8 étapes pour se sentir bien dans sa peau

Se sentir bien dans sa peau est la pierre angulaire de l'équilibre psychologique et le moteur qui amène la réussite, la motivation et la capacité à construire des relations heureuses. Nous examinerons ci-après les clés pour y parvenir.

Dernière mise à jour : 16 septembre, 2021

Se sentir bien dans sa peau est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire. Ce n’est pas facile. Cet artisanat psychologique demande de l’attention et de la pratique. L’être humain peut en outre  être son propre pire ennemi. Il est particulièrement cruel lorsqu’il privilégie systématiquement le bien-être des autres au détriment du sien. Mettre ce qui se passe à l’intérieur en veilleuse et ne pas s’occuper de notre jardin mental finit alors par faire des ravages.

Il existe des moments plus favorables que d’autres. Il est en effet impossible d’être à 100% tous les jours et en toutes circonstances. Après tout, nous ne sommes pas des robots. Nous sommes faits de peau, d’os, de neurones ainsi que de nombreuses insécurités. Cela signifie que le bien-être personnel n’est pas une courbe constante. Cependant, au-delà de ces fluctuations d’humeur, il est nécessaire de réveiller les forces intérieures.

Des dimensions telles que l’estime de soi, la maîtrise de soi ou la correcte régulation des émotions sont autant  de nutriments qui nous permettent d’optimiser cette harmonie intérieure. Et soyons clairs… Rien n’est aussi cathartique, sain et motivant que de ressentir une harmonie et un bien-être avec ce que nous sommes et ce que nous ressentons. Analysons cela.

“Rappelez-vous, vous vous êtes critiqué pendant des années et cela n’a pas marché. Essayez de vous approuver et voyez ce qui se passe.”

-Louise L. Hay-

Stratégies pour se sentir bien dans sa peau

Se sentir bien dans sa peau n’est pas une compétence innée. Il est même parfois difficile de la mettre en pratique car notre environnement familial ne favorisa pas cette compétence. Car se sentir bien dans sa peau suppose un certain nombre de processus qui doivent être mis en pratique dès l’enfance, guidés par l’affection de nos parents.

Ceux qui grandissent sans se sentir validés et aimés auront de sérieuses difficultés à s’aimer eux-mêmes. Cependant, comme l’a souligné le neurologue, psychiatre et père de la résilience Boris Cyrulnik, nous sommes finalement obligés de métamorphoser la douleur d’hier pour nous reconstruire de manière plus intégrale, plus forte et plus brillante. Cela implique nécessairement d’apprendre à se sentir bien dans sa peau.

1. S’accepter en tant que personne (mais travailler sur ce qui doit être amélioré)

L’acceptation de ce que nous sommes et de la façon dont nous sommes régit la qualité de vie et intègre un autre aspect que nous ne pouvons pas perdre de vue. En nous acceptant en tant que personne, nous prenons également conscience de nos limites et de nos faiblesses, celles sur lesquelles nous devons travailler.

Cependant, l’acceptation ne signifie pas qu’il faille renoncer à ces aspects de nous-mêmes que nous n’aimons pas et qui limitent notre bien-être. Si nous nous acceptons tels que nous sommes, nous assumons également la responsabilité des domaines que nous devons changer afin d’être la meilleure version de nous-mêmes. Cela nous oblige, par exemple, à améliorer notre confiance en nous-mêmes, nos compétences sociales, notre estime de soi, etc.

2. Avoir la maîtrise de soi pour être plus heureux

La maîtrise de soi pour dominer ses émotions, orienter son comportement vers des objectifs, réduire son impulsivité, avoir une meilleure conscience de soi… Voilà un autre pilier indispensable sur lequel nous pouvons travailler.

Des études, telles que celles menées à l’université d’Utrecht, nous rappellent que les personnes qui ont une plus grande maîtrise d’elles-mêmes affichent une meilleure satisfaction personnelle et de vie.

Dès que vous prenez le contrôle de vos émotions, de vos pensées et de votre comportement, vous avancez mieux dans la vie, vous entretenez des relations satisfaisantes et vous orientez votre comportement de manière optimale pour obtenir ce que vous voulez. Tout cela influence votre estime de soi.

