5 habitudes qui vous rapprocheront de vos rêves

21 décembre 2017 dans Développement personnel 116 Partagés
habitudes

Lorsque nous voulons atteindre un objectif nous devons nous concentrer sur l’acquisition des habitudes nécessaires qui nous aiderons à nous mettre sur la bonne voie, mais pas uniquement. Tout ce que nous faisons compte. Et se sont souvent les habitudes que nous avons acquis qui nous rendent la tâche difficile pour atteindre les objectifs et les rêves que nous fixons.

Peu importe ce que nous essayons d’atteindre. Qu’il s’agisse d’un objectif lié à la santé ou à la famille, ou si ce que nous recherchons concerne notre situation financière, nos études ou l’amour, certaines habitudes peuvent mettre à mal n’importe laquelle de ces initiatives.

« Rien ne peut empêcher un homme avec la bonne attitude mentale d’atteindre son but ; rien sur terre ne peut aider un homme avec la mauvaise attitude mentale. »

-Thomas Jefferson-

homme face à deux chemins

Accompagner nos objectifs d’une planification temporelle

Un jour, bientôt, dès que je pourrai … Ces dates n’apparaissent sur aucun calendrier. En effet, tout comme les délais font pression sur nous, elles nous motivent également à réaliser les tâches que nous aimons le moins. En fait, fixer un objectif dans un laps de temps restreint est généralement l’une des premières étapes permettant de concrétiser cet objectif.

Les rêves sont chargés d’intentions, donc pour se concrétiser,il nous suffit d’agir. Sans délai, toute tentative d’élaboration de plan restera en suspens. Peu importe si nous devons procéder à des changements en cours de route ou si la réalisation dudit objectif est retardée par quelque chose. Un plan peut être modifié et adapté pour atteindre la destination, mais une absence de plan n’est rien d’autre qu’un saut dans le vide sans parachute.

Par conséquent, commençons par définir notre objectif et lui donner une place dans le calendrier, un espace dans notre quotidien. Et si nous ne pouvons pas commencer immédiatement, cela n’a pas d’importance. Décidons du moment où nous commencerons, du moment où nous concevrons notre plan d’action.

Être prêt à commencer

La phrase « je ne suis pas prêt à commencer » peut être le reflet de nombreux états internes. Il se peut que nous ne soyons pas certain de notre objectif, c’est-à-dire, que nous ne sentons pas qu’il s’agit vraiment d’un choix libre et personnel. Il se peut que nous ne soyons pas aussi motivé que nous le pensions, parce que ce qui nous pousse à rêver n’est pas le bon moteur. Il se peut que nous n’ayons pas clairement définit notre rêve, que nous n’ayons qu’une vague idée générale de celui-ci. Il se peut que nous ayons peur.

En tout état de cause, une fois que nous avons bien défini notre objectif, même si un certain nombre d’obstacles nous attendent en chemin, il est nécessaire de fermer les yeux et de se lancer. Un exercice de courage pour réaliser le premier pas, de confiance en nous et en nos ressources. En effet, si nous sommes prêt à rêver, nous sommes prêt à commencer à travailler à la réalisation de notre rêve.

Permettre à la liste des difficultés de geler les rêves

Sous-estimer les ressources pour faire face aux difficultés à venir est un inhibiteur pour les rêves et les illusions de nombreuses personnes. Ces dernières tremblent face à l’incertitude de la voie à suivre, faisant qu’elles n’avancent pas.

Elles pensent qu’elles ne pourront pas atteindre l’endroit qu’elles désirent, mais ne font pas non plus d’effort pour acquérir les outils qui leur permettront d’y parvenir. Elles ne remettent pas à plus tard ou ne renoncent à leur rêve, mais ne se décident pas non plus à le poursuivre. 

En effet, anticiper les difficultés, établir un plan d’urgence est une stratégie intelligente en soi qui peut finalement constituer un obstacle s’il est mal conçu ou mal utilisé. S’il est mal conçu, il peut nous amener à nous engager dans des objectifs qui nous sont pour le moment inaccessibles ; par ailleurs, cela peut nous apporter un trop plein de confiance et nous amener à remplir notre valise de t-shirt à manches courtes pour conquérir le pôle Nord.

