Que sont donc les sentiments mitigés ?

19 février, 2021
L'ambivalence des sentiments a à voir avec l'ambivalence émotionnelle et affective que nous ressentons envers certaines situations ou certaines personnes. Pouvons-nous vraiment ressentir l'amour et la haine en même temps ? Comment sortir de cette situation ? Que dit la science ?

L’avocat anglais George Carman déclara que “les sentiments mitigés, comme les mélanges de boissons, sont une confusion pour l’âme”. L’ambivalence et la contradiction font partie de la gamme émotionnelle normale.

A qui n’est-il pas arrivé de ressentir des émotions opposées envers quelqu’un ou d’être plongé dans le doute entre ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas ?  Il n’est pas nécessaire d’être dans une période particulièrement agitée pour ressentir l’amour et la haine ou l’attirance et le rejet envers quelqu’un…

Ce type de situations est fréquent et fait partie de la nature de notre psyché. L’esprit n’est pas un “engin” parfait, mais nous ne devons pas nous contenter de ressentir cette contradiction. Qu’est-ce que les sentiments mitigés ? Comment sortir de cette boucle ? Nous approfondissons ici le sujet !

Une femme qui éprouve différents sentiments.

Les sentiments mitigés, des sentiments contradictoires

Les sentiments mitigés, également appelés sentiments conflictuels, sont des sentiments qui sont, apparemment, contradictoires. Autrement dit, ce sont des sentiments opposés qui sont dirigés vers le même objet ou la même situation. Un exemple simple : ressentir à la fois de l’amour et de la haine envers quelqu’un.

C’est un paradoxe de coexistence émotionnelle qui peut provoquer un fort inconfort, ainsi que des sentiments contradictoires en soi. Selon Freud lui-même (1926), quiconque est prisonnier de sentiments mitigés “éprouve un amour bien fondé et une haine justifiée pour la même personne”.

Les sentiments mitigés ne concernent pas seulement l’amour et la haine. Ils englobent également les sentiments d’attraction, de répulsion, d’affection, de respect, de dégoût, de colère, d’indifférence, etc. Comme nous le savons, la gamme émotionnelle est très large et les émotions elles-mêmes, individuellement, sont pleines de nuances.

“Le doute peut provoquer des émotions mitigées en nous.”

-Elissa Washuta-

L’ambivalence des émotions

Le terme d’ambivalence dans le spectre émotionnel a été utilisé pour la première fois par le psychiatre Eugen Bleuler (1910). Il désigne ces situations de vie psychique où coexistent des sentiments opposés et de force égale sans pouvoir faire un choix entre les uns et les autres.”

Ainsi, l’ambivalence est utilisée pour désigner des situations pathologiques. Mais également différents aspects de la vie psychologique non pathologique (c’est-à-dire “normale”).

Comment gérer les sentiments mitigés ?

Accepter et gérer une situation dans laquelle il y a des sentiments mitigés en soi n’est pas chose simple, surtout si certains d’entre eux sont peu désirables. Comme le sentiment de libération que nous pouvons ressentir lorsqu’une personne dont nous nous occupons depuis longtemps meurt.

Ainsi, la confrontation même entre sentiments simultanés peut générer frustration, colère, tristesse, incertitude, indécision… Et peut nous faire sentir que nous stagnons. Que pouvons nous faire dans ces cas-là ? Nous vous proposons ici quelques idées :

  • Tout d’abord, acceptez de ressentir ces doutes et que c’est précisément cela vous rend humain. Ne vous jugez pas, ce n’est pas mal de se sentir comme ça. Nous doutons tous, nous avons tous peur et nous faisons tousdes erreurs.
  • Essayez de vous arrêter et d’analyser ce que vous ressentez à l’intérieur. Donnez-vous le temps de réfléchir et ne vous forcez pas à décider quoi que ce soit. Essayez de retrouver votre sérénité.
  • Pour gérer l’ambivalence, il est essentiel de l’observer de l’extérieur, de la connaître de l’intérieur et enfin de la comprendre. Essayez de vous regarder de l’extérieur : que diriez-vous à cette personne si ce n’était pas vous ?
  • Si cependant, vous vous sentez encore dépassé par ce doute constant, peut-être devriez-vous demander de l’aide. La psychothérapie est un bon choix pour éclairer le chemin.

Que dit la science ?

Diverses études révèlent que les sentiments conflictuels et contradictoires ne sont pas nécessairement synonymes d’indécision. Ils seraient plutôt liés à la complexité émotionnelle des humains. Notre monde émotionnel est si riche qu’il nous permet de vivre des émotions contradictoires de manière simultanée.

Différencier les états émotionnels

Une étude (2016) menée par des chercheurs de l’Université de Waterloo, en particulier par Grossmann, Huynh et Ellsworth, a eu recours à un échantillon de 1396 personnes de 16 cultures différentes en vue d’approfondir ces sentiments. Les résultats ont étonné les chercheurs.

Les participants devaient indiquer les émotions qu’ils avaient vécues dans certaines situations de leur vie. Par exemple, lorsqu’ils avaient un problème avec un membre de leur famille, lorsqu’ils tombaient malades ou encore lorsqu’ils étaient surchargés de travail.

Qu’est-ce que l’étude a révélé ? Dans la culture occidentale, nous avons tendance à penser que les sentiments mitigés sont négatifs ou indésirables et nous les associons directement à l’indécision.

Toutefois, toujours selon l’étude, les personnes ayant ce type de sentiments contradictoires sont plus aptes à différencier leurs états émotionnels. Elles parviennent également à trouver un meilleur équilibre dans leur vie. Curieux, non ?

Pensées et sentiments mitigés.

Une dernière réflexion

Et à vous ? Cela vous est-il arrivé ? Comment avez-vous agi dans ces cas ? Nous vous avons livré quelques conseils pour gérer ces émotions, mais la réalité est qu’il n’y a pas de formule magique pour sortir de cette boucle émotionnelle dans laquelle nous pouvons nous retrouver plongés.

Cependant, cette bouche peut nous aider à prendre conscience que nous sommes des êtres complexes. Chacun de nous doute et nous devons vivre avec cette ambivalence émotionnelle qui nous rend, en même temps, uniques.

Bien sûr, si vous sentez que la situation vous accable, demandez de l’aide. Vous pouvez sortir de cette boucle : sachez que toutes les émotions ont leur raison d’être. Apprenons d’elles, permettons-nous de ressentir, n’allons pas contre ces émotions.

  • Delle Luche, R. & Bertacca, S. (2007). L’ambivalenza e l’ambiguità nelle rotture affettive. Milán: Franco Angeli.
  • Grossmann, I., Huynh, A. C., & Ellsworth, P. C. (2016). Emotional complexity: Clarifying definitions and cultural correlates. Journal of Personality and Social Psychology, 111(6), 895–916.
  • Morgado, I. (2007). Emociones e inteligencia social: las claves para una alianza entre los sentimientos y la razón. Barcelona: Editorial Ariel.