Investissez votre argent dans des expériences, pas des choses

17 octobre 2017 dans Psychologie 0 Partagés
argent

Pour la plupart d’entre nous, l’argent est une ressource limitée. Cependant, les économistes s’accordent à dire que ce qui est décisif n’est pas les sommes que nous percevons tous les mois, mais la façon dont nous les gérons et, en particulier, dont nous les dépensons.

Il est vrai que la plupart des revenus servent à couvrir les dépenses basiques. Ensuite, d’une façon ou d’une autre nous dédions notre l’argent à l’achat d’un nouveau téléphone portable, ou d’une télévision avec un plus grand écran, ou d’un jean qui est en solde. Le shopping nous excite toujours un peu. L’inconvénient est que l’enthousiasme passe rapidement.

Ne donnez pas plus de valeur à l’argent que ce qu’il vaut, car c’est un bon serviteur et un mauvais maître.”

-Alexandre Dumas (fils)-

Il existe une branche de l’économie appelée “économie du bonheur” . Elle mesure, entre autres, les relations qui existent entre les revenus, les dépenses et le sentiment de satisfaction à l’égard de la vie. Il a été constaté, à l’appui de nombreuses preuves, que davantage d’argent n’équivaut pas à plus de bonheur. Où se trouve donc le secret du bien-être ?

L’argent et les objets

Beaucoup de personnes investissent leur argent supplémentaire dans l’acquisition d’objets. Elles font même des sacrifices importants pour les obtenir : elles réduisent les dépenses de base ou empruntent. Ceci est très fréquent aujourd’hui avec le téléphone portable. Ce dernier a cessé d’être un outil de communication pour devenir un symbole de statut.

temps et argent

Il existe une concurrence féroce autour de nombreux objets disposant d’un certain fétichisme. Outre le téléphone portable, nous trouvons beaucoup d’autres appareils électroniques. Et les vêtements aussi, bien évidemment. La voiture s’inscrit également dans cette logique. Tous ces objets possède une valeur représentative très importante. Nous ne possédons pas de voiture, mais une BMW. Nous n’avons pas de téléphone portable, mais un iPhone.

La comparaison avec les pairs est très influente dans la plupart de ces achats. Nous choisissons une marque particulière, ou un certain objet, pour être comme ou mieux que quelqu’un de notre entourage. Ces objets définissent parfois le sentiment d’appartenance à un groupe mais, paradoxalement, ils marquent également une tension. Les objets, surtout s’ils sont luxueux, tendent à imposer des distances.

L’argent et expériences

Les économistes du bonheur sont convaincus qu’investir son argent dans des expériences génère beaucoup plus de satisfaction que de le dépenser dans l’acquisition d’objets. Iels l’ont étudié, iels l’ont mesuré. Voici leur conclusion.

noël et argent

Thomas Gilovich, professeur de psychologie à l’Université Cornell, étudie le sujet depuis plusieurs années. Il a constaté que les personnes s’habituent aux objets avec une extrême facilité. Peu après leur acquisition, ils commencent à devenir quelque peu routiniers, perdant peu à peu leur attrait. En d’autres termes, ils deviennent ennuyeux. La routine n’aide pas à être heureux-se.

En revanche,  il se produit le contraire avec les expériences. Lorsqu’elles sont significatives, elles acquièrent de la valeur, laquelle augmente au fil du temps. Les expériences unissent les individus. Deux personnes peuvent avoir le même iPhone mais ne pas se sentir pour autant identifiées l’une et l’autre. En revanche, deux fans de philatélie se sentiront proches l’un-e de l’autre.

Si vous partez faire du shopping avec quelqu’un, vous n’obtiendrez jamais de liens aussi étroits que si vous alliez avec cette même personne au cinéma ou en voyage. Dans de tels cas, il n’existe plus de tensions associées à la concurrence, bien au contraire : s’installeront complicité et solidarité.

Investir dans la vie

Nous sommes nos propres expériences. Et les expériences que nous offre un objet sont extrêmement limitées. Il est peu probable qu’un objet dispose réellement du potentiel pour nous enivrer de béatitude et nous faire connaître la plénitude. Les expériences le peuvent, en revanche.

Par ailleurs, même de nombreuses expériences négatives, lorsqu’elles sont assimilées, deviennent anecdotiques voir même, drôles. Et les plus positives sont le véritable nutriment du bien-être émotionnel. Des années plus tard, nous continuons à nous souvenir d’elles et certaines de ses merveilleuses émotions peuvent réapparaître. Elles ne s’usent pas avec le temps.

montgolfières

Chaque expérience est unique, contrairement aux objets en série. Pour autant que nous vivons quelque chose de similaire, ce ne sera jamais la même expérience. D’où sa valeur. Il existe des discussions libératrices qui ne sont jamais oubliées. Il existe des endroits fantastiques qui nous amènent à la limite de la surprise et de l’admiration. La chaleur d’un dîner, ou d’un moment entre ami-e-s, est inestimable.

Si nous voulons être mieux et plus heureux-ses, il serait utile de repenser la façon dont nous utilisons nos ressources, en particulier notre argent. Penser moins aux objets et davantage aux expériences peut nous aider à trouver un chemin plus efficace vers le bonheur.


A découvrir aussi