Apprendre à accepter, apprendre à changer

22 septembre 2015 dans Emotions 52 Partagés
Rien n’est permanent, sauf le changement” (Héraclite)
Partager

Dans la vie, nous devons souvent affronter des situations face auxquelles nous ne savons pas comment réagir.

Nous sommes tiraillés entre le fait d’accepter ce qui arrive ou de l’éviter, de le nier. Mais, laquelle de ces solutions nous apporte le plus de bienfaits ?

Bien évidemment, il faut accepter les choses qui se présentent à nous. Chaque fois que la vie ou que nos relations personnelles nous surprennent par un événement inattendu, il faut savoir l’accepter.

Si nous résistons, ou si nous sommes dans le déni, nos pensées se trouvent alors renforcées dans notre esprit, et nous ne parviendrons pas à nous extraire de la situation.

Accepter pour affronter et ne pas se dérober

Affronter une situation c’est rechercher des solutions, c’est apprendre à vivre avec un événement donné de la meilleure manière possible. C’est essayer d’être heureux malgré tout.

Lorsque nous parlons d’acceptation, nous nous refusons à admettre l’évitement comme une solution viable, car ce comportement nous éloigne de la réalité, nous fait regarder dans une autre direction, qui ne nous permettra pas de résoudre le problème auquel nous devons faire face. L’acceptation est la première étape vers le changement.

Qu’est-ce qui différencie l’acceptation de la résignation ?

Accepter, c’est trouver un équilibre pour être heureux, pour pouvoir vivre de la meilleure des manières, pour parvenir à trouver la formule qui nous permettra de résoudre le problème auquel nous sommes confrontés, d’améliorer notre situation, de respecter les autres et de voir de manière positive les choses qui nous entourent. Accepter, c’est comprendre les choses comme elles sont réellement.

A l’inverse, la résignation consiste à vivre une situation gênante, car il n’existe aucun moyen d’y échapper, en éprouvant une grande souffrance et en ne cherchant pas à vivre du mieux possible.

Il faut toujours accepter, jamais se résigner. Il est aisé de confondre l’acceptation avec la résignation, car se résigner c’est tout de même assumer un problème, mais en étant passif face à la souffrance.

Accepter suppose de devenir une partie active de la situation qui nous est imposée. L’acceptation, dans bien des cas, se traduit par une prise de décision, qui amène la plupart du temps un changement.

Apprendre à accepter, c’est apprendre à changer

Comme nous vous l’avons dit précédemment, accepter c’est faire un premier pas pour s’adapter au problème auquel nous sommes confrontés.

Grâce à cela, nous allons pouvoir mieux vivre avec nous-même et avec la situation. Nous allons apprendre à vivre sans souffrance, en étant capables, malgré les blessures, d’avoir des attitudes positives et du respect pour les personnes qui sont impliquées dans la même situation que nous.

Cependant, il est possible que cette étape de dépassement de soi et d’introspection donne lieu à un questionnement profond sur notre vie, notre manière de vivre, nos relations interpersonnelles, notre couple, nos ambitions professionnelles, etc.

C’est alors que survient le changement. Provoqué par l’acceptation, il surgit alors que nous remettons toute notre existence en question.

Lorsqu’un couple est au plus mal, à cause de l’incompatibilité entre les deux personnes qui le composent, la première étape est d’accepter la personnalité de l’autre.

Grâce à cela, les reproches, les manques de respect et la volonté de faire changer l’autre vont totalement disparaître, pour laisser place à une relation assainie.

Lorsque nous acceptons, nous nous rendons compte de la réalité et nous sommes plus à même de respecter les différences qui nous séparent des autres, en leur faisant face de manière sereine.

Après cette phase d’acceptation, il nous est possible de faire un autre apprentissage, celui du changement.

En acceptant une situation donnée, nous cessons de vouloir changer le cours des choses et nous commençons à vouloir nous changer nous-mêmes, en remettant en cause toute notre vie, et notre relation de couple par exemple.

A l’inverse, lorsque nous évitons les problèmes, nous sommes incapable de les affronter et de les accepter, ce qui leur permet de se pérenniser.

Si nous prenons la décision de changer, après avoir accepté une situation, nous décidons nous-mêmes de la manière dont nous souhaitons vivre, sans prétendre changer les autres.

Nous modifions notre vision du monde et de notre propre existence.

A découvrir aussi