Apprenez à respirer quand les émotions débordent

15, juin 2017 dans Emotions 1254 Partagés

Les émotions sont comme des boussoles qui nous guident, nous poussant à l’action dans la plupart des cas (pas dans tous, pensez par exemple, que la peur peut avoir un effet paralysant). Mais que se passe-t-il quand nous les laissons prendre la télécommande, avec toute leur énergie et sans aucun contrôle ? Tout d’abord, le plus probable, c’est que nous agissons avec trop d’intensité, ce qui peut influencer notre auto-estime, surtout dans la confiance que nous avons en nous-même.

Atteindre un équilibre émotionnel est un processus qui requiert pratique et entraînement. Imaginez que vous ayez besoin d’escalader des montagnes russes chaque jour, pour vous sentir rechargé-e et motivé-e. Même si l’intensité émotionnelle peut vous plaire, il est probable que vous terminiez complètement épuisé-e à cause de tant de hauts et de bas émotionnels. Et même, il est possible que vous finissiez désorienté-e et que vous remettiez tous vos projets en question.

« Prends le contrôle de tes émotions de manière consistante et consciemment et délibérément, transforme les expériences de ta vie quotidienne. »

-Anthony Robbins-

Pourquoi les émotions vous poussent-elles à bout ?

Vous avez besoin d’exprimer les émotions intensément pour sentir que vous êtes vivant-e ? Les débordements émotionnels sont souvent associés au drame ou à l’exagération. Mais cela ne se passe toujours ainsi. Peut-être que vous avez besoin de sentir les émotions et de les exprimer avec beaucoup d’intensité, que c’est votre manière de montrer ce que vous ressentez et/ou que vous ne savez pas faire autrement.

L’intensité émotionnelle est aussi liée à des personnes qui sont très sensibles, avec une grande empathie et la capacité à se mettre à la place des autres. Les personnes qui se sentent affectées par tout, peuvent ressentir de la culpabilité ou être exigeantes envers elles-mêmes. Sachez qu’il n’est pas facile de gérer ces émotions qui font tout déborder et qui épuisent.

Les émotions sont comme des vagues, elles vont et viennent

Toutes les émotions sont valides et nécessaires à votre développement : elles ont toutes une fonction adaptative. Il n’y a pas d’émotions bonnes ou mauvaises, et pas non plus de manières de sentir meilleures ou pires. Il est important de vous permettre de ressentir toutes les émotions, en trouvant une façon de les rendre plus supportables.

Toute émotion, aussi intense soit-elle, disparaît si vous la laissez sortir. Les émotions sont comme des vagues, qui vont et viennent, mais il est important de ne pas vous laisser emporter par elles. Ne leur permettez pas de vous inonder et essayez de trouver la manière la plus saine de les exprimer.

« Faire une pause et ne pas agir à la première impulsion est devenu un apprentissage crucial dans la vie quotidienne. »

-Daniel Goleman-

La respiration est la base pour que vos émotions changent

La respiration est le pilier qui soutient toutes nos émotions. Selon la manière dont nous respirons, nous allons ressentir l’émotion avec une intensité ou une autre, et cela peut même conditionner le type d’émotion qui prédomine chez nous. Par exemple, si vous respirez de manière agitée et rapide, il est possible que vous vous connectiez à l’angoisse, à l’anxiété ou à la colère. À l’inverse, si vous pouvez pauser votre respiration et vous concentrer sur l’expulsion de l’air, plus que sur celui qui entre par vos narines, vous sentirez le calme s’immiscer en vous.

L’anxiété, la peur, le stress que vous ressentez peuvent provoquer un manque d’air ou des respirations rapides et superficielles. D’autre part, respirer plus lentement aide votre corps à rester dans un état plus détendu.

Lisez aussi : Parfois, mieux vaut respirer profondément et se taire

Apprenez à respirer quand les émotions vous envahissent

Pour apprendre à respirer quand les émotions vous envahissent, il est nécessaire de :

Identifier vos sensations physiques

Observez si vous ressentez un nœud dans la gorge, une boule dans l’estomac, une sensation de chatouilles dans le dos…

Observez l’émotion de base qui se trouve derrière cette sensation physique

Nous avons 4 émotions de base qui surgissent derrière toute sensation corporelle. Mettre un nom sur ce qui vous arrive vous aidera à donner du sens à votre expérience.

Respirer l’émotion et l’exprimer

Donnez de l’espace à l’émotion dans toute son intensité, n’essayez pas de contrôler vos émotions. Le contrôle vous mène à la répression émotionnelle. Si vous pouvez respirer tout simplement, vous la gérerez de manière différente.

Si vous êtes énervé-e, laissez refroidir et lâchez le sentiment sans vous faire de mal

Au lieu d’accumuler et ensuite d’exprimer votre colère, comme une bombe envers les autres, vous pouvez attendre que l’émotion refroidisse et ensuite, chercher une manière plus assertive d’exprimer ce que vous ressentez.

Si vous ressentez quand même le besoin de lâcher votre colère pour qu’elle ne déborde pas, vous pouvez, sans vous faire de mal, chercher une manière de la canaliser. Par exemple, un coussin, une serviette que vous tordez, une bouteille en plastique que vous pouvez écraser en pensant à ce qui vous énerve. Plus l’expression de l’émotion sera concrète, mieux ce sera. Il s’agit de libérer l’énergie physique que l’émotion contient.

Un exercice pratique pour travailler votre respiration et les émotions

Expirer (laisser sortir lentement l’air) est associé à la relaxation. À l’inverse, l’inhalation (prendre de l’air) est plutôt associé au stress et à l’anxiété. D’autre part, sachez que pour apprendre à respirer tranquillement, cela demande une pratique quotidienne. On peut diviser cette pratique en 5 étapes :

  • Respirez normalement par le nez et avec la bouche fermée.
  • Laissez sortir lentement l’air par le nez avec la bouche fermée.
  • Lorsque vous laissez l’air sortir, répétez mentalement le mot « calme » ou « relaxé » (ou un autre mot que vous trouvez relaxant), très lentement.
  • Comptez lentement jusqu’à quatre et reprenez de l’air.
  • Pratiquez cet exercice plusieurs fois par jour, en réalisant 10 à 15 respirations à chaque fois.

Plus vous pratiquerez votre respiration, plus vous pourrez gérer vos émotions, au lieu de les laisser vous inonder et vous envahir. L’équilibre émotionnel est directement lié au fait de pouvoir apprendre à utiliser ses émotions pour communiquer avec soi-même et avec les autres de manière saine.

Lisez aussi : La déconnexion intérieure, quand nous ne prenons pas soin de nos émotions

A découvrir aussi