvez utiliser le rouge pour représenter ces moments décisifs. Vous devez surtout mentionner ceux qui ont eu un impact très fort sur vous.

4. Enfin, vous devez signaler les situations ou les moments de « pause ». Nous faisons référence aux situations qui ont marqué un avant et un après dans votre vie. Vous les percevez comme des moments de rupture entre ce qu’était votre vie et votre routine. Ils sont difficiles à exprimer et sont traumatiques. Pour ces événements, vous pouvez utiliser la couleur noire. Ou une couleur sombre qui puisse contraster avec le reste des annotations.

Et après…

Après avoir élaboré votre ligne de vie, vous devrez dédier du temps à l’analyse de l’impact des événements sur votre vie. Il est important d’aller au-delà de ce que vous observé sur la ligne et d’approfondir les conséquences des événements. Rappelez-vous : se connaître est le pas nécessaire pour le développement et le dépassement des limites personnelles.