Vous portez toujours en vous l’enfant que vous avez été

4 novembre 2016 dans Psychologie 324 Partagés

Nous appelons enfant intérieur l’image que nous avons de nous-mêmes, quant à nos sentiments, à notre valorisation propre, à la reconnaissance de nos capacités et de nos talents, à la satisfaction personnelle que nous avons d’être nous-mêmes.

Notre enfant intérieur se développe durant les premières années de notre vie et se maintient à l’âge adulte, provoquant parfois de la souffrance, de la douleur et des problèmes, à cause de conflits ou de blocages émotionnels non-résolus de notre enfance.

Mais, nous pouvons assainir notre vie intérieure en rétablissant une image de nous-mêmes fidèle à ce que nous sommes réellement.

L’enfance, une étape de reconnaissance

Durant cette période de notre vie, nous forgeons notre connaissance de nous-mêmes, c’est-à-dire l’image que nous avons de nous-mêmes.

Pour cela, nous nous basons sur l’image que nos parents ont de nous et qu’ils ont projeté sur notre vie, ainsi que sur les expériences que nous avons pu vivre.

enfant-pensant-a-changer-les-autres

Lorsque nous sommes petits, les adultes que nous avons pour référence nous servent également de miroir. Nous regardons en eux pour savoir qui nous sommes.

En effet, ce dont nous avons besoin lorsque nous sommes enfants, nous ne parvenons pas à l’exprimer, et les adultes ne savent pas exactement de quoi il s’agit.

Voilà pourquoi nous souffrons tous de carences, de maux et de tristesses non-résolues, voire de traumatismes qui, de manière subconsciente, vont laisser une trace dans notre esprit que nous mettons du temps à identifier.

Perdre la trace de notre enfance

Lorsque notre enfance n’a pas été heureuse, nous sommes émotionnellement insatisfaits et nous ne parvenons pas à vivre intensément notre présent.

L’enfant devient adulte aux yeux de la société, mais ses conflits infantiles, aussi subconscients qu’ils puissent être, ne sont pas résolus et cela peut l’amener à souffrir d’un sentiment d’éternelle insatisfaction.

Lorsque nous devenons adultes, nous ne nous souvenons pas de toutes les périodes de notre enfance.

Nous souffrons d’une amnésie sélective, qui n’est autre qu’un signal clair que nous n’avons pas résolu tous les conflits de cette étape de notre vie.

Nous pouvons perdre de vue notre enfant intérieur et nous nous sentons insatisfaits dans notre vie.

Toute la magie de notre enfance s’envole, nos désirs et nos projets nous paraissent avoir une saveur fade, et nous ne voyons plus le jeu comme un moyen de distraction et d’apprentissage. Notre vie devient apathique, sérieuse et triste.

L’enfant intérieur chez l’adulte

En parvenant à l’âge adulte, si l’étape antérieure a été satisfaisante et que nous n’avons pas souffert d’un quelconque traumatisme, l’enfant que nous fûmes demeure présent et apparaît dans des moments divertissants, nous rappelant toute la magie de l’enfance et nous permettant de profiter des bons moments de la vie, à travers le jeu, vecteur indispensable de l’apprentissage de soi.

enfant-a-velo-souriant

Malgré les problèmes de la vie adulte, la vie peut continuer à être amusante, surprenante, passionnante.

En résumé : heureuse. Ce n’est pas parce que nous sommes adultes que nous devons nous éloigner de ce qui nous divertit ou de ce qui apporte de la magie dans notre vie.

Retrouver notre enfant intérieur

Pour retrouver notre enfant intérieur, nous devons avoir une meilleure image de nous-mêmes.

Nous devons nous valoriser, nous aimer, reconnaître nos capacités et projeter des rêves et des désirs dans notre avenir.

En résumé, nous devons retrouver une certaine satisfaction personnelle et nous sentir heureux.

Si vous souhaitez retrouver votre enfant intérieur, voici les étapes à suivre :

  • Visualisez l’enfant que vous avez été durant votre enfance et imaginez-le aujourd’hui. Prenez soin de lui et aimez-le.
  • Rappelez-vous les goûts et les intérêts que vous aviez étant enfant, puis permettez à l’adulte que vous êtes désormais de profiter des mêmes choses.
  • Jouez, soyez attentif à la magie de chaque détail de l’existence. Faites quelque chose que vous aimiez lorsque vous étiez enfant, en l’adaptant à votre vie adulte.
  • Riez, souriez, acceptez et pardonnez à ceux qui ont pu vous faire du mal lorsque vous étiez enfant.
  • Imaginez quelque chose que vous auriez aimé entendre lorsque vous étiez enfant et dites-le vous à voix haute.
  • Écoutez votre voix intérieure et les sentiments les plus profondément ancrés dans votre esprit.
  • Regardez en vous, prenez soin de vous, aimez-vous, valorisez-vous.

A découvrir aussi