5 mesures pour que votre situation financière ne soit pas une préoccupation

21 février 2018 dans Développement personnel 192 Partagés
situation économique

La situation financière est l’une de ces questions qui prennent parfois une importance disproportionnée. Nous savons tous qu’il existe des choses plus importantes, mais la vérité, c’est que lorsque nous faisons les comptes en fin de mois, le problème reste le même. Soit nous payons, soit nous payons. Si les comptes en fin de mois ne sont pas un problème, cela peut parfois être le cas du fait de souhaiter quelque chose qu’il nous sera difficile d’obtenir. Peu importe à quel point nous nous efforcerons, nous constaterons que cet objectif est trop éloigné. Nous étirons notre budget et cela reste malgré tout au stade du désir.

« Vous voulez être riche ? Eh bien, ne vous inquiétez pas d’augmenter vos actifs, mais plutôt de diminuer votre avidité. »

Épicure

Il existe évidement le cas de ceux qui achètent tout ce qu’ils veulent, mais qui sont toujours au bord de la faillite. Seulement un petit nombre de personnes ne connaissent jamais de difficulté économiques. Il s’agit d’un sujet récurent et qui parfois ne nous laisse pas en paix.

Cependant, les problèmes ne proviennent généralement pas de la quantité d’argent obtenue ou que nous n’obtenons plus. Le point crucial se situe dans la manière de l’administrer. La tranquillité ne peut exister que lorsque certains aspects fondamentaux sont garantis. Nous pouvons à tout moment exercer un meilleur contrôle de notre situation financière, et voici cinq mesures pour y parvenir.

1. Economiser, la base d’une bonne situation financière

Il est difficile de parler d’épargne à une époque où le consumérisme a atteint des extrêmes. En effet, nous ne parlons désormais plus autant de notre patrimoine mais plutôt de notre capacité à consommer. Nous sommes bombardés en permanence par des offres, des promotions et des incitations à dépenser notre argent.

tirelire

Économiser est principalement une habitude qui est également essentielle pour parvenir à une situation financière stable. Les économistes ont précisé quel devrait être le montant de ces économies : 10% du revenu. Si nous nous habituons à l’idée que ces 10% ne nous appartiennent jamais, qu’il s’agit d’une sorte de taxe que nous devons payer, tout sera très facile. Nous ne devrions pas dépenser cet argent pendant au moins un an. Nous pourrions être surpris de l’efficacité de ce résultat afin d’acquérir ce que nous voulons et qui reste toujours au stade du désir.

2. Disposer d’un fonds d’urgence

Une bonne situation financière est souvent remise en question en raison d’une éventualité coûteuse. Une dépense inattendue pour la maison, une maladie ou un voyage d’urgence sont les événements imprévus les plus communs.

C’est pourquoi il est nécessaire de créer et de maintenir un fonds d’urgence. Les économistes ont encore une fois une réponse à la question de savoir combien allouer à ce fonds. Ils disent qu’il convient de dédier 5% de nos revenus. Nous devons, dans cette hypothèse, également supposer que cet argent ne nous appartient pas. Prétendre qu’il s’agit d’une dette envers notre bien-être, que nous devons payer tous les mois.

3. Garantir notre sécurité sociale

Il s’agit d’une mesure sur laquelle nous devons insister, notamment à l’égard des plus jeunes. À un âge précoce la vieillesse semble inexistante. Elle existe néanmoins et peut survenir avec toute sa rigueur, nous mettant dans une position d’extrême vulnérabilité.

Actuellement, les emplois ne sont pas toujours offerts avec toutes les garanties que la sécurité sociale implique. Si nous nous trouvons dans une telle situation, nous devrions systématiquement investir dans un fonds ou faire une épargne supplémentaire pour la vieillesse. Il existe là encore un pourcentage pour cela : 15% est recommandé. Et davantage si possible. Disposer de ressources dans la dernière étape de la vie n’a pas de prix.

4. Disposer d’un budget mensuel

Afin de disposer d’une situation financière stable, il est nécessaire de compter avec un budget mensuel. Il est très important de savoir combien d’argent nous recevons et comment nous le dépensons, notamment si notre revenu n’est pas fixe. Tenir des comptes a quelque chose de déprimant, mais c’est absolument nécessaire.

Sur la base de ce que nous avons dit antérieurement, nous devrions déduire 30% de notre revenu mensuel. Le reste est ce dont nous pouvons vraiment considérer comme de l’argent pour les dépenses. Certains peuvent penser que c’est trop, mais si nous y regardons de plus près, il s’agit essentiellement d’une question d’habitude. Nous savons que parfois les revenus augmentent et ne nous suffisent pas pour autant. Cela est dû à un manque de discipline dans la gestion de notre budget.

5. Ne pas acheter de manière impulsive

Revenons au commencement : nous vivons dans un environnement où nous sommes encouragés en permanence à consommer. De nombreuses annonces sont directement orientées pour que nous fassions des achats impulsifs. Il s’agit de la raison pour laquelle d’importantes facilités nous sont offertes, afin de vaincre notre résistance.

cartes bancaires

Sans nous en rendre compte, nous finissez souvent par acheter des choses dont nous n’avons pas vraiment besoin. Pire encore : des choses que nous ne voulions pas vraiment. Nous nous laissons simplement prendre au piège par cette réduction de 70%, ou par une mode qui ne nous apporte rien de positif.

Malgré les apparences, l’argent est étroitement lié à la psychologie et l’organisation. Sa signification, son utilisation et les conséquences que cela implique sont davantage présent dans l’esprit que dans la réalité objective. Disposer d’une bonne situation financière est important pour la tranquillité. Nous devons ajuster les choses pour que l’argent ne nous ôte pas le sommeil.


A découvrir aussi