5 méthodes naturelles pour lutter contre la dépression

· 23 avril 2017

La dépression est une maladie multi-factorielle. Cela signifie que sur son apparition et sur l’impact qu’elle a sur la vie de la personne qui en souffre, de nombreux facteurs influent. Pour lutter contre, le mieux est de se battre sur différents fronts à la fois…

Dernièrement, on a donné beaucoup d’importance aux changements chimiques qui se produisent dans le cerveau et qui sont liés à la dépression. On parle ici des hormones du bonheur, du stress, de tout. On parle aussi des neurotransmetteurs et de leur effet sur le moral. Si cette approche est aussi scientifique et valide, il est important d’apporter quelques précisions.

« La dépression est une prison dans laquelle tu es aussi bien le prisonnier que le cruel geôlier. »

-Dorthy Rowy-

La chimie de la dépression

La dépression produit des changements chimiques dans le cerveau et inversement. Cependant, la chimie du cerveau est changeante. La qualité des pensées et des substances que nous ingérons font partie des agents capables de modifier la chimie du cerveau. Dans le cas de la dépression, ils augmentent ou diminuent la quantité de sérotonine disponible.

La production de sérotonine commence dans l’intestin. Dans cet organe, est produit un précurseur de cette hormone, appelé « tryptophane ». C’est pour cela que certains appellent l’intestin « le deuxième cerveau ». D’où le fait que la nourriture que nous ingérons et que le style de vie que nous avons sont très importants. Ainsi, pour produire plus de sérotonine, qui contribue à lutter contre la dépression, il existe des méthodes qui sont complètement naturelles. En voici 5 d’entre elles.

Aliments pour réduire la dépression

Disons tout d’abord qu’il y a des aliments qui inhibent la production de sérotonine et augmentent donc le risque de dépression. Ce sont les hydrates de carbone et les plats qui contiennent de forts niveaux de sucre. Ce type de nourriture agit comme une décharge énergétique dans l’organisme. Ils sont assimilés rapidement et génèrent une grande avidité. Une sorte de syndrome d’abstinence.

À l’inverse, d’autres aliments, comme les céréales complètes, les fruits et les légumes contribuent à apporter plus de tryptophane dans le sang. Cela se traduit en une plus forte production de sérotonine et agit donc comme un agent protecteur face à la dépression. Des recherches médicales récentes donnent un pouvoir particulière au curcuma, qui produirait cet effet.

Les meilleurs exercices physiques

N’importe quelle activité physique augmente le niveau de sérotonine dans le cerveau. Cependant, l’effet est beaucoup plus significatif quand l’exercice est associé à des situations spécifiques. L’idéal est qu’il se déroule dans un décor qui apaise l’esprit. Un environnement qui fait baisser le niveau d’angoisse.

Les exercices physiques sont bien plus productifs s’ils sont réalisés dans un milieu naturel. Les arbres et le vert de la nature stimulent les effets positifs des exercices. Une simple marche, à pas rapides et dans une forêt, peut avoir des effets extraordinaires. La mer est également l’un des décors qui guérit.

La pensée positive et la méditation

La pensée a un énorme pouvoir sur le moral. Il a été démontré, par exemple, que l’effet placebo est très élevé chez les personnes dépressives. Il existe des expériences éloquentes : lorsqu’on dit à des personnes qu’on leur a administré une drogue dernière génération, très efficace pour la dépression, leur état s’améliore. C’est l’effet de la pensée positive.

Les pratiques de relaxation et de médication sont très conseillées aussi pour les personnes qui se sentent déprimées. Parfois, c’est suffisant de prendre un moment pour respirer et de vider son esprit. Il a également été démontré que chez les personnes croyantes, répéter des prières augmente la sensation de bonheur.

La littérature et l’écriture

La littérature nous permet d’entrer en contact avec les expériences d’autres personnes, qui sont les personnages ou le narrateur de l’histoire. Cela purifie nos émotions. Les histoires inspiratrices produisent une sensation de bien-être et contribuent à modifier la chimie cérébrale dans un sens positif. Elles équivalent à des pensées positives.

L’écriture, d’autre part, a un effet de carthasis important. Joel Robertson, expert dans ce sujet, conseille d’écrire 20 minutes pendant 4 jours d’affilée. Le sujet d’écriture doit être les expériences douloureuses et il est bon de le faire quasiment sans penser, de manière automatique. Ce chercheur affirme que cette expérience apporte une paix profonde.

Écouter de la musique classique

Il a été démontré que certaines mélodies ont la capacité d’augmenter la production de sérotonine. Elles harmonisent le cerveau et favorisent la sensation de bien-être et d’enthousiasme. La musique de Bach est l’une des plus conseillée. Cet artiste faisait des compositions en suivant un ordre mathématique qui semble coïncider avec certaines fréquences de notre cerveau.

De la même manière, les compositeurs tels que Brahms, Chopin, Haendel, Haydn et des opéras comme Madame Butterfly sont recommandés. Ce type de musique inspire et induit une sorte d’ouverture aux sentiments. Elles permettent de se connecter à sa propre douleur et cela a un effet sain.

Pour une personne déprimée, il est n’est pas facile d’entreprendre des choses en faveur de son bien-être car son corps lui demande de s’abandonner. Peut-être qu’elle a besoin d’une motivation supplémentaire. Peut-être qu’elle a besoin de soutien pour commencer. Mais, sachez que le plus compliqué, c’est précisément cela, le commencement. Ces méthodes pour surmonter la dépression de manière naturelle sont souvent efficaces à court terme. Que vous souffriez ou non de dépression, oserez-vous les essayer pour améliorer votre moral ?

 

Lisez aussi : L’intolérance à l’incertitude, le cœur de la dépression et de l’anxiété

Images de Art Studio Klyne, Mary Patters