Comment gérer une rupture sans explications (ghosting)

12 juillet 2018 dans Rupture et divorce 0 Partagés

Nous sommes nombreux à laisser une personne habiter dans notre coeur à une condition : qu’elle ne casse rien. Nous prenons des mesures et nous prévenons, mais malgré tout, certaines personnes font des dégâts et nous prennent au dépourvu. Cela arrive par exemple lorsque qu’un membre du couple met fin à la relation sans aucune explication, lorsque du jour au lendemain, il disparaît comme par magie, sans ne serait-ce qu’un « il faut qu’on parle », un « je t’appelle plus tard » ou encore un « je m’excuse, mais c’est fini entre nous. »

On dit que toutes les personnes brisées sont faites d’histoires mal résolues. Que d’une certaine manière, la majorité d’entre nous traînent derrière eux des histoires en suspens qui oscillent dans leur esprit, évoquant des failles gênantes de ce passé qui blesse encore. Or, parfois, les choses sont plus compliquées. Car plus que des chapitres mal refermés, ce qu’il y a en nous, ce sont des histoires sans fin, des ombres de personnes qui nous ont laissées du jour au lendemain sans nous donner d’explications.

« Camp abandonné, feu proclamé. »

-Anonyme-

Pour autant, cela n’est pas nouveau. Ce qui est nouveau, c’est le nom que l’on donne à cette situation ; les américains ont tendance à mettre un étiquette sur chaque trait de caractère, chaque comportement ou chaque dynamique, et parlent dans ce cas de « ghosting« . Cet acte consistant à disparaître de la vie de quelqu’un – quelqu’un avec qui, pas bien longtemps auparavant, existait un lien affectif – est quelque chose de plus que récurrent, jusqu’au point où, en moyenne, cela peut nous arriver une à deux fois dans notre vie. Ou pire encore, il se peut que ce soit nous-même qui menions à bien cette conduite.

Ainsi, et alors que souvent, on dit que le fait de laisser quelqu’un sans une seule explication préalable est un art masculin, nous devons considérer certains aspects. Abandonner sans donner d’explications n’est pas un art, non ; c’est un clair manque de considération et une preuve d’immaturité. Ainsi, cet acte n’est pas exclusivement une affaire d’hommes. Hommes et femmes le font, et plus encore à notre époque, celle des nouvelles technologies où il est possible de mettre un terme à une relation en un seul clic et/ou en un simple blocage sur les réseaux sociaux.

comment gérer une rupture sans explications ?

Une rupture sans explications et l’infructueuse recherche du pourquoi

Il n’existe aucune loi écrite nous disant « avant de quitter quelqu’un, il faut lui dire pourquoi ». Personne ne nous oblige non plus à avoir cette conversation finale, à énumérer une par une les raisons ayant menées à cette décision. Et lorsque nous nous mettons en couple, nous ne signons aucun contrat nous contraignant à expliciter pourquoi notre coeur ne bat plus de la même manière pour l’autre, ou pourquoi l’illusion s’est évanouie.

C’est ainsi ; personne ne régit les normes de ce qui doit être fait ou non dans le cadre d’une relation affective. En revanche, il y a le sens de l’étique, du respect moral et affectif, il y a la maturité et la courage. Par conséquent, et puisque ce type de principes ne sont pas innés, mais appris, nombreuses sont les personnes qui doivent faire face à une rupture amoureuse sans explications ainsi qu’à tout ce que cela implique.

Même s’il n’existe pas beaucoup d’articles cliniques traitant de tous ces processus psychologiques que vit généralement la personne abandonnée, il est important de préciser que lesdits processus concourent souvent dans le cadre de dynamiques similaires, qui sont les suivantes :

  • La personne est incapable de reconnaître que la relation est terminée : puisqu’aucune explication claire n’a été donné, elle entre dans une dynamique infructueuse pour reprendre contact avec l’autre, pour fixer une rencontre. Tout cela donne lieu à plus d’anxiété encore, de désespoir et d’impossibilité de tourner la page. Ce n’est pas la même chose que de sortir d’une relation en connaissant la cause en ayant causé la perte que d’être abandonné du jour au lendemain sans raison. Les doutes, la tentative de rationaliser l’irrationnel, tout cela mène bien souvent la personne à se sentir coupable. A penser qu’elle est la raison-même de l’abandon.
  • La période de deuil peut durer des mois, voire même ne jamais prendre fin. Cette blessure ouverte, ce doute permanent crée un vide où commence à s’installer la rancoeur, la frustration et la méfiance. Par conséquent, il devient très compliqué d’entamer de nouvelles relations, ou bien de faire en sorte que ces dernières soient de qualité.

homme triste subissant une rupture sans explications

Comment gérer une rupture sans explications ?

