4 stratégies pour combattre la procrastination

· 18 octobre 2018

Cesser de remettre les choses au lendemain est une question de changement de raisonnement et d’approche des situations. On perçoit cela dans la phrase de Kamal Ravikant qui affirme que « Les choses que je charge sont mes pensées. Elles correspondent à mon unique poids. Mes pensées sont celles qui déterminent mon état : suis-je libre et léger ou agacé et lourd ?« . Ces quatre catégories pour combattre la procrastination peuvent beaucoup vous aider.

L’être humain tend à remettre au lendemain la réalisation des tâches qui lui semblent fastidieuses, qui ne lui plaisent pas, qui lui génèrent du stress ou qui lui semblent irréalisables. On appelle ce comportement la procrastination. C’est une conduite généralisée que nous adoptons tous à un moment donné.

Il faut comprendre que c’est un acte d’auto-sabotage. En plus de repousser un acte qui est inévitable, nous risquons de nous en vouloir. Cela nous empêche de profiter pleinement d’autres choses qui nous font plus davantage plaisir. Pour cette raison, il est important de changer de manière de penser et d’agir. Afin d’y parvenir, nous vous fournissons certaines stratégies permettant de combattre la procrastination.

« Nous sommes formés par nos sentiments, nous nous convertissons en ce que nous pensons. »

Bouddha

la procrastination

Comment combattre la procrastination

Évitez de penser à l’obligation et transformez la en plaisir

Nous pouvons alimenter l’idée du fait que le travail est une obligation pesante qui nous empêche de faire quelque chose de beaucoup plus divertissant. Cette pensée peut être si forte qu’elle donne lieu à une torture mentale. Cette manière de penser nous pousse à identifier le travail comme une expérience désagréable de laquelle il faut s’éloigner.

Le résultat est le suivant : nous repoussons sans cesse les tâches car nous ne nous sentons pas prêts et que nous avons l’impression de devoir supporter une tombe. Cela génère de l’anxiété, de l’angoisse, de la frustration et cela contribue à miner notre estime personnelle.

Pourquoi ne pas ignorer le négatif tout comme nous ignorons le positif ? Pourquoi ne pas prêter attention au positif comme nous prêtons attention au négatif ? Cela n’est pas simple. Surtout lorsque notre regard est entaché depuis trop longtemps.

Il faut en fait trouver ce qui nous plaît le plus dans notre travail, reconnaître l’importance de notre poste, découvrir de nouveaux moyens d’accomplir les tâches nous plaisant le plus, etc.

Structurez avec intelligence

La peur de l’échec, les doutes personnels, la faible estime personnelle, la crainte, etc. Tous ces éléments sont des facteurs psychologiques qui nous poussent à employer la procrastination. En revanche, si nous atteignons nos objectifs, notre confiance en nous augmentera et nous nous sentirons plus forts lorsqu’il s’agira d’affronter les tâches qui nous coûtent le plus.

Aussi, un bon moyen de combattre la procrastination est de nous fixer des objectifs dont la réalisation ne requière pas un effort trop important. Par exemple, au lieu de devoir maigrir de 10 kilos, mieux vaut changer petit à petit ses habitudes alimentaires. Nous pouvons commencer par augmenter la quantité de fruits que nous ingérons et diminuer celle de viennoiseries.

« Se fixer des objectifs de manière progressive et réaliste est la clé pour combattre la procrastination. »

Créez un espace dans lequel vous vous sentez bien

Le lieu où nous travaillons ou développons les tâches qui nous coûtent le plus joue un rôle fondamental. Plus vous vous y sentez bien, moins vous aurez recours à la procrastination. Organisez et changez votre environnement pour réaliser les tâches qui ne vous plaisent pas dans un lieu qui tient à cœur. Un lieu qui favorise le calme, l’inspiration, la concentration, etc. Des couleurs qui vous plaisent, des plantes, du mobilier confortable, des cadres, sans babioles non nécessaires. Un lieu bien rangé, bien illuminé et ventilé. Tout cela aide beaucoup.

Si vous vous sentez à l’aise, vous aurez davantage envie de faire les choses. Bien entendu, vous devez éliminer les distractions qui vous empêchent de vous concentrer. Internet, les bruits, le téléphone, les réseaux sociaux, etc… sont tous des facteurs qui contribueront à vous éloigner de vos objectifs. Gardez les comme récompense lorsque vous aurez terminé.

« Le stress provient de la manière que vous avez de faire face aux événements ou situations. »

-Chris Prentiss-

bien s'organiser pour éviter la procrastination

Prenez soin de votre corps

Dormir le nombre d’heures nécessaire, faire de l’exercice et avoir une alimentation saine sont les trois piliers sur lesquels se base une bonne santé. Prendre soin de celle-ci nous permettra d’avoir plus d’énergie, de nous sentir mieux, d’être moins vulnérables au stress et de pouvoir compter sur un équilibre émotionnel solide avec davantage de soutien.

Changer de raisonnement est possible avec ces 4 stratégies permettant de combattre la procrastination. Vous vous sentirez mieux, plus épanoui. Vous pouvez le faire !