Aucune mer calme n’a rendu un marin expert

15 juillet 2016 dans Psychologie 1 Partagés

Si vous avez déjà eu l’opportunité de regarder la mer, vous avec peut-être pensé que c’est un lieu qui appartient à tout le monde, sans appartenir véritablement à personne.

La mer est une sorte d’écho de la vie, qui parfois se laisse caresser mais qui souvent nous échappe totalement.

Lorsqu’elle est calme, n’importe quel marin avec un peu d’expérience sait qu’il faut se laisser porter par elle, tout en admirant et en contemplant sa beauté.

A ce moment, rien n’est dangereux, et tout n’est que tranquillité absolue.

Cependant, lorsque les vagues se brisent avec force et que la tempête montre toute sa colère sur la mer, le marin qui survit à ce déchaînement de violence est celui qui abandonne son confort et qui décide de se confronter à ces moments terribles qui menacent sa vie.

Il doit décider de se lancer face à la mer tout en étant préparé à subir les affres de sa colère dévastatrice.

Notre zone de confort ne nous permet pas de mûrir

La vie sur la terre ferme n’est pas bien différente.

Les expériences et les enseignements les plus importants que nous pouvons recevoir sont ceux qui se trouvent en dehors de notre zone de confort : abandonner notre confort nous permet de nous confronter à l’inconnu, la seule chose en mesure de changer profondément notre vie.

Femme-preoccupee

De fait, nous avons souvent l’impression de ne pas être responsables de ce qui se passe dans notre vie et la plupart du temps nous préférons nous en remettre à ce que nous appelons la chance ou le destin.

C’est en tombant dans cette routine que nous pouvons croire que nous n’avons pas le pouvoir de changer les choses, alors que c’est tout le contraire.

“La vie est comme un voyage en mer : il y a des jours de calme et des jours de tempête ; l’important est d’être un bon capitaine de notre navire. »
-Jacinto Benavente-

Nous nous trompons en nous maintenant dans notre zone de confort. Nous perdons des opportunités qui nous permettraient de grandir et d’apprendre.

Nous avons besoin de risquer la pérennité de notre embarcation pour pouvoir mûrir.

Nous devons affronter des vents violents, regarder en face ce qui nous menace, et aller plus loin que ce que nous avons déjà pour toucher avec notre âme ce que nous désirons au plus profond de nous-mêmes.

La sensation de sécurité

La sensation de sécurité, qui est cet équilibre que nous pouvons ressentir dans notre quotidien, peut devenir la pire ennemie de nos émotions, car c’est elle qui peut faire naître un grand vertige lorsque nous avons l’impression de la perdre.

Il est évident que tout ce qui contredit ou menace nos schémas bien établis provoque en nous de la peur.

Cependant, nous oublions que les peurs sont faites pour être dominées, pas pour nous diriger.

papillons-guidant-un-navire

Connaître la sécurité est un sentiment agréable, mais nous devons oser contredire les lois d’une mer agitée pour être véritablement courageux.

Seuls ceux qui s’aventurent au-delà de leurs limites peuvent apprendre à se sortir de toutes les situations dangereuses de l’existence.

Ne pas prendre de risques vous permet de ne pas perdre, mais vous empêche de gagner

Comme nous vous le disions, ne pas se risquer à prendre des décisions qui pourraient nous permettre de découvrir des choses nouvelles peut nous conduire à la passivité et à l’inaction, tout simplement car nous souhaitons éviter l’échec.

Cependant, nous éliminons ainsi la possibilité de réussir.

“Seuls ceux qui se risquent à aller le plus loin possible découvrent jusqu’où ils peuvent aller. »
-T. S. Eliot-

Nous tendons tous à contrôler et à équilibrer notre quotidien, en pensant que ce supposé bien-être émotionnel nous apportera du bonheur.

De cette manière, nous oublions que le développement psychologique exige une part de risque.

Comment pouvons-nous atteindre ce travail que nous désirons tant si nous ne nous risquons pas à essayer de l’obtenir ?

Penser que nous ne pouvons pas y parvenir et rester dans la vie que nous avons sous contrôle ne nous apportera jamais de la satisfaction.

femme-sous-des-fleurs-blanches-profitant-de-son-bonheur

Nous nous habituons à ce confort que la société nous impose d’apprécier et nous croyons que c’est la meilleure manière de vivre notre vie, sans comprendre que, inconsciemment, ces conseils nous incitent à rester statiques et à ne pas lutter pour ce que nous désirons.

Le marin qui sait que l’agitation de la mer peut le conduire à la mort, sait également que faire face à ce danger est l’unique manière de profiter pleinement de sa vie et d’aimer tout ce qui échappe à son emprise.

A découvrir aussi