Peur du changement: comment s’y risquer ?

9 août 2018 dans Développement personnel 0 Partagés
Femme sautant

Si vous avez peur du changement et que cela a déjà été un obstacle dans votre vie, ne croyez pas être le seul dans ce cas. C’est plus commun que vous ne le pensez et a une raison d’être. La peur du changement peut être utile dans certaines situations, alors que dans d’autres elle peut nous paralyser. Approfondissons.

La peur du changement est un sentiment qui peut être utile pour s’adapter à une situation, mais cela peut aussi devenir un obstacle. C’est quelque chose que nous avons retenu de nos expériences, de nos parents, de nos enseignants, de nos amis et même de toute la culture.

Il y a des dictons populaires qui nous incitent à la prudence lorsque vient le moment de décider à faire un changement. Par exemple, « Mieux vaut mal connaître que bon à connaîtrer ». De bon sens, ce dicton nous met en garde contre les risques possibles des changements. Toutefois, s’il est pris au pied de la lettre, il peut nous entraver en nous dissuadant de changer même si c’estait nécessaire.

Ainsi, nous craignons le changement parce que nous le voyons comme un risque. A cause de cela, nous choisissons de rester dans le pas bien, dans l’inconfortable mais connu, avant d’assumer le risque impliqué du changement et face à l’inconnu. De cette façon, nous restons dans notre zone de confort.

Ouvrez la porte de changement

La zone de confort

La zone de confort est l’endroit ou l’état mental dans lequel nous nous sentons en apparence à l’aise et en sécurité. C’est parce que c’est un état connu, donc nous savons ce que nous pouvons en attendre. La zone de confort peut également se référer à un lieu physique, mais elle va toujours de pair avec ce sentiment de sécurité et de confort mental, ce qui n’implique pas nécessairement le bien-être.

Maintenant, cette zone n’est pas négative en soi. Ce qui peut devenir négatif et nuisible, c’est d’y rester en sachant que ce n’est pas utile, ce qui ne nous pousse pas à grandir ou à nous sentir bien. Par conséquent, si cela devient un fardeau qui nous ancre et limite notre croissance, il est préférable de le remettre en question.

Comment y parvenir? En premier lieu, réfléchir sur ce qui motive notre comportement et surtout, ce que nous voulons réaliser de la sorte. En sommes-nous là par habitude ou par nécessité? Est-ce par peur,  pour le confort ou peut-être pour le sentiment de se sentir en sécurité?

En n’apportant aucun changement, il peut sembler que les risques diminuent. Mais ce n’est pas toujours le cas. Demeurer dans la même situation implique aussi le risque de ne jamais devenir heureux ou de ne pas continuer à grandir. Avancer d’un pas peut faire peur, voire terrifier parfois, mais du simple fait de prendre des risques et de faire face à l’inconnu.

Peur du changement

Pourquoi le changement est-il si terrifiant? Combien de fois avons-nous rejeté des propositions pour éviter de prendre des risques? Probablement souvent et dans presque tous les domaines de notre vie.

Parfois, nous prenons la décision de maintenir des situations dans lesquelles nous ne nous sentons pas à l’aise. Nous préférons rester là plutôt que d’affronter d’éventuelles conséquences négatives d’un changement, en oubliant par contre les aspects positifs. Tout cela au détriment de notre bonheur.

Être prudent est une attitude positive et bénéfique. Cela préserve notre sécurité dans de nombreuses situations. Celui qui ne risque rien, ne gagne ni ne perd rien. En d’autres termes, nous restons dans la normalité que nous avons créée. Cependant, la vie est un changement constant et parfois, vous devez prendre certains risques pour grandir personnellement, professionnellement, économiquement ou en couple.

Le changement nous fait peur parce qu’il est chargé d’incertitude, cette sensation dans laquelle il est impossible de prédire les résultats et les conséquences. Cela peut être positif, mais également ne pas être le cas. Le fait est qu’il y a des moments où il est nécessaire de prendre certains risques. Ce n’est pas toujours une si mauvaise chose.

Peur du changement

Comment faire face aux risques de changement?

La question peut sembler difficile. Il n’y a pas de formule secrète pour y répondre. Tout changement implique de multiples variables, dont toutes ne dépendent pas de soi-même. C’est un élément qu’il faut avoir clairement à l’esprit, mais qui ne doit pas nous intimider outre mesure.

Si nous envisageons de faire un changement dans notre vie, il est très important d’être clair sur les raisons de l’effectuer. Parce que si nous sommes clairs sur le pourquoi et les raisons de notre décision, nous avons déjà fait la moitié du chemin.
Partager

Il se peut que nous ayons peur de changer; c’est totalement compréhensible. En fait, la peur est une émotion qui nous avertit que quelque chose peut être dangereux. Nous devons l’écouter pour déchiffrer ce qu’elle veut nous dire et en même temps nous écouter.

Un bon exercice consiste à nommer cette peur, à lui donner un visage. Une fois fait, il sera plus facile de savoir dans quel terrain nous mettons les pieds. Et ceci, avec les réponses à notre pourquoi et pour quelles raisons, nous donnera la force nécessaire pour faire face au changement.

Prendre des risques pour se grandir

Par la, nous ne voulons pas dire qu’il faille parcourir la vie en prenant tous les risques qui se présentent en chemin. En revanche au moment où nous sentons que quelque chose ne va pas bien dans certains aspects de notre vie, prenons le risque de provoquer un changement.

Soyez prudent lorsque vous prenez des décisions qui impliquent un changement, comme l’indique le dicton populaire. Mais ne vous retrouvez pas dans une situation où vous ne nous sentez pas à l’aise ou qui ne vous apporte aucune croissance.

Femme qui marche sur un chemin

Parfois, il ne s’agit pas de faire un énorme changement. Il s’agira peut-être  de petits détails qui feront la différence petit à petit. L’important est de le réaliser, de cultiver la force nécessaire pour aller de l’avant et commencer à être courageux. Nous sommes les seuls responsables de notre bonheur et il ne dépend que de nous d’arpenter tel chemin ou tel autre.

A découvrir aussi