Des clés pour améliorer votre force de volonté

16 avril 2019
La force de volonté est une capacité psychologique que nous pouvons tous potentialiser et mûrir si nous connaissons les clés pour y parvenir.

Nous nous sommes déjà tous fixé des objectifs pour l’année à venir, en particulier en janvier et en septembre. Nous commençons très animés, mais plus tard, dans de nombreux, nous finissons par baisser les bras. Pour que cela ne se produise pas, gardez à l’esprit plusieurs clés pour améliorer votre force de volonté.

La motivation, au fil des jours, se perd, puisque les obligations arrivent, ainsi que la fatigue et l’épuisement. Pour ainsi dire, l’émotion de la nouveauté est terminée et nous commençons alors à considérer l’abandon. Pour éviter cette situation, nous devons utiliser notre force de volonté, mais savons-nous exactement de quoi il s’agit ? Nous allons la définir ensemble et ensuite nous pencher sur la façon de l’utiliser.

Qu’est-ce que la force de volonté ?

La force de volonté est l’aptitude ou la capacité d’une personne à poursuivre un certain objectif, à surmonter les difficultés, les distractions et les obstacles. Cependant, elle ne se reflète pas seulement dans la réalisation de l’accomplissement, mais aussi dans l’effort que nous sommes obligés de faire lorsque le courant ne nous pousse pas dans la bonne direction. C’est-à-dire, ne pas abandonner, ne pas baisser les bras, ne pas céder aux désirs même si les résultats ne sont pas immédiats.

Deux des exemples les plus typiques sont l’arrêt du tabac et la pratique du sport. Au début, la motivation est grande, mais ensuite, notre esprit met des obstacles et commence à trouver des excuses pour abandonner. Comme il s’agit de bonnes habitudes qui nous qui coûte cher, nous devons surmonter ces obstacles grâce à une meilleure force de volonté.

force de volonté et motivation

Des clés efficaces pour améliorer la volonté

Pour améliorer la force de volonté, il est nécessaire d’être conscient qu’il s’agit d’une compétence psychologique à travailler. Nous devons l’acquérir, puis la renforcer, tout au long de notre vie. Les clés que nous allons vous présenter vont vous venir en aide.

Établir des objectifs clairs et réalistes

Souvent, nous nous fixons des objectifs impossibles à atteindre. C’est le fruit de visions erronées qui, dans notre esprit, représentent le succès, mais qui ne correspondent pas aux marges que la réalité nous donne, ni à ce que nous pouvons réaliser dans les temps que nous nous sommes fixés. Un exemple très commun est de vouloir perdre du poids et tonifier notre corps, tant et si bien qu’en 1 mois les résultats doivent se révéler équivalents au travail d’une année.

Cela peut paraître excitant au premier abord, mais lorsque la réalité s’imposera, nous verrons qu’il nous faut d’abord tenir compte de notre constitution, de notre âge, avant de nous lancer dans la bataille. Également, il y a certaines réalisations que nous ne pourrons pas accélérer, peu importe l’ampleur de notre désir. C’est ainsi que naissent la frustration, la culpabilité, le désespoir et, bien sûr, la conséquence est de jeter l’éponge.

C’est pourquoi il est si important d’avoir des objectifs bien définis et structurés. Par exemple, mettez-vous entre les mains d’un professionnel qui déterminera le régime alimentaire qui convient le mieux à ce que vous voulez atteindre. Non seulement parce qu’il a étudié et qu’il s’agit de son métier, mais aussi parce que nous pouvons utiliser son expérience pour réaliser ce que nous voulons. Cette mesure permet aussi de confronter nos désirs à une opinion valide en termes scientifiques et pratiques, afin d’évaluer si nos objectifs sont réalisables ou non.

Répartir les tâches en sous-tâches

Si, par exemple, vous commencez un long cours dans une matière donnée et que vous pensez à tout ce que vous devez assimiler pour réussir, vous serez probablement submergé. Pour autant, si vous divisez cette masse d’informations par sujets ou thèmes, et que vous divisez ceux-ci en sections hebdomadaires, puis à nouveau en points quotidiens à étudier, ce qui paraissait insurmontable devient faisable. Vous changez ainsi votre vision globale de la situation.

Et bien, c’est de cela qu’il s’agit, diviser les grandes tâches que nous nous sommes imposées en petites sous-tâches pour que notre objectif soit plus atteignable.

planifier pour augmenter sa force de volonté

Planifier des sous-tâches à l’aide d’un calendrier

Le classique « demain je commence » n’en vaut pas la peine, parce que les semaines et les mois passeront, puis le stress et la culpabilité d’avoir procrastiné viendront pointer le bout de leur nez. Vous avez fixé les objectifs, le temps qu’ils vont prendre et les sous-tâches, alors au travail !

Faites un calendrier et un planning avec la répartition quotidienne des sous-tâches, fixez des horaires que vous pourrez honorer sans problèmes, ni trop courts, ni trop longs et à des moments de la journée où vous n’avez aucune obligation, afin que le niveau de stress n’augmente pas.

Au fur et à mesure que vous avancerez, vous verrez comment votre plan d’action sera renforcé. Vous verrez les résultats, vous apprécierez les conséquences. Ainsi, lorsque l’habitude est bien établie, le volume de volonté que vous aurez à utiliser sera réduit. Ce qui vous coûtait auparavant énormément n’est plus qu’un automatisme.

Limiter le nombre d’objectifs

Il n’est pas conseillé de remplir notre agenda avec des objectifs qui exigent une grande force de volonté. Rationalisez votre volonté, tout comme vous planifiez votre temps. Il s’agit dans les deux cas de ressources limitées, même si, dans certaines situations, cela peut sembler le contraire.

Enfin, terminons par une idée simple. Réduire le niveau de volonté que nous utilisons pour soutenir notre quotidien est un bon signe, cela démontre que notre planification vitale est bonne. Cela signifie également que nous avons été capables de générer un courant et que nous en profitons.