Comment être réalistes pour améliorer notre estime de nous-même ?

· 11 septembre 2018

Améliorer notre estime de nous-même est l’un des piliers de beaucoup d’interventions en thérapie. Il s’agit de l’un des éléments qui fait partie de la base sur laquelle nous construisons le reste de l’intervention. Une bonne estime de soi renforce notre système immunitaire émotionnel et soutient notre capacité de résilience. Ceci représente les bras et les jambes avec lesquels nous nageons. Maintenant que nous connaissons son importance, la question est : comment pouvons-nous l’améliorer ?

Atteindre ce but, tout comme affronter d’autres défis psychologiques, requiert le recours à divers outils ou diverses stratégies. L’effondrement de notre estime de nous-même peut être due à différents facteurs. L’un des plus importants est le système d’attributions avec lequel nous travaillons et le degré d’influence que nous pensons avoir sur ce qui nous arrive.

« Avoir une faible estime de soi, c’est comme conduire dans la vie avec le frein à main enclenché. »

-Maxwell Maltz-

Qu’est-ce que l’attribution causale et comment peut-elle nuire à notre estime de nous-même ?

Généralement, lorsque l’on retrouve un déficit d’estime de soi, nous considérons que ce qui nous arrive est dû à des facteurs personnels, internes, que nous ne pouvons pas changer. En d’autres termes, nous nous attribuons à nous-mêmes la cause de ce « malheur ». Prenons un exemple ; que peut penser une personne avec une faible estime d’elle-même lorsqu’elle traverse une rupture sentimentale ? Habituellement, elle croit que la relation s’est terminée à cause d’elle. Elle se sent coupable de tout.

la nécessité d'améliorer notre estime de nous-même

Des pensées négatives du genre « je ne suis pas assez bien pour lui/elle », « je ne le/la mérite pas », « les choses se sont terminées par ma faute » apparaîtront. En réalité, lorsqu’une relation de couple prend fin, les membres en sont généralement tous deux responsables. La responsabilité ne retombe pas uniquement sur l’un des membres, même si c’est ce que ce dernier peut penser.

De cette façon, lorsqu’une rupture sentimentale a lieu, il est normal de voir apparaître des « pensées d’auto-culpabilité ». Face à ces pensées négatives, l’estime de soi, si elle est saine, nous ôtera un poids et nous évitera de nous effondrer. Nous serons plus réalistes quant aux attributions causales. La même chose se passe dans les autres domaines de notre vie. Les personnes ont tendance à faire des attributions stables et internes à propos de ce qui leur arrive.

Par ailleurs, elles ont l’habitude d’attribuer des facteurs externes à toutes les bonnes choses qu’elles reçoivent. Par exemple, lorsqu’elles ont une promotion dans leur travail, elles pensent que c’est parce que leur chef est quelqu’un de bien. Elles ne songent pas à leurs propres mérites sur le plan professionnel. Que se passe-t-il alors ? Elles ne se sentent pas bien avec elles-mêmes lorsqu’elles sont récompensées ou mises en avant.

« Vous ne valoriserez pas votre temps avant de vous être valorisé vous-même. Et vous ne ferez rien de votre temps si vous ne le valorisez pas. »

-M. Scott Peck-

Apprendre à modifier l’attribution causale pour améliorer notre estime de nous-même

Bien, mais que pouvons-nous faire pour changer notre attribution causale et améliorer notre estime de nous-même ? Commençons par nous éloigner un peu pour prendre du recul. Nous pourrons ainsi faire une évaluation générale qui s’ajuste à la réalité et qui ne se centre pas sur les failles ou les problèmes. C’est comme quand nous comparons notre vie avec celle des autres sur les réseaux sociaux. Si cette attribution causale est trop optimiste, le choc avec la réalité sera encore pire.

Nous devons donc nous demander jusqu’à quel point nous avons une influence sur ce qui nous arrive (de bien et de mal). Quels autres facteurs sont intervenus dans ce dénouement ? Nous devons apprendre à nous attribuer les bonnes choses qui nous arrivent si nous avons réellement fait quelque chose pour cela. De cette façon, nous apprendrons à améliorer notre estime de nous-même.

estime de nous-même

Nous devons aussi voir si les mauvaises choses peuvent être attribuées à des causes liées à notre personne ou non. Pourquoi ? Parce que nous devons cesser de culpabiliser pour des faits au cours desquels notre influence a été minime ou nulle. Si nous sommes en bonne partie responsables, il ne nous servira à rien de nous punir après avoir analysé les faits et en avoir tiré un apprentissage. Agir de la sorte nous permettra d’éviter de répéter nos erreurs dans le futur. Notre estime de nous-même ne sera donc pas touchée.

« Lorsque vous récupérez ou découvrez quelque chose qui nourrit votre âme et vous apporte de la joie, tâchez de vous aimer suffisamment et faites-lui une place dans votre vie ».

-Jean Shinoda Bolen-

En suivant cette ligne, nous pourrons continuer à évoluer et à nous améliorer. Être capables de nous analyser nous-mêmes de façon réaliste nous aidera à avoir une vision plus ajustée de nos forces et faiblesses. Cela améliorera notre estime de nous-même et nous serons capables de mieux choisir les objectifs pour lesquels nous allons investir des ressources.

Images de Camila Cordeiro et Annie Spratt