Juger les autres : une habitude fréquente chez les personnes frustrées

26 janvier 2016 dans Curiosités 4 Partagés

Quelle que soit leur religion, leur condition sociale ou leur origine, les personnes meurent d’envie que la justice soit appliquée dans la société.

Parler de justice sous-entend aborder d’innombrables questions.

Cependant, dans cet article, nous allons nous focaliser sur quelque chose qui n’a rien à voir avec le droit canonique, mais plutôt avec le ressenti psychologique du jugement des autres et du fait d’être jugé dans la vie de tous les jours.

“Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui.”
-Antoine de Saint Exupéry-

Nous pourrions dire que certaines personnes ne jugent pas des situations de façon ponctuelle et isolée, mais elles assument le rôle de juge pour les petits événements de l’existence des autres, sans que personne ne leur ait rien demandé.

Evidemment, c’est une erreur, car même un juge de profession ne doit exercer son rôle en dehors de la salle d’audience.

Alors pourquoi la société est-elle remplie de faux juges ? Pourquoi certaines personnes estiment-elles que leurs jugements de valeur sont valides ? Comment en sont-elles arrivées à ce point ?

“Je déteste les jugements qui écrasent et ne transforment pas.”
-Elías Canetti-

Il serait donc intéressant d’observer quelques caractéristiques communes de ces juges improvisés, qui n’ont ni robe, ni perruque blanche; mais qui se permettent parfois d’exécuter des sentences douloureuses et toxiques à tout leur entourage.

juger

Les personnes qui jugent les autres :

Généralement, elles détestent une grande partie de leur vie. C’est pourquoi, elles tentent d’intoxiquer la vie des autres, dans la mesure du possible.

– Elles ne sont pas satisfaites de ce qu’elles font et elles prennent très mal le fait que quelqu’un soit satisfait.

– Elles ne sont pas faciles à détecter car ce ne sont pas des personnes froides. Elles n’ont généralement pas non plus de mauvais sentiments.

Cependant, elles sont fortement frustrées et la frustration conduit à l’agressivité, qui peut se manifester de différentes façons.

– Elles sont tourmentées et préoccupées par les décisions qu’elles ont prises, qui n’étaient pas réellement souhaitées.

– Elles aiment justifier leurs choix de vie en dénigrant la vie des autres. Souvent, elles diront : « Après tout je ne suis pas si mal, regarde X ».

– Indubitablement, elles parlent des gens et non d’idées.

– Elles donnent leur avis sur les autres, non pas depuis un point de vue global qui comprendrait tant les échecs que les réussites de la personne, mais elles jugent en se basant sur des généralisations qui les ancrent dans le réductionnisme, la bêtise et la subjectivité.

– Elles ont des valeurs qui ne servent pas à les apaiser ou à aider leur entourage, mais à juger les autres de façon continue.

– Elles ont peu de hobbies et d’activités qui leur paraissent intéressantes.

Elles sont très peu auto-critiques envers ce qu’elles accomplissent. Elles n’aiment pas se sentir jugées sur une tâche qui les obligerait à démontrer leur implication.

– Elles sont facilement irritables.

jugement

– Selon elles, les réussites des autres sont dues à des causes externes, instables et spécifiques, et les leurs sont dues à des causes internes, stables et non-spécifiques à la situation.
En d’autres termes, leur réussite est justifiée, et celle des autres est généralement le fruit du hasard.

– Généralement, elles n’expriment pas leur opinion en présence de beaucoup de personnes. Cela ne leur paraît pas intéressant, alors elles les mettent simplement en évidence.

– Leurs critiques reflètent la plupart du temps leur désir d’expérimenter ce que la vie leur a refusé ou ce qu’elles n’ont pas réussi à obtenir.

– Elles ne cherchent pas à s’améliorer. Elles considèrent que la meilleure façon de se mettre en avant c’est de réduire la valeur des personnes qui les entourent.

Leurs jugements peuvent être légers et privés ou dangereux et publics.

Vous devez ignorer ces personnes et ne jamais leur offrir la chance de blesser votre réputation personnelle ou professionnelle face à un grand nombre d’amis, à certains membres de votre famille ou toute autre audience.

Face à ce genre de personnes, la seule arme utile est l’ignorance. Cependant, vous devez rester sur vos gardes et vous préparez pour ne pas qu’elles dépassent les limites de votre intimité de façon déplacée.

“Il y a des bougies qui éclairent tout sauf leur propre chandelier.”
-Friedrich Hebbel-

A découvrir aussi