5 différences entre narcissisme et estime de soi

· 4 juillet 2017

David Lévithan a un jour dit : « Narcissisme. Tu n’y croyais pas, hein, que je n’avais pas de miroir sur pieds ». En réalité, dans le narcissisme, on recherche tou-te-s la légitimation de notre être, tout comme dans le processus de l’estime de soi. C’est pour cela qu’il est si facile de les confondre. Pourtant, il existe des différences irréconciliables entre les deux et nous allons les identifier dans cet article.

Le narcissisme et l’estime de soi cherchent de la même manière la légitimation de l’être. Et si tel est le cas, où se trouve la différence ? Pourquoi les confond-on aussi facilement ? C’est simple : le narcissisme réalise cette recherche pour accéder à une bonne image, alors que l’estime de soi la fait par simple existence, de manière inconditionnelle.

Différences entre narcissisme et estime de soi

Si l’on suit le raisonnement avec lequel on a débuté cet article, on peut ajouter que le narcissisme et l’estime de soi sont des ingrédients opposés dans les motivations et les formes qu’ils prennent. C’est du moins ce que pensent deux des psychologues qui ont travaillé sur cette confusion : Pilar Mallor et Manuel Villegas.

Dans leurs recherches, on trouve des différences claires entre narcissisme et estime de soi, même s’il existe des comportements qui peuvent provenir des deux origines. Ainsi, comment différencier les deux modes chez une personne ? Nous allons découvrir certains points qui les distinguent clairement. 

Le narcissique a une perception exagérée de lui-même/elle-même

La principale différence entre la personne narcissique et celle qui a une bonne estime d’elle-même est l’image qu’elle a d’elle-même. C’est-à-dire que la première s’accorde une importance exagérée et complètement déformée. La seconde accède à une satisfaction beaucoup plus intérieure, moins gonflée et mieux argumentée.

C’est-à-dire que le narcissique cherche du bien-être et de la sécurité dans une image exagérée de lui-même, ce qui l’amène en réalité à avoir une perception déformée. C’est-à-dire qu’il montre un véritable vide intérieur dans lequel se cache une personne peu sûre d’elle-même.

De son côté, une personne qui a une bonne estime de soi base son bien-être sur les relations satisfaisantes. Ce qui revient au fait de ne pas donner à son image une importance plus grande que celle qui est réelle. C’est quelqu’un qui est sûr de lui, qui n’a pas besoin d’exagérer ni de mettre l’accent sur ses succès devant les autres. Il profite de la vie seulement en les célébrant avec eux.

« Tu ne trouves pas ça bizarre que des gens aient des photos d’eux partout chez eux ? C’est comme s’ils essayaient de prouver qu’ils existent. »

-Candance Bushnell-

Assertivité versus besoin d’attention

Une personne qui a une bonne estime d’elle-même est assertive. Elle sait écouter, s’occuper des autres et choisir les moments pour discuter avec elleux et s’exprimer. De fait, elle le fait avec discernement et toujours en apportant de la valeur à son intervention. C’est-à-dire qu’elle a une intelligence émotionnelle et sociale. De plus, elle est patiente, car elle sait en toute sécurité qu’une fois que son tour arrivera, elle pourra manifester son avis.

À l’inverse, le profil narcissique, au vu de son culte exorbitant de sa propre image, a besoin d’attention. C’est-à-dire qu’il essayera toujours d’être l’objet des attentions, cherchera à devenir le « centre de la fête » et que tout le monde sache qu’il est là. Il a besoin que les autres alimentent constamment le culte de sa personne.

L’empathie

Voici un autre point qui distinguent les personnes narcissiques des personnes qui ont une bonne estime d’elles-mêmes : la capacité à être empathique. Précisément parce que la personne à l’estime de soi saine peut développer, dans l’interaction sociale, cette patience dont nous parlions et qui est indispensable pour l’écoute active.

Alors qu’une personne narcissique ne pense qu’à lui-même et à son image, une personne qui a une bonne estime d’elle-même se trouve dans une meilleure disposition pour se connecter aux autres. C’est-à-dire que puisqu’elle ne ressent pas cet impérieux besoin de plaire, elle peut employer cette énergie pour se mettre « à la place de l’autre ». Il sera donc plus facile de comprendre différents points de vue, idéologies et sentiments.

Égoïsme versus coopération

Encore une des clés pour comprendre la différence entre un narcissique et une personne saine : l’égoïsme. Il est facile de penser que quelqu’un qui ne pense qu’à lui-même s’aime, et bien ; mais en réalité cet amour qu’il projette est plein de doutes et finit par devenir son pire ennemi.

Une personne à la bonne estime de soi sait quand et comment montrer de la générosité. Elle est coopérative alors que le narcissique est incapable de cela. S’il n’en retire pas de bénéfices, il ne s’efforcera pas.

« Ce qui rend si aiguë la douleur de la jalousie, c’est que la vanité ne peut pas aider à la supporter. »

-Stendhal-

Arrogance versus compassion

L’arrogance constitue aussi un point de divergence entre les personnes narcissiques et les personnes qui ont une estime d’elles-mêmes saine. Alors que la première ne montre de compassion pour personne, sauf peut-être pour elle-même, les personnes qui s’aiment vraiment connaissent leur valeur et le défi que suppose d’aider les autres.

Ainsi, la personne narcissique, dans son arrogance, se montre souvent agressive, jalouse ou a besoin de dominer pour se sentir bien. Il acceptera difficilement une critique et aussi neutre soit-elle, et aura tendance à la prendre de manière très personnelle… et pas bien, précisément. Il apprendra difficilement de ses erreurs car il a beaucoup de mal à les percevoir, et surtout à les accepter.

Une personne narcissique et une personne avec une bonne estime d’elle-même peuvent, au premier abord, sembler similaires. Mais, quand le temps passe et donne plus de cohérence à l’un ou à l’autre, on voit que cette similarité entre estime de soi et narcissisme se dilue comme un mirage dans l’eau face à une oasis.

Lisez aussi : Et si le manque d’estime de soi était la source de tous nos troubles ?