Connaissez-vous l’effet caméléon ?

· 1 décembre 2017

En psychologie, il existe une grande variété de syndromes et d’effets. Nombreux sont ceux qui utilisent la métaphore dans leur nom pour faire référence à l’explication de l’effet. On peut par exemple nommer le syndrome de Peter Pan, le syndrome de Jérusalem, le syndrome d’Othello, l’effet Benjamin Franklin, l’effet Mandela, etc. Si nous devions en mettre un en avant, ce serait l’effet caméléon.

Les caméléons sont de petits reptiles à écailles avec de grands yeux colorés et des langues extensibles. Ils sont très caractéristiques aux yeux du grand public pour leur capacité à changer leur couleur de peau. Néanmoins, la conception populaire du fait qu’ils changent de couleur pour se camoufler n’est pas totalement exacte. De manière similaire, l’effet caméléon n’indique pas le fait que les personnes changent de couleur mais la manière dont elles changent.

Les caméléons changeant de couleur

Seulement certaines espèces de caméléons ont la capacité de changer de couleur. Les caméléons ne sont pas incolores et leurs changements de couleur ne se produisent pas toujours en accord avec l’environnement. La majorité des changements de couleurs sont dus à une condition physiologique. Les caméléons réagissent à la température et à l’heure du jour en changeant de couleur.

La couleur change également dans d’autre situations en raison de la présence de facteurs psychologiques. Par exemple, face à un adversaire ou à un partenaire. Dans les luttes entre caméléons, ces derniers changent également de couleur. La couleur indique si le caméléon est en colère ou effrayé. Le changement de couleur est parfois aussi un moyen de communication entre caméléons.

caméléon

Les personnes changeant de couleur

Dans un film de Woody Allen, Zelig, un personnage très étrange apparaît. Interprété par Woody Allen en personne, le personnage principal Léonard Zelig apparaît dans des lieux différents et interagit avec des personnes différentes. Jusque là, tout est normal mais Zelig présente à chaque fois un aspect différent. Lorsqu’il se trouve avec des personnes noires, sa couleur de peau et sa voix changent. Lorsqu’il rencontre des juifs, sa barbe pousse et des anglaises apparaissent dans ses cheveux. Lorsqu’il est en compagnie de personnes plus lourdes, son poids augmente également.

Ce cas étrange est étudié par le docteur Eudora Flechter, interprétée par Mia Farrow. Le docteur parvient à découvrir en Zelig un cas extrême d’insécurité qui mène celui-ci à se camoufler parmi les personnes en adaptant son apparence afin d’être accepté. Zelig a la capacité surnaturelle de changer son apparence en s’adaptant au milieu dans lequel il évolue, ce qui lui donne ainsi le nom d’homme caméléon. Après avoir menti sur le fait d’avoir lu un livre, Moby Dick, son besoin d’acception pour se sentir inclus le mène à se transformer physiquement et psychologiquement.

« Tu es comme le caméléon qui change selon l’occasion. »

Zelig

Evidemment, le film de Woody Allen est une parodie ou tente de l’être par la recherche de la caricature. Il montre une situation impossible qui, face à la métaphore, peut mener à mieux comprendre en quoi consiste l’effet caméléon. Cet effet s’appelle également contagion émotionnelle et repose sur la tendance à ressentir et à intérioriser des émotions similaires à celles que l’on voit et de la même manière, conditionner celles des autres. C’est un processus au cours duquel la personne est influencée et à la fois exerce une influence sur les émotions et les comportements des autres personnes ou des autres groupes.

L’effet caméléon

L’effet caméléon définit une réalité, celle du fait que d’une certaine manière nous fonctionnons tous comme si nous étions un miroir pour d’autres personnes. Nous imitons les émotions des autres ou au moins les émotions qu’inconsciemment, nous pensons que les autres expriment. Cet effet n’en reste pas là, nous imitons également des postures et des expressions faciales, le langage, le ton, l’accent et le vocabulaire.

Notre réaction naturelle lorsque quelqu’un souffre d’un fou rire est de rire également. Lorsque nous sommes entourés de personnes dont l’accent est différent, nous ne tardons généralement pas à nous y faire. Si nous sommes assis avec quelqu’un qui croise les jambes, nous finirons possiblement par nous asseoir de la même manière. Bien que cet effet ne se produise pas toujours, il apparaît très souvent, aussi bien d’une forme consciente que d’une forme inconsciente.

Fonction de l’effet caméléon

La fonction de l’effet caméléon, depuis une perspective évolutive, fut pressentie par Charles Darwin. Les gestes que nous réalisons déterminent en partie la manière dont nous nous sentons. De la même manière, les signaux émis par d’autres personnes vont nous influencer. Cela permet au bien-être personnel d’être plus grand et cela nous permet également de nous intégrer au sein des groupes. Sans nous en rendre compte, des petits signaux des autres nous montrent comment agir et nos neurones miroir nous permettent de les imiter.

Nous disposons peut-être tous d’un Zelig en nous. Lorsque nous sommes avec d’autres personnes, nous nous adaptons afin d’avoir le même état émotionnel qu’elles. Les émotions sont comme un virus, elles se transmettent à notre entourage. Nous sommes programmés pour contaminer et être contaminés par les émotions dès notre naissance. Si vous vivez des émotions positives, les autres pourront également les ressentir. Si au contraire, vous ressentez des émotions négatives, les autres les ressentiront de la même manière. Bien que ce processus soit inconscient pour une bonne partie, vous pouvez faire le premier pas grâce à votre émotion positive.

« Je suis comme un caméléon, influencé par ce qui est en train de se passer. Si Elvis peut le faire, je peux le faire. Si les Everly Brothers peuvent le faire, Paul et moi pouvons le faire. La même chose avec Dylan. »

-John Lennon-