9 stratégies pour garder le contrôle quand les choses vont mal

· 6 septembre 2015

Il vous est sûrement déjà arrivé de vivre une situation dans laquelle les nuages ne vous laissent pas entrevoir le ciel ou la tempête ne vous permet pas de profiter du soleil.

Comme le dit l’expression: « les malheurs ne viennent pas seuls ». Ce dicton est totalement vrai, car ils sont toujours accompagnés d’un sentiment insupportable et horrible, que l’on ne souhaite à personne.

Il est important de se rendre compte que « tout » ne va pas mal. Il y a toujours l’affection des gens qui vous entourent et la force d’aller de l’avant.

Même si vous croyez l’avoir perdue, votre coeur continue à battre et votre cerveau ne s’arrête pas de penser. Ils peuvent donc vous aider à surmonter les obstacles qui se présentent devant vous.

Perdre son calme est la dernière chose à faire, car si vous êtes détendu, il vous sera plus facile de garder la tête froide et de réfléchir à ce qui est le mieux pour vous.

Grâce aux conseils suivants, vous pourrez garder votre calme lors des pires moments de votre vie :

1 – Identifiez quels sont les signes que vous donne votre corps: Quand il y a de la tension c’est parce que l’organisme donne des signes d’alerte.

Par exemple, quand vous avez les muscles contractés ou quand votre coeur bat trop vite, votre respiration est agitée, votre température corporelle augmente ou vous transpirez trop.

Nous n’expérimentons pas tous les mêmes signaux, c’est pour cela qu’il est important de les reconnaître dès lors qu’ils apparaissent.

2 – Respirez profondément : Savoir contrôler sa respiration est vital pour garder son calme dans n’importe quelle situation, surtout quand vous sentez que le monde s’écroule sous vos pieds.

Le fait d’être sous pression fait que les niveaux de stress augmentent et ainsi, la respiration est plus superficielle. Cela est dû au fait que le corps se prépare à fuir ou à être attaqué.

Fermez les yeux et respirez lentement. Augmentez l’air dans vos poumons pendant cinq secondes et expirez très lentement. Répétez cet exercice tout simple autant de fois que vous en avez besoin et petit à petit vous commencerez à remarquer des changements dans votre corps. Vous vous sentirez soulagé.

3 – Cherchez des choses à faire : Quand vous avez un problème, tout tourne autour de lui, et cela est une erreur commune très fréquente.

Face aux situations difficiles, il est toujours mieux de s’occuper l’esprit à autre chose, car même si on tourne le problème dans tous les sens, on n’obtiendra rien de plus que du désespoir, de l’inquiétude et de la dépression.

Faites autre chose qui vous plaise, comme écouter de la musique, lire un livre, regarder un film, manger une glace ou arroser les plantes.

lire-shutterstock_165712463-420x280

Il est également bon d’activer son corps avec des exercices. Ainsi, l’énergie négative que vous accumulez est éliminée à travers le mouvement.

Essayez la natation, la boxe, le saut à la corde, la danse, le vélo ou la marche. Ne restez pour rien au monde les bras croisés à regarder le plafond.

4 – Mâchez un chewing gum : Cela peut vous sembler bizarre mais c’est une technique très intéressante pour se détendre.

Lorsque les gens s’ennuient, qu’ils sont déprimés ou inquiets, ils ont tendance à manger beaucoup.

Alors, si vous ne voulez pas vous empiffrer avec tout ce qu’il y a dans le réfrigérateur, mâchez un chewing gum sans sucre. Il vous rassasiera et vous servira à réduire vos niveaux de cholestérol.

5 – Jouez :  L’idée est de s’amuser comme quand on était enfant, avec quelqu’un qui n’a pas plus de cinq ou sept ans. Cela peut-être l’un de vos enfants, un neveu, un filleul, un frère ou une soeur, le fils d’un ami ou d’un voisin, etc.

Vous devez faire attention à la manière dont ils sont attirés par tout, et comment ils se développent dans un parc, en les imitant le plus possible.

Après cette activité, vous vous sentirez fatigué, mais également rempli de bonheur, car en jouant vous oublierez tous vos problèmes.

jouer

6 – Ayez plus de sens de l’humour : Riez des choses qui vous arrivent, même si les autres pensent que vous êtes fou.

Essayez de tirer le côté humoristique des mauvaises situations. Ce n’est pas quelque chose de simple mais ce n’est pas impossible. Riez de vous-même chaque jour.

7 – Prenez du temps : Quand votre corps est tendu, votre coeur s’accélère. Ne prétendez pas répondre aux questions internes ou à celles des autres, durant cette période. Prenez le temps nécessaire pour penser et ensuite apporter des réponses.

8 – Parlez avec quelqu’un d’extérieur : Cela peut être un thérapeute ou une personne qui n’a pas de lien avec vous ni avec  votre problème en particulier.

Le point de vue externe peut vous aider à trouver des solutions auxquelles vous n’avez pas pensé jusqu’à présent.

9 – Pensez à la manière dont les autres agiraient :

Si vous admirez quelqu’un, que ce soit un proche ou une personne célèbre, imaginez de quelle manière cette personne réagirait dans une situation similaire à la vôtre.

Faites la même chose : agissez, pensez et parlez comme elle.