4 attitudes que nous pouvons adopter vis-à-vis du futur

· 29 juin 2018

Il existe différentes manières d’appréhender la vie et pour cela, nous pouvons adopter des attitudes différentes vis-à-vis du futur. Etant donné que le futur est ce qui va arriver, ce qui ne s’est pas encore produit, nous ne savons pas avec certitude ce qui succédera. Le fait de deviner le futur est donc impossible, ce qui peut nous mener à expérimenter des états émotionnels négatifs.

Normalement, ce qui nous est inconnu génère en nous de la peur, de l’anxiété, de l’incertitude. Le futur, ce grand inconnu, nous produit ces sensations lorsque l’on pense à lui. Mais le futur n’est pas uniquement noir, nous pouvons toujours entrer en action pour tenter de l’améliorer. Si nous ne pouvons pas le prédire, nous pouvons néanmoins adopter une attitude déterminée qui nous aidera à être prêts à affronter le futur.

Parmi les attitudes à adopter vis-à-vis du futur, quatre se démarquent. Elles englobent dans les grandes lignes l’ensemble de la gamme d’attitudes que nous pouvons adopter ; le tout de manière simple et graphique. Bien que l’on tende à employer ces attitudes principalement pour déterminer le comportement des dirigeants, elles sont en fait applicables à tous. En voici la liste :

  • 1) Attitude de l’autruche (passivité)
  • 2) Attitude du pompier (réactivité)
  • 3) Attitude de l’assureur (pré-activité)
  • 4) Attitude du conspirateur (proactivité)

L’autruche et la passivité

Les autruches, malgré les croyances populaires, ne cachent pas leur tête dans le sol lorsqu’elles se sentent en danger. Le nom de cette attitude est cependant associé à cette fausse croyance. Cette attitude est basée sur la passivité, sur le fait de ne rien faire. L’attitude de l’Autriche consiste à renoncer de voir le monde tel qu’il est au point de laisser les changements s’imposer et ce parfois de manière brutale.

faire l'autruche vis-à-vis du futur

On considère cette attitude comme étant négative car elle implique de ne pas se préparer à ce qui pourrait arriver. Cependant, elle n’est pas toujours mauvaise. Ne rien faire est une stratégie valide qui parfois, peut être efficace. En revanche, cette attitude suppose une grande part de risque. Si le futur requière en nous certains changements, il se peut que nous laissions passer de nombreuses opportunités en imitant les autruches.

Le pompier et la réactivité

Les pompiers agissent généralement lorsqu’il y a un incendie. Il est alors trop tard pour prédire l’évènement. Cette attitude vis-à-vis du futur est moins passive que celle de l’autruche et consiste à attendre que se déclare le feu pour le combattre. Cependant, le fait d’attendre que les problèmes ne surviennent pour les résoudre est une attitude très risquée car parfois, il peut être trop tard.

Les personnes réactives agissent généralement en réponse aux stimulations, sans penser : action – réaction. Bien que ce type d’attitudes soit parfois efficace, surtout lorsqu’il y a peu de temps ; les réactions précipitées induisent généralement en erreur.

L’assureur et la pré-activité

Les assureurs vendent des assurances qui permettent de donner de la valeur à ce que nous possédons afin de pouvoir en récupérer la valeur économique en cas de problème. Cette attitude envers le futur va au-delà de celle du pompier. Elle prévoit la survenue d’un problème et s’assure de ne pas tout perdre dans le cas où cette prédiction serait véridique.

On considère l’attitude de l’assureur comme étant pré-active. Dans ce cas, on anticipe tout ce qui peut se produire avant que cela ne se présente. Bien qu’il soit conseillé de se préparer à ce qu’il pourrait arriver, cette attitude présente également une partie négative. La peur peut nous pousser à être trop pré-actifs, à tout assurer, à un prix important, lorsque la probabilité qu’un évènement négatif ne se produise est très faible.

la préactivité chez les assureurs

Le conspirateur et la proactivité

Les conspirateurs sont toujours en alerte. Un quelconque signal les pousse à perdre confiance et à élaborer des plans d’action compliqués qui ne sont pas en adéquation avec la réalité. L’attitude du conspirateur vis-à-vis du futur est associée à la proactivité. Elle est basée sur le fait d’agir avant que quelque chose ne se produise.

Comme pour chacune des attitudes évoquées précédemment, celle-ci est dotée de quelque chose de plus. Si on la compare avec l’attitude pré-active qui consistait à s’assurer d’être garanti de ne pas tout perdre en cas d’évènement imprévu ; l’attitude proactive va au-delà en tentant de changer le futur. Cette attitude tente d’intervenir afin d’adapter la réalité à nos pensées. Si l’on recherche un futur spécifique, l’attitude proactive consiste à faire tout notre possible pour que cela se produise.

Après avoir déchiffré toutes les attitudes possibles vis-à-vis du futur, il est normal de favoriser les deux dernières, pour la vigilance pré-active de l’assureur et pour la vigilance proactive du conspirateur. Il faut en fait avoir une attitude dirigée vers l’anticipation des menaces futures et des opportunités qui se présentent à l’horizon afin de corriger notre routine sans pour autant quitter notre trajectoire de vie.