Apprendre à prioriser : la clé de la santé et du bien-être psychologique

16 juin 2018 dans Développement personnel 0 Partagés
apprendre à prioriser

Apprendre à prioriser va au-delà du fait de savoir comment avoir une bonne gestion du temps. Prioriser signifie organiser sa propre vie, clarifier ses valeurs, se rappeler de ce qui est important et de ce qu’il vaut mieux laisser de côté, voire abandonner. Nos priorités doivent toujours être en harmonie avec nos objectifs, tout comme un phare, elles doivent toujours éclairer et inspirer notre chemin.

Il convient de dire que malgré la quantité de ressources dont nous disposons pour le faire, prioriser est une tâche qui est pour beaucoup d’entre nous encore en attente. Généralement, l’être humain tend à se diluer dans le tourbillon du quotidien qui l’entoure. Dans l’actualité, et en raison de l’hyperstimulation constante, il nous est plus difficile de prioriser. En effet, nous recevons des demandes et de l’information constamment et notre attention, tel un muscle peu entraîné, se laisse aller sans se rappeler de ses objectifs, de son but.

« N’impliquez pas votre cœur dans tant de choses. »

-Epictète-

Le besoin de clarifier les priorités va au-delà de la simple productivité personnelle. Nous sommes face à une capacité transversale à plusieurs niveaux qui impacte en fait chaque domaine de notre vie. Celui qui sait et n’oublie pas ce qui est véritablement important marche mieux dans ses relations, dans son travail et dans son développement émotionnel.

marcher vers notre but

Apprendre à prioriser, ce compte éternellement en attente

Pourquoi nous résulte-t-il si difficile d’apprendre à prioriser ? La réponse est simple : car nous vivons préoccupés. Notre esprit est souvent beaucoup plus rapide que la vie car il se sent dépassé, sous pression. Nous souhaitons tout réussir, tout résoudre, satisfaire tout le monde. Pour cette raison, lorsque nous fermons les yeux la nuit, nous le faisons avec la sensation inconfortable de devoir nous réveiller le jour suivant avec un grande liste de tâches en attente.

Lorsque cette situation s’intensifie, l’anxiété et le stress tentent de prendre le pouvoir. Lorsque cela se produit, tout s’emmêle et se perturbe jusqu’à peu à peu dissimuler tous les objectifs. Apprendre à prioriser implique donc avant tout de savoir minimiser. Nous devons apprendre à économiser nos efforts pour les orienter vers des objectifs définis… C’est quelque chose qui peut s’obtenir en ayant l’esprit relaxé qui saura centrer son attention sur les choses importantes.

Tout cela nous mène vers une conclusion très concrète. Faire preuve de bonne gestion de notre temps et de nos priorités ne s’obtient pas grâce à un simple outil. Il ne suffit pas uniquement de faire la fameuse liste des « objectifs vitaux ». Apprendre à prioriser est lié au développement personnel. Cela implique de donner la possibilité à l’esprit d’être plus centré et donc capable d’identifier les opportunités. Il faut donc utiliser les émotions dans un but bénéfique afin de renforcer la motivation.

Cela requière quelque chose d’essentiel : une bonne dose de courage et des capacités directives. Celles qui permettront de décider ce qui nous convient à chaque instant et ce qu’il vaut mieux laisser de côté.

choisir ses priorités

Clarifier les objectifs, réduire la complexité, prioriser

Ceux qui ont des doutes concernant la classification de leurs priorités laisseront celles des autres entrer peu à peu dans leur vie. C’est aussi simple que cela. En n’ayant pas d’objectifs clairement définis et pas non plus de buts importants qui nous motivent chaque jour, nous finirons par considérer que ceux des autres sont les plus importants. Ceci n’est pas uniquement un problème, c’est une manière de laisser en ruines le château de notre auto-estime.

Voyons les étapes que nous devrions suivre pour débuter dans ce domaine du développement personnel.

Si vous ne clarifiez pas vos objectifs, quelqu’un le fera pour vous

Si nous souhaitons apprendre à prioriser, le premier pas ne peut être autre que celui de clarifier nos objectifs. Pour cela, il ne suffit pas de nous demander ce qui est le plus important pour nous. En effet, il est fort probable que ce trinôme fondamental apparaisse : famille, santé et bien-être économique.

Nous devons donc aller au-delà de cela. Posons-nous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce que je veux pour moi dans cette vie ?
  • Qu’est-ce qui me passionne ?
  • Comment j’aimerais me voir dans 5 ans ?
  • Qu’est-ce qui me définit réellement et que les autres ne voient pas ou laissent de côté ?

Prioriser n’est pas gratuit, parfois nous devons laisser des choses de côté

Que signifie réellement prioriser ? Cela revient à choisir entre plusieurs choses pour n’en garder qu’une seule. Cette approche implique de mettre un objectif devant les autres dans notre liste de tâches. Cela signifie également que nous sachions différencier ce qui est urgent de ce qui est important. Et aussi, apprendre à prioriser nous oblige bien souvent à devoir laisser des choses (et des personnes) derrière nous, ce qui peut nous coûter beaucoup plus.

Nous devons nous préparer à cela. Bien que le fait de prioriser ait un coût, il aura comme résultat le bonheur, l’amélioration de l’auto-estime et l’atteinte de nos objectifs vitaux.

Réduction de la complexité

La complexité habite dans notre esprit et également dans notre vie. Lorsque nous souffrons d’anxiété, nos priorités se brouillent et notre présent devient confus, entaché de pensées, de préoccupations et de craintes. Lorsque nous remplissons nos agendas d’occupations, de rendez-vous, de compromis, de tâches et d’obligation, nous faisons la même chose. La complexité nous domine et nous éloigne de nos authentiques priorités.

usage du mindfulness pour se recentrer

Pour cela, un moyen sensationnel de résoudre ce problème est de travailler quotidiennement sur notre équilibre aussi bien interne qu’externe. Des pratiques telles que le mindfunlness peuvent nous aider à relaxer notre esprit. Aussi, en ce qui concerne notre vie quotidienne externe, il n’y a rien de mieux que le minimalisme.

Cette philosophie de vie est basée sur un mantra très concret : « Identifie l’essentiel et élimine tout le reste ». Cela revient à faire un pas vers ce territoire pour donner forme à un style de vie où nous attribuons de la valeur aux choses qui nous inspirent, qui nous font nous sentir bien, qui nous enrichissent émotionnellement. Tout le reste n’est finalement que superflu…

Pour conclure. Si nous souhaitons apprendre à prioriser, nous devons être capables de créer une réalité plus consciente dans laquelle des objectifs clairs devront nous accompagner. C’est l’unique moyen d’être capables de construire notre chemin… En sachant décider ce qui nous convient à chaque instant et la direction la plus appropriée.

A découvrir aussi