5 clés pour détecter le cyberharcèlement

23 février 2018 dans Psychologie clinique 29 Partagés
cyberharcèlement

De nombreuses mesures ont été proposées pour pouvoir empêcher et combattre le harcèlement à différents niveaux, en particulier le harcèlement scolaire et le harcèlement au travail. Traditionnellement, ce bullying s’est exercé de façon présentielle à travers des insultes, des vexations ou des agressions physiques ; or, aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, il a fait un grand pas en avant.

Le monde digital fait partie de notre quotidien. Nous entrons sur les réseaux sociaux, nous y partageons des bouts de notre vie et nous pénétrons dans la réalité des autres. Mais ceci peut être une arme à double tranchant. Et si on me harcelait à travers InternetPour en être sûr, poursuivez votre lecture et apprenez à détecter le cyberharcèlement.

“S’il n’y a pas de héros qui vous sauvent, vous devez vous transformer en héros.”

-Denpa Kyoshi-

Détecter le cyberharcèlement commence par le fait d’avoir conscience de ses différentes formes

Si nous pensons au harcèlement à travers Internet, nous imaginons des situations au cours desquelles on nous insulte ou menace à travers des applications de messagerie instantanée ou de réseaux sociaux. Mais pas que. Pour détecter le cyberharcèlement, nous devons bien nous dire que nous pouvons en souffrir de différentes manières. Il s’agit de la première clé.

Nous sommes aussi harcelés si on a usurpé notre identité sur un réseau social ou une application et si l’on envoie des messages à d’autres personnes sous notre nom ou image. De la même façon, nous souffrons de cyberharcèlement si des photos personnelles sont retouchées de manière offensante et/ou si nous sommes étiquetés de façon insultante. 

Par ailleurs, le cyberharcèlement se produit aussi si l’on nous prend en photo ou si l’on nous enregistre sans notre consentement, en publiant cela sur n’importe quel site. En définitive, quand quelqu’un utilise un moyen technologique pour agir d’une façon qui nous offense ou nous est désagréable, nous sommes victimes de harcèlement.

personne devant son ordinateur

Evaluer une situation, en parler et réunir des informations, voici ce qui est fondamental pour détecter le cyberharcèlement

Une fois que nous connaissons les situations de harcèlement dans le monde virtuel, que devons-nous faire si nous voyons que nous nous trouvons dans une situation similaire ? Voici le second point clé : analyser et évaluer ce qu’il s’est passé. À ce moment, nous devrons réfléchir à la façon dont nous affecte ce qui est en train de se produire, que ce soit au niveau social ou au niveau personnel.

Nous pouvons nous retrouver dans plusieurs situations. Dans un premier temps, ce peut réellement être une blague entre amis, sans grande importance, qui ne nous affecte pas. Et, au contraire, ce peut être une situation au cours de laquelle nous nous sentons offensés, vulnérables et blessés. Dans ce cas, nous en arriverons au troisième point clé : en parler.

“Ne soyez jamais maltraité en silence. Ne vous permettez pas d’être une victime. N’acceptez pas que quelqu’un définisse votre vie: définissez-vous vous-même.”

-Tim Fields-

Si vous êtes mineur, la meilleure chose à faire est d’en parler à vos parents et/ou professeurs. Ils pourront vous aider à trouver des solutions à cette situation. Mais vous ne devez pas forcément en parler uniquement avec eux, vous pouvez aussi vous confier à des amis ou camarades qui peuvent vous donner un coup de main au moment de savoir ce qu’il se passe exactement, en plus de vous comprendre et de vous soutenir.

Grâce à cela, nous pourrons mettre en place le quatrième point clé : réunir des informations à ce sujet (sans nous en séparer, même si c’est désagréable). Pour cela, nous allons essayer de savoir ce qu’il s’est passé : comment, quand et pendant combien de temps cela s’est déroulé ; quelles personnes sont impliquées et pourquoi font-elles cela… Il faut aussi lister les éléments déclencheurs de la situation.

personne avec un portable

Lorsque nous détectons le cyberharcèlement, nous devons essayer d’y apporter une solution

Souffrir de ce harcèlement est injuste et douloureux. Par conséquent, nous allons essayer d’y mettre fin. Nous en arrivons donc au dernier point clé : chercher des solutions et les mettre en place. Comme nous l’avons déjà dit plus tôt, il s’agit d’une situation complexe et il ne faut donc ni avoir peur, ni avoir honte au moment de demander de l’aide.

“Souvent, le bon chemin est le plus difficile à suivre. Mais le chemin difficile est aussi celui qui vous fera grandir en tant qu’être humain.”

-Karen Mueller Coombs-

Pour pouvoir y parvenir, nous devrons analyser les informations que nous avons collectées. Il faut donc évaluer si nous pouvons en parler directement avec la ou les personnes impliquées pour essayer de solutionner la situation. Encore une fois, nous n’avons pas à faire cela tout seuls! De cette façon, nous aurons les réponses dont nous avons besoin et aurons plus de force pour mettre fin à cette situation.

Si nous ne parvenons pas à trouver une solution à ce qui se produit, nous devrons avoir recours à d’autres moyens. Dans un premier temps, nous devrons en parler à une autorité supérieure (à un professeur si vous êtes dans un environnement scolaire ou à un chef si vous êtes dans un environnement professionnel) pour qu’elle intervienne dans cette affaire… Souvenez-vous, détecter le cyberharcèlement est le premier pas pour y faire face !

Images de Jay Wennington, Sergey Zolkin et Gilles Lambert

A découvrir aussi