3 fonctions marquantes des neurones miroirs

Les fonctions des neurones miroirs continuent de surprendre les scientifiques qui les étudient. Il a été démontré qu'ils ont une influence décisive sur l'apprentissage et qu'ils constituent un facteur décisif pour nos émotions et notre vie sociale.
3 fonctions marquantes des neurones miroirs

Dernière mise à jour : 26 juin, 2021

Les neurosciences continuent de nous surprendre par leurs découvertes. L’étude des fonctions des neurones miroirs est l’un des domaines les plus avancés. En principe, on savait que ces neurones reflétaient à “l’intérieur” ce que nous voyons à l’extérieur, d’où leur nom.

Cependant, au fur et à mesure que le sujet progresse, de nouvelles fonctions des neurones miroirs apparaissent. Cette possibilité de refléter l’extérieur à l’intérieur a un impact sur tout un ensemble de comportements, à la fois intellectuels et sociaux.

Le point le plus intéressant à propos de tout cela est que la science a montré que les neurones miroirs se déclenchent lorsqu’une personne est observée en train d’effectuer une action.Nous commençons à peine à les explorer, mais trois fonctions majeures des neurones miroirs sont déjà connues. Poursuivez donc votre lecture pour les découvrir.

“Nous sommes des créatures sociales. Notre survie dépend de la compréhension des actions, des intentions et des émotions des autres. Les neurones miroirs nous permettent de comprendre l’esprit des autres, non seulement par le raisonnement conceptuel, mais aussi par la simulation directe. Sentir, ne pas penser.”

– G. Rizzolatti –

Apprentissage et neurones miroirs.

1. L’apprentissage, l’une des fonctions des neurones miroirs

Francisco Mora, professeur de physiologie humaine à la Faculté de médecine de l’Université Complutense de Madrid, a étudié les fonctions des neurones miroirs ; un travail qu’il a rassemblé dans un livre appelé Neuroeducación. Il y soulève plusieurs aspects intéressants sur la relation entre ces neurones et l’apprentissage.

Le professeur cite deux expériences révélatrices. Dans la première, un acteur a été engagé pour donner des cours à un groupe d’étudiants. Ces classes avaient un grand contenu émotionnel (comme une pièce de théâtre), mais peu de contenu académique. Les étudiants ont été invités à évaluer l’enseignant, et ils ont tous considéré que c’était un excellent professionnel.

Dans la deuxième, on a demandé aux élèves d’évaluer la qualité des enseignants. Les étudiants ont mieux noté ceux ayant donné à leurs cours plus de contenu émotionnel. Tant dans ce cas que dans le précédent, il a été vérifié que les comportements émotionnels activent davantage les neurones miroirs. Cela, à son tour, renforce l’empathie et rend l’apprentissage plus efficace.

2. Ces neurones aident à identifier les intentions des autres

L’anticipation des pensées et des intentions des autres relève de la soi-disant théorie de l’esprit. À cet égard, il y a deux positions.

L’une indique que cette capacité se développe dans l’enfance, étape au cours de laquelle nous construisons une sorte de théorie sur ce que pensent les autres. L’autre position indique qu’une telle capacité se développe tout au long de la vie, alors que nous observons et contrastons les actions des autres.

Il a été découvert que l’une des fonctions des neurones miroirs est d’activer cette capacité à anticiper les pensées, les sentiments et les intentions des autres. Ces neurones suppriment la barrière entre soi et les autres. C’est pourquoi ils activent cette fonction.

Les neurones miroirs sont “les neurones de la vie sociale”. Ils facilitent la compréhension de l’autre. À tel point qu’il existe des preuves que ces types de neurones ont une activité très limitée chez les personnes autistes, par exemple.

Neurones miroirs et empathie.

3. Les piliers de l’empathie

La fonction principale des neurones miroirs (et que l’on devine après avoir parlé des deux autres fonctions connues) est l’empathie. Ce concept renvoie à la capacité de se mettre à la place de l’autre. Se produit une identification qui nous permet de refléter le monde de cette autre personne à l’intérieur de nous-mêmes. Ce que l’autre ressent, nous le ressentons aussi.

Dans un premier temps, on pensait que ce que les neurones miroirs reflétaient n’était que le comportement moteur des autres. Cependant, des scientifiques comme Marco Locoboni de l’Université de Californie, ont découvert que cette projection concernait également les émotions et les attitudes.

On dit qu’il ne faut que quelques jours de vie pour apprendre à identifier les expressions de plaisir ou de colère sur le visage des autres. Si quelqu’un sourit à un bébé, ce sourire aura également lieu dans son système limbique. Il en va de même pour les expressions de rejet. Par conséquent, la fonction principale des neurones miroirs est de nous connecter aux autres.

Cela pourrait vous intéresser ...
Trouble oppositionnel avec provocation : symptômes, causes et traitements
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Trouble oppositionnel avec provocation : symptômes, causes et traitements

En quoi consiste le trouble oppositionnel ? Nous vous parlons de ses effets, et de comment il est possible de le remarquer.



  • Iacoboni, M. (2009). Las neuronas espejo: empatía, neuropolítica, autismo, imitación, o de cómo entendemos a los otros (Vol. 3055). Katz editores.