En outre, il peut être bien conçu, mais être mal utilisé par la suite. Dans ces cas, l’effort que nous avons réalisé pour le concevoir sera un effort gâché. Le cas le plus fréquent est celui de personnes qui, au lieu de rassembler des outils pour faire face à ces difficultés, restent paralysées du fait d’anticiper la souffrance que cela pourrait leur générer.

temps

Voir les erreurs comme des pertes

Nous ne pouvons pas toujours marcher en ligne droite. Nous devons parfois contourner les obstacles, travailler très dur pour les éliminer ou, au moins, les minimiser. En outre, il est fréquent que ce travail ne donne pas immédiatement les fruits que nous attendons. Mais il ne s’agit pas d’une perte.

Nous perdons rarement lorsque nous apprenons. Il s’agit là du plus beau reflet des mauvais résultats, lequel n’est visible que pour les personnes qui réalisent une gestion intelligente de « l’échec ». Si quelque chose ne ne fonctionne pas, cela n’a pas d’importance. Cela fait partie du processus. De plus, il arrive souvent que plus l’erreur est importante, plus grand est l’enseignement qui en résulte.

Nous n’obtiendrons jamais rien en nous frustrant ou en reculant face aux échecs et, pire encore, face à l’idée d’échouer. Acceptons nos erreurs, intégrons-les à notre histoire, accordons-leur une signification positive, et utilisons toute l’énergie pouvant émaner de la colère résultant de l’erreur afin de reprendre le cap vers cet objectif ou un autre.

Abandonner avant de voir les résultats

L’impatience est amie de la précipitation et un frein changement, se transformant en l’un des plus grands obstacles de la matérialisation de tout rêve. En dépit du fait de disposer d’un plan, nous ne pouvons pas tout contrôler, de sorte que la patience se transformera en un allié potentiel.

En effet, la progression ne se manifeste pas de manière graduelle pour la plupart des changements auxquels nous aspirons. Elle se produit par à-coups. Nous rencontrerons  des périodes lors desquelles nous ne ferons pratiquement aucun progrès, voir même où nous reculerons, et d’autres lors desquelles une grande avancée sera obtenue.

Essayons de ne pas nous désespérer. Le fait que nous ne puissions pas percevoir les résultats ne signifie pas que nos efforts ont été vains. Rappelons-nous que les progrès apparaissent souvent de manière soudaine, voir inattendue. Par conséquent, la meilleure chose qui puisse nous arriver dans ce cas là est d’être surpris en plein travail.

Pensons, par exemple, à un écrivain qui publie son premier essai ou roman. Il aura probablement fait l’objet de nombreux rejet de la part des maisons d’édition avant de voir son rêve se réaliser, il aura connu une longue période pendant laquelle il n’aura vu aucun progrès. Cependant, notre écrivain, loin d’abandonner, a continué à envoyer son travail jusqu’à ce qu’il reçoive finalement une lettre d’acception. Cette lettre constitue une énorme avancée et n’aurait probablement pas vu le jour sans la foi et la persévérance de notre écrivain.

« Les difficultés augmentent au fur et à mesure que nous approchons du but. »

-Johann Wolfgang von Goethe-

Marcher pour atteindre

Rêver est merveilleux, excitant, inspirant. Cela nous fait percevoir le futur avec des yeux différents, cela nous donne de l’espoir et nous fait nous sentir bien. Cependant, cette agréable pause, lorsqu’elle ne s’accompagne pas d’action, ne nous permet pas d’avancer.

Analysons notre rêve, évaluons notre objectif et découvrons s’il est viable. Établissons un plan et affrontons les difficultés les unes après les autres, en commençant par la première. Célébrons chaque petite avancée comme s’il s’agissait d’un succès important. Et continuons d’avancer.

Vérifions nos habitudes quotidiennes et faisons ce que nous avons à faire pour marcher fermement vers notre objectif. Les changements que nous aurons à faire font partie du parcours, ne l’oublions pas. Et rappelons-nous que, peu importe si nous devons changer de direction ou réaliser diverses escales, tant que nous savons où nous souhaitons aller, nous suivrons le chemin menant au succès.


A découvrir aussi