3. Faites de l’auto-assistance une priorité

Pour se sentir bien dans sa peau, il faut se donner ce dont on a besoin. Prendre soin de soi ne consiste pas seulement à s’offrir un bain relaxant, un bon repas ou un après-midi de détente. C’est bien plus. Prendre soin de soi demande une certaine dose de courage, car il faut parfois opérer de grands changements.

Si nous voulons être bons envers nous-mêmes, nous devrons peut-être renoncer à certaines pratiques, à certains cadres et même à certaines personnes. Se donner ce dont nous avons besoin, c’est se rappeler que nous méritons d’être bien, de nous traiter avec compassion et de faire des choix qui nous profitent, car nous sommes notre priorité après tout.

4. Surmonter les peurs

Le bonheur consiste à vivre sans peur, à surmonter ses insécurités et à aller au-delà de sa zone de confort pour découvrir ce que la vie peut encore nous offrir. Nous devons oser affronter nos peurs pour nous sentir libres et épanouis.

5. Cultiver la confiance en soi

La confiance en soi est la capacité de se sentir valable et capable de réaliser ce que l’on entreprend. C’est avoir confiance en ses propres ressources, savoir que si nous avons déjà réalisé certaines choses dans le passé, nous pouvons en réaliser beaucoup d’autres.

Ce n’est que lorsque nous nous considérons comme des personnes compétentes dans le parcours de l’existence et de ses adversités que nous progressons en maturité et en capacité.

6. Pour être notre meilleur allié

Pour se sentir bien dans sa peau, nous devons apprendre à être notre meilleur allié, et non un ennemi. Cela nécessite un travail quotidien sur l’estime de soi, le respect de soi et l’auto-compassion. Ainsi, les travaux de recherche, tels que ceux menés à l’Université d’Alexandrie, nous rappellent quelque chose d’important.

Le bien-être psychologique dépend d’une dimension qui sous-tend tous les aspects de notre identité : l’estime de soi. Il ne s’agit pas seulement de “s’aimer soi-même” mais, par exemple, d’utiliser un dialogue interne sain, d’arrêter de se juger, de ne pas être obsédé par l’idée de se faire accepter par tous ceux qui nous entourent, etc.

7. Être bien avec soi-même, c’est nourrir l’illusion quotidienne

Une bonne gestion des objectifs à court et à long terme contribue au bien-être personnel. C’est nourrir l’espoir pour se motiver, pour donner de l’énergie à notre quotidien et du courage à l’avenir qui nous attend. Ces objectifs doivent être constitués de dimensions qui nous plaisent et qui sont en phase avec qui nous sommes et ce qui nous définit.

8. Prendre soin de ce que nous voulons, savoir dire non à ce qui ne nous convient pas

Il y a une dernière dimension à laquelle nous devons veiller, voire donner la priorité. Pour être bien dans sa peau, il convient d’apprendre à dire non à ce qui ne nous convient pas ou nous prive de notre tranquillité, tout en prenant soin de ce que nous aimons. Ces dimensions sont des actes de sagesse et de bien-être psychologique que nous gagnons en promouvant, avec responsabilité, avec engagement.

Pour conclure, dans ce voyage de soins de soi, nous ne pouvons pas nous laisser aller à n’importe quel moment. Nous sommes notre priorité, nous sommes notre meilleur allié dans les bons et les mauvais moments. Prenons soin de nous comme nous le méritons et comme nous en avons besoin.

Cet article pourrait vous intéresser…

Cela pourrait vous intéresser ...
Lisez-le dans Nos Pensées
7 traits de personnes émotionnellement fortes

Les personnes émotionnellement fortes se démarquent par leur résistance et leur confiance en elles. Lisez-nous et découvrez leurs caractéristiques ...



  • Abdel-Khalek, Ahmed. (2016). Introduction to the Psychology of self-esteem.
  • Cheung, T. T., Gillebaart, M., Kroese, F., & De Ridder, D. (2014). Why are people with high self-control happier? The effect of trait self-control on happiness as mediated by regulatory focus. Frontiers in psychology5, 722. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2014.00722
  • Jain, Chaya & Apple, Daniel. (2015). What is Self-Growth?. International Journal of Process Education. 7. 41-52.