Le vol de l’enfance

· 29 janvier 2018

C’est pendant l’enfance que l’identité personnelle commence à se construire et que la majorité des traumatismes émotionnels prennent naissance. Toute négligence de la part des protecteurs ou toute situation causant un certain déséquilibre dans l’environnement causera de sérieux problèmes aux plus jeunes. Nous trouvons parmi eux ce que nous appelons le vol de l’enfance.

Le vol de l’enfance peut se produire de plusieurs façons, mais il existe deux manifestations que nous devrions connaître. La première est ce sentiment qu’il n’a pas existé d’enfance en tant que telle. C’est comme si cette phase n’avait pas été expérimentée, comme si elle avait été supprimée. La seconde, en revanche, se réfère à un vide intérieur, à quelque chose qui manque, mais nous ne savons pas comment l’expliquer.

« Si les parents ne travaillent pas sur les blessures de leur enfance, leurs enfants vivront cette même enfance douloureuse. »

-Anonyme-

Le vol de l’enfance par la famille

Le vol de l’enfance peut être le fait des membres de la famille. Se sont généralement les protecteurs ou les proches parents, qu’ils s’agissent des frères, oncles, grands-parents… Les comportements qui sont effectués marquent les plus jeunes, en dépit de la croyance qu’ils ne se souviendront plus de ce qui s’est passé dans le futur. Voyons quelques témoignages concrets.

Nathalie n’avait que 5 ans lorsque son père lui a dit que personne ne l’aimait et que son avenir se trouvait dans la prostitution. Son père, son oncle et le petit ami de sa mère l’ont abusée sexuellement jusqu’à l’âge de 11 ans, lorsqu’elle raconta à une amie qu’elle pensait être enceinte. C’est ici que tout un processus fut mis en place pour découvrir ce qui était arrivé à Nathalie.

petite fille qui pleure

La psychologue qui a soigné Nathalie déclara : « il s’agit de la personne que j’ai le plus vu souffrir des conséquences de la maltraitance et cela fait des années que je m’occupe de ce genre de cas. Elle se bloquait, elle manquait de mots, elle partait. Elle ne parlait pas ni ne bougeait « . Bien que Nathalie ait aujourd’hui une vie normale en couple, et a même des enfants, elle se brise si nous évoquons son passé. Un passé qui fait encore mal. Le vol de l’enfance dont son père, son oncle et le petit ami de sa mère sont responsables.

« Elle ne faisait déjà plus la distinction entre affection et contact sexuel. Elle avait un comportement très sexualisé. »

-Psychologue de Nathalie-

Un autre cas est celui de Patricia qui, après avoir vécu une expérience dans laquelle son père maltraitait sa mère, a vu ses parents se séparer. Elle fut toutefois confiée à la garde de son père, conjointement à son petit frère. Elle n’avait que six ans et son frère quatre. Voici ses propres paroles :

« Il nous a menacé une fois de s’écraser en voiture avec nous à l’intérieur. Il nous menaçait tout le temps de nous emmener dans un centre d’accueil. Il prenait le téléphone et me disait « fais tes valises, ils viennent te chercher, parce que c’est là-bas qu’ils amènent les enfants dont personne ne veut ».

Conséquences à l’âge adulte

Les cas ci-dessus sont des exemples de vol de l’enfance, mais il en existe également d’autres types tels que le fait de compromettre un enfant à un très jeune âge, d’exercer des manipulations et des abus et même, de le négliger émotionnellement ou de l’abandonner. Toutes ces situations provoquent une rupture dans l’équilibre qui devrait prévaloir et ont de graves conséquences à l’âge adulte.

Lorsqu’une personne prétend ne pas avoir eu d’enfance et se souvient à peine des choses de cette dernière, il lui manque généralement une base solide pour développer son identitéUn support instable qui devient parfois inexistant. En effet, même si elle se distingue dans la vie d’une manière ou d’une autre, elle traînera toujours avec elle ces moments qu’elle ne voudra pas regarder… Tous ceux liés aux émotions, à la connaissance de soi et aux relations avec les autres.

femme de dos

Le vol de l’enfance provoque également le développement d’une dépendance émotionnelleNotamment chez les personnes qui ont vécu un abandon de la part de leurs parents. D’autres développent une peur atroce du sexe ou, comme ce fut le cas de Nathalie, ne sont pas en mesure de faire la différence entre l’affection et le contact sexuel.

Les adultes qui ont été victime d’un vol de l’enfance peuvent présenter des attitudes pouvant correspondre, entre autres, à la répression des émotions, à l’incapacité de nommer les personnes qui les ont blessés ou de nier ce qui est arrivé.

Pour guérir ces blessures émotionnelles, il est nécessaire de réaliser un travail sur plusieurs années et, dans la plupart des cas, de recourir à l’aide d’un spécialiste. Recomposer les morceaux d’une enfance brisée, piétinée et maltraitée nécessite un effort monumental.

« Tout le monde possède certaines blessures douloureuses enfouies dans son cœur, nous sommes même capables d’aller de l’avant, mais nous finissons par devenir insensibles à la douleur avec le temps. »

-Kim Bok Joo-

Le vol de l’enfance de n’importe quel mineur est très grave. Les adultes qui croient que les enfants ne se rendent pas compte des choses, qui croient qu’ils peuvent faire ce qu’il désirent avec eux ou que ces derniers sont de simples objets avec lesquels ils peuvent jouer sont les responsables. Ils ne réalisent pas que le véritable dommage est réalisé au niveau émotionnel. Une blessure qui perdure des années et qui, lorsqu’elle refait surface, surprend tout le monde. Une douleur qu’il est nécessaire de guérir et de pardonner pour être capable d’aller de l’avant.