Elle veut parler, mais lui veut s’échapper

· 21 juillet 2016

Le manque de communication est l’un des principaux problèmes de couple. Ce n’est pas une nouveauté.

Mais, dans la suite de cet article, nous allons faire référence à une situation que vous connaissez sûrement : lorsque la femme veut parler, mais que l’homme ne cherche qu’à s’échapper.

Est-ce un problème de genre ? Pourquoi ce schéma se répète-t-il si souvent ? Qui a réparti les rôles de cette manière ?

Nous sommes tous différents, hommes et femmes, mais nous avons parfois des modèles comportementaux similaires en fonction de notre sexe.

C’est ce que nous devons régler si nous souhaitons avoir des relations de couple saines.

La femme parle, l’homme se tait

Ce que nous pouvons observer en analysant différents couples, c’est que les femmes apprécient davantage la communication verbale que les hommes.

Lorsqu’elles identifient un problème dans le couple, elles ont du mal à imaginer qu’il puisse être réglé sans en parler.

Les hommes sont plus enclins à agir et à être patient, en espérant que les nuages gris vont disparaître petit à petit.

Quel est le bon comportement parmi ces deux modèles ? Ni l’un ni l’autre. Ce sont deux manières d’être différentes et nous devons chercher à les comprendre.

Les hommes ont plus de mal à dire ce qu’ils ressentent, à partager leurs problèmes et à laisser s’exprimer des bonnes nouvelles, par exemples.

La plupart du temps, ils pensent que commencer à parler c’est se rendre vulnérable. La communication est un domaine dans lequel ils ne se sentent pas à l’aise et qu’ils ont tendance à éluder.

Femme-parlant-a-son-homme

Les femmes, de leur côté, se sentent plus sereines dans les conversations qui abordent des sujets sentimentaux.

Elles pensent qu’il s’agit du point de départ idéal pour régler tous les problèmes. Elles utilisent des mots pour relater des faits, mais aussi pour demander des choses et pour exprimer leurs émotions.

Parler pour lâcher prise, s’éloigner pour réfléchir

Prenons un exemple simple : nous sommes face à un couple formé par Antoine et Amandine. Les deux ont un travail et les choses ne vont pas très bien dans leur vie professionnelle.

Ils doivent traverser des bouchons pour se rendre au centre de la ville, ils se sont disputés avec leurs chefs respectifs, ils n’ont pas beaucoup d’argent, etc.

Lorsqu’ils rentrent à la maison, Antoine s’assied dans le canapé pour regarder un match de football. Mais Amandine veut parler de ce qui va mal dans sa vie.

L’un opte pour gérer ses problèmes de manière interne, l’autre pour une gestion partagée.

Comme le dit John Gray dans son livre « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus », la différence principale entre les sexes est que les hommes gèrent leurs problèmes par l’introspection et par le fait de se concentrer sur d’autres tâches.

On pourrait dire qu’ils se cachent dans leur propre carapace et qu’ils s’isolent du monde extérieur. Ils ne demandent jamais de conseils et ne savent pas déléguer.

D’un autre côté, les femmes se montrent très émotives et cela peut totalement bloquer les hommes.

Leur façon d’alléger leurs peurs et de dénouer leurs problèmes passe par la parole, par une évacuation profonde de toutes leurs pensées, même si l’objectif n’est pas toujours de trouver des solutions ou d’écouter des opinions divergentes.

Chacun des membres du couple affronte donc ses problèmes de manière différente.

L’homme cherche avant tout à garder la tête haute, quand la femme a tendance à pleurer régulièrement et à évoquer ses sentiments de manière démonstrative.

Couple-dos-a-dos

Les femmes et les hommes doivent finir par se comprendre

Au-delà des différences biologiques et socialement construites, ce qui est certain c’est que nous ne pouvons pas rester les bras croisés face à une telle situation et que nous devons trouver une solution pour régler les problèmes qui peuvent apparaître entre un homme et une femme.

Commençons par un conseil pour les femmes. Il est important de comprendre pourquoi l’homme se replie dans sa carapace et s’y sent bien, au point parfois de ne pas vouloir en sortir.

Ce lieu intime et inébranlable, auquel personne ne peut accéder, lui permet de réfléchir et de prendre des décisions une fois que la tempête est passée.

Si vous voulez franchir le seuil de ce lieu, même en demandant la permission, vous n’allez pas être la bienvenue.

Mieux vaut attendre qu’il décide d’en sortir par lui-même. L’avantage de cette preuve de patience est que vous serez tous les deux calmés lorsqu’il sortira de son cocon et que vous pourrez chercher véritablement une solution à vos problèmes.

Maintenant un conseil pour les hommes. Lorsque votre partenaire commence à vous demander ce qui vous arrive et qu’elle veut que vous vous occupiez d’elle, au lieu de vous réfugier dans votre carapace, essayez de faire face à la situation.

Les femmes ont besoin de s’exprimer avec des mots, avec des gestes, avec des rires et des larmes, pour raconter ce qui leur arrive.

Elles ont besoin de se sentir soutenues et écoutées par l’homme avec lequel elles ont choisi de passer leur vie.

Comment parvenir à un équilibre entre ces deux attitudes ? Voilà le nœud du problème.

Que diriez-vous de vous réfugier dans votre carapace de contemplation pendant que vous marchez un peu avant de rentrer chez vous, tandis que votre femme discute avec une amie pour évoquer les moindres détails de ses problèmes ?

De cette façon, les deux manières d’être sont respectées et la situation sera plus détendue quand vous arriverez à la maison.

Mains-d-un-couple-unies

Cette solution est une bonne manière de vous rapprocher d’un point intermédiaire pour pouvoir résoudre une situation conflictuelle.

Nous ne pouvons pas obliger l’autre à parler ou à se taire, mais si nous démontrons que nous sommes en train de fournir un effort pour éviter que le fossé entre les deux personnes ne s’aggrave, il sera bien plus aisé de trouver un terrain d’entente.

C’est surtout un excellent moyen d’éviter les conflits ouverts qui nous font tant de mal et qui mettent en danger la relation.

Essayez de vous mettre à la place de l’autre pour le comprendre, c’est le premier pas nécessaire pour éviter les brouilles et pour profiter d’une belle vie à deux.