Il n’existe pas d’abandons qui ne soient motivés par aucune raison. Les ruptures sans explications sont plus fréquentes qu’on ne le pense, et il est nécessaire de savoir les gérer, d’y répondre et surtout, d’y survivre. Voyons dans la suite cet article certaines règles qui peuvent nous aider dans ces cas-là :

Accepter les évidences

Appels et messages demeurant sans réponses. Profils de réseaux sociaux bloqués. Les jours deviennent des semaines et la communication brille par son absence. Les contacts, les amis et les membres de la famille de cette personne qui nous évitent et nous donnent des excuses…

Nous pourrions considérer plus de pistes, mais l’évidence qui soutient l’idée d’un abandon et d’une rupture est claire. Evitons de rallonger l’inévitable et procédons à l’acceptation de ce qui est arrivé : des adieux que nous devons prononcer pour l’autre face à son silence.

Validez-vous

On vous dira de tourner la page, d’accepter, d’oublier cette personne. Ce sont de bons conseils, certes, mais tout cela prendra du temps et viendra plus tard. La première étape, la plus nécessaire, consiste à se valider soi-même, mais aussi à valider ce que l’on ressent. C’est le moment de reconnaître la blessure, de pleurer, d’extérioriser cette souffrance et de nous lier de nouveau à cet être fragmenté que nous sommes.

Il est important de laisser tout cela se produire.

Assumez votre responsabilité

Aussi fort puisse-t-on essayer, il ne sera pas toujours possible d’obtenir un rendez-vous avec cette personne afin qu’elle nous donne un pourquoi. Et il s’agit là de quelque chose que nous devons assumer : nous serons obligés de donner forme à un deuil, et ce même sans cette conversation finale. Nous devrons nous-même mettre fin à ce chapitre, et pour cela, rassembler notre courage et notre responsabilité.

  • Responsabilité avant tout de nous-même : car si on nous a abandonné, la dernière chose que l’on doit faire, c’est s’abandonner soi-même. Il faut rependre les rennes et comprendre que nous sommes à 100% responsables de notre propre récupération. On ne peut pas revenir en arrière, alors terminés les tentatives de contact, la mendicité d’un nouveau rendez-vous ou les plans pour rencontrer « par hasard » cette personne qui nous a laissé.

comment gérer une rupture sans explications ?

Temps et travail : gestion de la souffrance et de la colère

S’il y a quelque chose qui reste après une rupture sans explications, c’est bien la souffrance et la colère. Nous devons comprendre que ces deux dimensions ne disparaissent pas seules avec le temps. Elles sont résistantes, s’incrustent et peuvent conditionner complètement notre vie.

Apprenons donc à les gérer. Pour cela, il est recommandé de s’adonner à des activités nouvelles, de tirer profit du soutien que nous apportent les amis et la famille, de se lancer dans des projets qui nous illusionnent et qui nous permettent de canaliser ces émotions si complexes qui sapent notre identité et mettent leur véto à notre bonheur.

Se concentrer sur le moment présent pour guérir

Les personnes faisant face à une rupture sans explications vivent ancrées dans le passé et dans le temps conditionnel. Que se serait-il passé si les choses s’étaient déroulées autrement ? Et si j’avais dit cela ? Pourquoi ne me suis-je pas rendu compte de ceci ?

Les raisonnements de ce type sont une source de souffrance indubitable.

  • Pour surmonter cette douleur teintée de répétitions et avancer dans le deuil, il est nécessaire de faire de la place au présent. Affronter le moment présent avec ouverture, résilience et dignité, cela nous permettra de rompre ce lien de souffrance qui nous ancre dans le passé.

Par conséquent, nous avons une tâche supplémentaire : celle de faire de notre souffrance actuelle un apprentissage constructif. Il reste clair que peu de souffrances sont aussi profondes que celle de la blessure de l’abandon ; cependant, notre potentiel humain peut nous permettre de nous en sortir. Nous pouvons survivre à cette rupture sans explications, et nous pourrons continuer à vivre et avancer car nous disposons des outils nécessaires pour y arriver.

A découvrir aussi