8 conséquences de l’impatience

· 20 octobre 2018

L’adoption d’une attitude positive nous permet de profiter davantage de notre quotidien. En effet, on l’associe à certaines conséquences bienfaisantes telles que le fait de mieux se reposer ou d’établir des relations sociales plus qualitatives. Au contraire, l’impatience se développe dans les situations de stress ou d’angoisse qui nous menacent quotidiennement et augmentent notre sensation de fatigue.

Si parfois, nous avons besoin d’un document au travail qui n’arrive pas à temps ou que nous avons rendez-vous avec un ami qui n’arrive pas à l’heure, nous devons réellement prendre conscience de nos actes. Vaut-il réellement et objectivement la peine de réveiller « notre côté » impatient ?

Les conséquences psychologiques de l’impatience

Nous analyserons premièrement les conséquences psychologiques que suppose l’impatience.

1. Un quelconque objectif devient complexe

Etre impatient ne vous apportera rien de positif. L’unique chose que vous réussirez à atteindre sera l’expérimentation une sensation de frustration et d’impuissance. Vous prendrez conscience du fait que vous ne pouvez rien faire pour améliorer le cours des événements. De plus, ces sensations contribueront à dégrader votre état émotionnel. L’impatience alimente l’impatience elle-même. 

l'impatience et le fait de ne pas atteindre ses objectifs

2. Cela nous empêche de profiter de ce qui se passe dans le présent

Il est important de profiter de chaque instant de la vie car elle ne reviendra pas. En fait, l’impatience nous empêchera de vivre dans le présent. Nous ne pourrons éviter de focaliser notre attention entière sur ce qui va se passer, sans que cela n’arrive.

3. L’impatience brouille notre vision

Quasiment toutes les situations ont un côté positif. Pour cette raison, si nous nous trouvons dans un embouteillage et que nous ne parvenons pas à avancer, nous pouvons en profiter pour écouter la radio, mettre de la musique ou utiliser le kit mains-libres pour effectuer cet appel que nous devions faire. Cela nous permettra d’être distraits et cela éloignera cette sensation qui nous rend si impatients : celle de perdre du temps.

4. Nos émotions négatives se renforcent

Vivre en ressentant de l’impatience nous convertira en personne anxieuse, stressée et angoissée ayant tendance à toujours voir le côté négatif des situations. Nous devons avoir à l’esprit le fait que notre manière d’être dépend de nos émotions. Le fait d’être impatients nous convertira, sans aucun doute, en personnes ayant une attitude négative et se plaignant constamment. 

5. L’impatience affecte l’état émotionnel

Si désirons être des personnes équilibrées se sentant bien avec elles-mêmes, il est préférable d’éduquer et de nous éduquer en émotions. Au-delà d’éliminer totalement l’impatience, il s’agit de l’empêcher de brouiller notre capacité de raisonnement et de jugement lorsqu’elle fait son apparition.

L’impatience peut affecter notre santé

En plus des conséquences que l’impatience a sur notre bien-être émotionnel, il existe des conséquences associées à notre santé. 

6. L’impatience peut provoquer de l’obésité

Les personnes impatientes peuvent être plus sujettes à souffrir d’obésité. Cela est dû à l’habitude de dédier moins de temps à leur alimentation. Elles mangent donc de manière compulsive et moins ordonnée. Par conséquent, elles ingèrent des quantités de nourriture en moins de temps.

7. Favorise l’apparition de l’hypertension

D’autre part, une quantité élevée de personnes considérées comme étant impatientes ont un risque plus élevé d’être atteintes d’hypertension. Cela peut être dû à une confrontation quotidienne au stress. Cela est dû à des sensations d’épuisement et d’impuissance ressenties en raison du caractère impatient et anxieux.

l'impatience

8. Contribue au vieillissement prématuré

Finalement, l’impatience peut augmenter la vitesse du vieillissement. Le processus est le même que celui se produisant avec l’hypertension. Le stress qui dérive de l’impatience peut faire apparaître des signes de vieillissement bien trop prématurément.

Cette conduite affecte les télomères qui sont les structures qui protègent l’ADN de sa dégradation. Lorsque les télomères disparaissent, l’ADN se dégrade plus rapidement et les signes de vieillesse font leur apparition. Chez les personnes impatientes, les structures des télomères sont plus courtes et faibles.

En définitive, la patience face à l’impatience nous permettrait de davantage profiter de ce que nous avons déjà. Elle nous permettrait aussi de trouver de nouvelles manières d’apprendre et de profiter des moments au cours desquels nous avons l’impression que nous ne pouvons rien faire de plus qu’attendre.

De plus, le fait de ne pas être impatients nous permettrait d’apparaître comme des personnes fiables, ayant une attitude plus positive et agréable face aux situations à affronter.