Apprenons à prendre les rênes de notre vie

· 14 septembre 2018

Avez-vous lu La Métamorphose de Kafka ? Dans ce roman, un jeune homme se réveille un matin transformé en une sorte de cafard. Nous-mêmes attendons un acte magique : nous voulons nous réveiller un matin et que tous nos problèmes soient résolus. Ce serait l’idéal, n’est-ce pas ? Or, cette pensée n’est pas très fonctionnelle. Le meilleur plan est donc de prendre les rênes de notre vie.

« Un jour, tout finira par changer pour le mieux », « tout va s’améliorer, tu verras »… Combien de fois nous sommes-nous répété ce type de phrases? Pour une raison étrange, quand la vie ne va pas bien, nous avons tendance à penser qu’un événement externe bousculera les choses. Que quelque chose modifiera la tendance actuelle et que tout ira mieux. Nous semblons être convaincus que tous les problèmes finiront par se solutionner, comme par magie. Cependant, les choses ne fonctionnent pas de cette façon. Vous devez bien garder une chose à l’esprit: votre vie dépend de vous.

« Le bonheur n’est pas une chose toute faite. Il découle de vos propres actions. »

-Dalaï Lama-

Un grand secret

Un autre grand secret est que la vie ne se solutionne pas toute seule. Si nous voulons prendre les rênes de notre vie, cela implique d’y mettre du nôtre. J’ai connu beaucoup de personnes qui voulaient sortir d’une relation de couple ou mettre fin à une situation inconfortable mais qui étaient incapables de prendre des décisions. J’en connais aussi beaucoup qui se plaignent des mauvaises choses qui leur arrivent mais qui ne sont pas capables de voir leur rôle dans ce jeu. Dans la nouvelle de Franz Kafka, tout semble se produire par magie mais, dans la réalité, ce n’est pas le cas.

Quand ce type de situations commence à apparaître régulièrement, nous pouvons être face au concept de victimisation, à travers lequel nous avons tendance à penser que nous sommes victimes de tout ce qui se produit autour de nous. Nous ne sommes pas conscients du pouvoir que nous avons entre les mains et rejetons la faute de ce qui nous arrive (ou de notre malheur) sur les événements externes. Il s’agit sans aucun doute de l’une des postures les plus nocives que nous puissions adopter.

Si vous vous plaignez à répétition avec des phrases comme « les mauvaises choses n’arrivent qu’à moi » ou utilisez des expressions similaires comme s’il s’agissait de mantras à chaque fois qu’il vous arrive quelque chose de négatif, vous ne pourrez aboutir qu’à un seul résultat: finir par croire que c’est vrai, alors que ce n’est pas le cas. Vous deviendrez les agents passifs de votre vie, c’est-à-dire des personnes sans capacité d’action. Nous traversons tous différentes situations, parfois meilleures, parfois pires et des événements adverses peuvent nous toucher de façon successive (ou des événements favorables).

prendre les rênes de votre vie

Une grande partie de la vie dépend de la façon dont nous décidons de la gérer. Et ce, même si les choses vont très mal. Il existe des personnes qui, face à l’adversité, continuent d’afficher un énorme sourire et d’autres qui préfèrent avoir recours à des phrases pleines de négativité et des gestes hostiles envers elles-mêmes, les autres et tout ce qui les entoure. Vous avez le pouvoir de choisir de vivre avec sérénité, quoi qu’il arrive, ou de vivre avec un niveau élevé d’anxiété et de frustration.

Que le changement commence

Dans le bouddhisme, il existe un terme dont la description pourrait remplir des centaines de pages mais qui, pour résumer, correspond à la Loi de cause et d’effet. Oui, il s’agit bien du Karma. Selon ce concept, si vous plantez une graine positive, vous pourrez cueillir des fruits positifs.

Mais qu’est-ce que le karma a à voir avec le changement dans notre vie ? C’est très simple. Ceux qui veulent un changement doivent passer à l’action. Aucune chose externe ne viendra vous sauver. Vous pouvez investir toute l’énergie que vous gâchez à rêver d’une vie meilleure dans le tracé d’un nouveau chemin. Vous pouvez prendre les rênes de votre vie. Car ce nouveau chemin ne dépend que de vous et de personne d’autre. Si vous commencez à semer des graines de changement, celui-ci arrivera.

Le changement ne se fait pas en un claquement de doigts, il requiert des efforts. Nous ne sommes pas tous prêts à changer. Mais nous ne pouvons pas prétendre changer de vie sans modifier des choses de notre quotidien. Pendant des années, nous avons agi d’une manière concrète; cela aboutit à des patrons de comportement qui sont extrêmement ancrés en nous. Qu’est-ce que cela signifie? Que nous essayons toujours de résoudre les problèmes de la même façon, même si nous voyons souvent que cela ne fonctionne pas.

Avez-vous déjà eu des camarades de classe qui ont échoué à leurs examens alors qu’ils passaient leur temps à étudier? Nous connaissons tous des cas de personnes qui se sont données du mal en utilisant les mêmes méthodes alors qu’elles obtenaient de mauvais résultats. Elles pensent ne pas avoir fait d’efforts suffisants alors que le problème se trouve ailleurs. Si vous étudiez beaucoup mais êtes recalé, où peut bien se trouver le problème ? Dans la méthode. C’est ce que nous devons travailler. Nous devons changer le point de vue et la méthode à travers lesquels nous voulons atteindre nos objectifs.

Prendre les rênes de sa vie implique de l’action, des efforts et une conscience.

Les premiers pas pour prendre les rênes de notre vie

Le premier pas pour pour prendre les rênes de notre vie consiste à analyser ce que nous voulons changer. Quel-s aspect-s de notre vie aimerions-nous améliorer? Il est très important d’être sincères avec nous-mêmes. Nous avons tendance à plonger dans l’auto-tromperie et l’imposture pour ne pas reconnaître nos failles ou pour ne pas travailler des aspects nécessaires. Mais c’est une erreur. La sincérité est essentielle. Il s’agit par ailleurs d’un travail que nous ferons intérieurement: nous n’avons donc pas besoin d’en parler à quelqu’un.

femme triste devant apprendre à prendre les rênes de sa vie

La seconde étape consiste à observer ce que nous avons fait pour que les choses continuent à se produire de la même façon. Quelles stratégies avons-nous adoptées? Pourquoi aboutissons-nous toujours au même résultat? Pourquoi n’avons-nous pas connu de changement sur le point que nous aimerions voir changer? Nous devons observer si notre tendance a consisté à répéter les mêmes stratégies. Si c’est le cas, il est temps de changer.

Le troisième point pour prendre les rênes de notre vie, qui est presque plus important que les deux précédents, est de vaincre notre peur. La peur est une émotion primaire nécessaire qui peut nous sauver la vie en cas de danger. Or, lorsqu’elle s’étend à la vie quotidienne, elle commence à représenter un problème. Cette émotion a tendance à nous paralyser et à nous emprisonner dans notre zone de confort. Nous préférons continuer à nous sentir mal plutôt que de faire face à quelque chose de nouveau. Pourquoi? Parce que nous avons peur de ce qui pourrait nous arriver ou sommes effrayés à l’idée de devoir laisser certains aspects de notre vie derrière nous.

Et si, au lieu de rester sur votre canapé et d’attendre que la vie change, vous vous leviez et commenciez à la changer vous-mêmes? Ayez confiance en vous. Je vous assure que vous verrez rapidement des résultats que vous n’auriez jamais imaginés. Pour parcourir mille kilomètres, il faut commencer par faire un pas.