4 métaphores thérapeutiques pour nous faire réfléchir sur la dépression

17 juillet, 2020
Ces métaphores à vocation thérapeutique sur le thème de la dépression permettent à chacun de réfléchir à sa propre situation en partant d'une réflexion, d'une histoire ou d'une perspective différente. C'est une façon d'éveiller ou de susciter une nouvelle prise de conscience.

En thérapie d’acceptation et d’engagement, on utilise souvent des métaphores thérapeutiques dans le cadre du traitement de la dépression. L’objectif est de donner au patient un autre point de vue sur sa situation. Il s’agit de lui permettre d’analyser sa réalité de manière plus profonde, avec du recul et de manière originale.

Il faut toutefois noter que ces techniques linguistiques ne permettent évidemment pas à un patient de surmonter sa dépression du jour au lendemain. C’est cependant un pas de plus dans ce sens. Une stratégie supplémentaire parmi un ensemble d’outils dont dispose le psychologue afin de favoriser le processus thérapeutique avec son patient. Néanmoins, il est intéressant de savoir de quoi il s’agit.

Par ailleurs, ces pratiques dialectiques éveillent l’esprit. Et ce, quel que soit l’âge du patient. Elles invitent à la discussion et aident souvent à briser certains schémas de pensée négatifs.

Les promoteurs des métaphores thérapeutiques sur la dépression

L’un des véritables gourous des métaphores thérapeutiques fut sans aucun doute Sheldon Kopp. Dans son livre Métaphores Thérapeutiques d’un Psychothérapeute, il a compilé un large panel de métaphores. George W. Burns nous fournit également un travail approfondi et plus récent sur ce sujet dans son livre Soigner avec des histoires : Cas d’utilisations de métaphores thérapeutiques.

Ce type de stratégie est donc utilisé depuis des décennies. En fait, Milton Erickson, pionnier dans l’utilisation de la relaxation musculaire et de l’hypnose dans le processus thérapeutique, avait l’habitude de faire remarquer que dans ses séances il y avait toujours des métaphores thérapeutiques. C’était une façon d'”allumer” l’esprit du patient, de le mettre dans des situations qui pouvaient générer une discussion et des découvertes…

Les métaphores thérapeutiques illustrées par des esprits

Quelques métaphores thérapeutiques autour de la dépression

Un premier point à noter concernant les métaphores thérapeutiques utilisées dans le cadre de la dépression est qu’elles peuvent parfois se révéler peu utiles. Cependant, elles ne le seront pas si le patient souffre, par exemple, d’une dépression majeure et qu’il est incapable de se soigner, de se concentrer et de mener à bien un processus de réflexion.

Par conséquent, tout dépendra de la façon dont la personne se sent à un moment donné. Cela doit être évalué par le professionnel. Voyons quel type de métaphores peut être utile dans ces cas là.

1. La métaphore du marais

Imaginez que votre but dans la vie soit de conquérir le sommet d’une belle et haute montagne. Lorsque vous commencez votre parcours vers cette objectif tant convoité, vous rencontrez soudain un obstacle. Il s’agit d’un marécage. Vous tombez dedans. Vos pieds s’enfoncent, vous essayez d’avancer mais à chaque pas vous remarquez que vous vous enfoncez dans la boue froide.

Réflexion ⇒ dans la vie, nous sommes obligés de surmonter des obstacles. La dépression est une étape de plus sur le chemin de votre réalisation personnelle, sur la route qui conduit au sommet de cette montagne. Que cela vous plaise ou non, vous êtes obligé de sortir de ce marécage et de continuer à marcher vers le sommet. C’est un processus supplémentaire, dont vous sortirez tôt ou tard avec l’aide de la thérapie.

2. La métaphore de la gargouille

Souffrir de dépression, c’est comme porter une lourde gargouille sur votre épaule. Cette pierre vous chuchote constamment que vous ne valez rien. Elle vous rappelle que tout ce qui vous entoure est obscur. Elle est capable d’attirer à vous presque toutes les fatalités su monde. Pire encore, cette gargouille ne se tait jamais et elle pèse de plus en plus lourd.

