Là où les esprits rigides voient de la fausseté, les esprits flexibles voient des secondes chances

· 4 février 2017

Ne vous êtes-vous jamais demandé-e pourquoi certaines personnes sont incapables de chercher des solutions différentes à leurs problèmes et pourquoi d’autres, en revanche, s’adaptent parfaitement à différentes situations ? La réponse se trouve dans le fait que nous nous lions entre nous de manière différente selon nos attentes, nos expériences antérieures, nos croyances et nos états émotionnels. C’est pour cette raison que les personnes flexibles interagissent mieux avec les autres et de manière plus saine.

La rigidité cognitive est une caractéristique des personnes qui n’osent pas changer d’opinion et qui ne sont pas capables d’accepter de nouvelles idées alternatives. En face d’elles, nous retrouvons les personnes qui ont une raison critique, ouverte, et qui reconnaissent le changement. Selon Walter Riso, la force de la pensée flexible réside dans le fait que, malgré les obstacles, elle nous permet de nous inventer nous-mêmes et d’être flexibles avec les événements de la vie sans nous faire de mal et sans faire de mal aux autres.

Pour Riso, une personne avec une attitude critique, juste et intègre crée un style de vie ouvert et sain, génère moins de stress, plus de facilité et moins de violence. Elle vivra non seulement mieux mais contribuera aussi au bien-être de sa communauté.


« Gardez l’esprit ouvert, la véritable science commence avec l’observation. »

-Brian Weiss-


Les personnes rigides ont plus tendance à souffrir de dépression

Les personnes avec un esprit rigide ne sélectionnent que ce qui est en accord avec leurs croyances et ignorent les informations qui les contredisent. Elles ne prennent pas en compte les nuances et c’est pourquoi elles insistent dans ce qu’elles pensent, ressentent ou font, même dans des cas extrêmes, bien que l’évidence démontre le contraire. Elles en arrivent même à mentir, insulter et mépriser pour obtenir ce qu’elles veulent et ne pas succomber à la confusion de ne pas avoir raison.

que-no-e1322170979666

Les esprits rigides et absolutistes vivent les changements comme une faiblesse et préfèrent éviter les faits si ceux-ci sont en désaccord avec eux. Ils courent donc le risque de souffrir de troubles tels que la dépression. Ces personnes tirent des conclusions sans compter sur suffisamment d’informations et considèrent qu’elles sont obligées d’agir, dans un sens déterminé, sans approfondir ni écouter leurs opposant-e-s.

Ce sont des personnes qui pensent que celleux qui ne sont pas dans leur camp sont contre elles. Cette croyance s’alimente de la peur de découvrir qu’elles se trompent et de se rendre compte qu’une partie de leur vie est basée sur une croyance fausse. Elles ont une peur incroyable de perdre leur signal de sécurité qui agit comme un leader, un sage ou un être lucide, en n’étant pas capables ou pas préparées pour affronter les exigences que suppose le changement.


« Il se passe la même chose avec les gens à l’esprit fermé qu’avec les bouteilles au goulot étroit. Moins elles en contiennent, plus elles font de bruit en les vidant. »

-Alexander Pope-


Le pouvoir des esprits flexibles

Les personnes à l’esprit flexible se caractérisent par leur changement de mentalité de façon graduelle et identifiable. Elles sont sereines, justes, respectueuses avec les autres et essayent toujours d’éviter l’exclusion. Elles n’ont pas pour habitude de s’incliner face aux pensées superficielles et inconscientes qui mènent souvent à une spirale de négativité et de souffrance sans avoir d’évidences contrastées pour cela.

Les personnes flexibles cherchent à se libérer des mandats et des « on devrait », des automatismes irrationnels qui se nourrissent d’exigences inflexibles de notre part, de la part des autres et du monde en général. Elles rejettent toute forme d’autoritarisme ou de totalitarisme individuel.

La neuroscience nous dit que nous pouvons changer de mentalité en créant de nouvelles connexions neuronales dans le cerveau et en les renforçant avec notre pensée. Pour cette raison, le véritable changement de mentalité se base fondamentalement sur le cerveau et sur les neurones que nous produisons en pensant et en nous comportant d’une certaine façon.

mente-abierta

Par conséquent, les esprits flexibles voient la vie depuis différents points de vue, en acceptant parfois de se tromper, alors que les esprits rigides considèrent leur schéma de pensée comme étant le seul à suivre.

Nous nous sommes tou-te-s trompé-e-s en jugeant quelqu’un au premier regard et cette personne a fini par devenir l’un-e de nos meilleur-e-s ami-e-s. Si cette personne était restée sur l’idée que nous nous faisions d’elle au début, elle aurait utilisé un style de pensée rigide et absolutiste qui ne correspond d’ailleurs pas du tout à la réalité présente.

Les personnes mentalement rigides ont des difficultés à pardonner et à accepter leur part de responsabilité dans leurs problèmes, c’est pour cela qu’elles peuvent voir de la fausseté là où se trouvent des secondes chances.