Réflexion ⇒ vous devez retirer son pouvoir à cette gargouille. La retirer de votre épaule, de votre vie. Cette créature qui vous chuchote ces mots désagréables n’est autre que votre dialogue interne. Vous devez apprendre à contrôler, à assainir et à mettre en valeur cette facette psychologique.

Les métaphores thérapeutiques sur la dépression : la gargouille

3. Des métaphores thérapeutiques pour soigner la dépression : la métaphore de l’interrupteur

Parmi les métaphores thérapeutiques contre la dépression, celle qui fait référence à l’ampoule électrique est l’une des plus intéressantes. Elle met en effet à nouveau l’accent sur le concept des pensées négatives. Pour la comprendre, il suffit de penser à ces fois où une ampoule a grillé dans une pièce de la maison.

Pourtant, à chaque fois que vous franchissez le seuil de cette pièce, vous mettez automatiquement la main sur l’interrupteur pour allumer la lumière. Et ce, même si vous savez que l’ampoule est grillée. Votre cerveau vous ordonne d’appuyer sur l’interrupteur parce qu’il y est habitué.

Réflexion ⇒ la même chose se produit avec la dépression. Nos pensées négatives se présentent également de manière automatique. Nous les activons pratiquement à chaque instant. Pensez-y, réfléchissez à cette métaphore et essayez alors de contrôler ces pensées négatives.

4. Les messages sur mon ordinateur

Imaginez que vous vous asseyiez pour travailler devant votre ordinateur. Cependant, aujourd’hui quelque chose d’inhabituel se produit. En effet, des messages apparaissent. Ils disent “vous êtes inutile“, “tout va mal“, “vous serez toujours malheureux“, “vous méritez la solitude“, “il n’y a pas de solution à vos problèmes“, etc. Vous vous sentez alors alarmé et effrayé.

Vous savez que c’est une sorte de cheval de Troie et que votre ordinateur est certainement infecté par un virus. Mais, cela ne vous arrête pas pour autant. Vous essayez de faire quelque chose, vous demandez de l’aide pour vous débarrasser de ce virus. Malgré tout, vous allez continuez à travailler sur votre ordinateur même si ces messages s’affichent.

Vous avez en effet beaucoup de choses à faire. Les autres attendent de vous que vous leur fournissiez des rapports et des travaux. Vous vous efforcez donc de tolérer ces messages alors que vous accomplissez vos tâches avec beaucoup de difficulté. Cependant, au bout de 2 jours, vous vous sentez incapable. Ces messages vous ont sapé votre moral.

Réflexion ⇒ parfois, nous devons nous arrêter et demander de l’aide. Peu importe ce que les autres attendent de vous. Peu importe votre travail ou les pressions qui vous entourent. Lorsque quelque chose ne va pas dans votre vie, vous devez vous arrêter et demander de l’aide. Reporter à demain le problème que vous avez aujourd’hui ne fera qu’accroître votre malaise.

 

En conclusion, les métaphores thérapeutiques utilisées dans le cadre de la dépression ne sont pas seulement utiles pour cette pathologie psychologique. D’une certaine manière, elles nous invitent tous à réfléchir, à approfondir nos réalités personnelles afin d’adopter d’autres perspectives. Leur pouvoir est immense, alors gardons les à l’esprit et tirons profit de leur morale.

 

  • Burns, G. (2009). Healing with Stories: Your Casebook Collection for Using Therapeutic Metaphors. Australian and New Zealand Journal of Family Therapy (Vol. 30, pp. 315–316). https://doi.org/10.1016/S0014-5793(99)00327-0
  • David Gordon (1978) Metáforas terapéuticas para el cambio. Ariel
  • Grinder, R. Bandler, R (1981) Trance-Formations. Explore Press
  • Kopp, Sheldon (2009) Metáforas de un psicoterapeuta. Gedisa.
  • Witztum, E., van der Hart, O., & Friedman, B. (1988). The use of metaphors in psychotherapy. Journal of Contemporary Psychotherapy18(4), 270–290. https://doi.org/10.1007/BF00946010