Vertiges en fumant : pourquoi surviennent-ils ?

Lorsque nous fumons, le cerveau se bat pour récupérer l'oxygène que nous lui refusons. Ceci et d'autres causes expliqueraient pourquoi nous nous sentons étourdis en fumant.
Vertiges en fumant : pourquoi surviennent-ils ?
Laura Ruiz Mitjana

Rédigé et vérifié par le psychologue Laura Ruiz Mitjana.

Dernière mise à jour : 22 septembre, 2022

Vous venez de commencer à fumer du tabac et vous vous sentez étourdi en fumant ? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi cela arrive? Cela a beaucoup à voir avec l’effet que le tabac a sur le système respiratoire, mais aussi avec d’autres effets physiologiques que nous allons démêler.

Les personnes qui viennent de commencer à fumer sont plus susceptibles de ressentir ces étourdissements, tout comme les personnes qui ont arrêté de fumer d’un coup (et qui sont confrontées au sevrage) et celles qui ont une maladie respiratoire sous-jacente. Voulez-vous approfondir les causes des vertiges en fumant ? On vous dit tout !

Les effets de la nicotine

La nicotine est un composé organique, un alcaloïde présent dans le plant de tabac (appelé Nicotiana tabacum ). Cette substance génère une grande dépendance physique et psychologique. De plus, c’est une substance hautement toxique; Dans ce sens, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que l’usage fréquent du tabac est l’une des principales causes d’invalidité et de décès prématuré dans le monde.

À faible dose, la nicotine génère une augmentation de l’activité cholinergique, entraînant ainsi une augmentation du niveau d’activation et de vigilance (elle est donc classée comme médicament psychostimulant). L’augmentation de la dose génère des sensations de plaisir, car elle aide à activer le système limbique grâce à la synthèse de la dopamine.

Il a également un effet sur les niveaux de cortisol, d’ACTH, de prolactine, de vasopressine et d’hormone de croissance.

En raison de ces processus, de nombreux fumeurs réguliers ont l’impression que le tabac les « détend » et ils ont tendance à fumer davantage lorsqu’ils sont nerveux. Cependant, certains experts disent que cela est dû aux respirations profondes que nous prenons en fumant et non à la substance elle-même.

cerveau avec de la fumée

Pourquoi avons-nous des vertiges en fumant ?

Les étourdissements chez les fumeurs sont assez fréquents, en particulier chez ceux qui commencent à fumer. Il est également fréquent chez les personnes qui ont arrêté de fumer depuis longtemps et qui rechutent, et chez les personnes qui ont arrêté radicalement de fumer.

Comme on peut le voir, les causes de ces vertiges sont diverses. Ci-dessous, nous détaillons les plus courants.

1. Manque d’oxygène

D’une part, il faut garder à l’esprit que fumer consiste à inhaler de manière répétée une substance qui pénètre directement dans les poumons. De plus, cette substance est toxique et irritable, et rend difficile le fonctionnement optimal du système respiratoire. Plus précisément, ce qu’il fait, c’est qu’il est difficile pour le système respiratoire d’envoyer un niveau suffisant d’oxygène au cerveau. Ainsi, la raison de se sentir étourdi en fumant est en grande partie liée à un manque d’oxygène.

En revanche, la nicotine a un effet vasoconstricteur, et son effet immédiat se traduit par la compression des vaisseaux sanguins. Ainsi, le sang se déplace plus rapidement que d’habitude, ce qui peut provoquer une hypertension.

2. Intoxication et autres substances

Une autre raison pour laquelle nous nous sentons étourdis lorsque nous fumons est due à une éventuelle intoxication, dans le cas où la substance consommée est excessive et que le corps ne peut pas la tolérer. De plus, lorsque nous consommons d’autres substances en même temps que du tabac, les vertiges peuvent être intensifiés (par exemple, lors de la consommation d’alcool, une pratique très courante).

Cela se produit, dans de nombreux cas, en raison de l’interaction entre le tabac et l’autre substance toxique. En ce sens, il faut penser que le corps est habitué à un certain équilibre interne et, en y introduisant des substances, cet équilibre est altéré, ce qui se traduit par des vertiges et d’autres symptômes.

3. Maladies pulmonaires

Les personnes qui souffrent d’une maladie pulmonaire, même si elles fument régulièrement, peuvent également ressentir ce vertige en le faisant. Ceci est directement lié aux dommages que le système respiratoire subit chaque fois que nous inspirons et expirons cette substance toxique pour nos poumons.

4. Génétique

Pour sa part, des études ont montré que la génétique de l’individu – en particulier les gènes du récepteur nicotinique neuronal (CHRN) – a été associée à une variété de comportements liés au tabagisme. Les plus importants sont : la réponse subjective au tabac lors des premières expérimentations, le nombre de cigarettes par jour, la dépendance à la nicotine, ainsi que l’expérience des “vertiges” dès les premières cigarettes, entre autres.

Cela dit, nous pouvons affirmer que les vertiges en fumant au début du tabagisme sont également associés à la structure génétique de l’individu.

5. Sevrage de la nicotine

En revanche, les personnes qui fument depuis longtemps et qui ont acquis une tolérance à la substance nicotinique, lorsqu’elles arrêtent brutalement, peuvent souffrir de symptômes de sevrage. Et parmi les symptômes de ce syndrome, on trouve des vertiges.

Ceci est lié, comme nous l’avons déjà indiqué, au déséquilibre du corps, qui est habitué à quelque chose que nous lui enlevons soudainement. Des changements se produisent également au niveau du cerveau : comme dans tout syndrome de sevrage, le cerveau s’habitue à une substance dont il a soudainement « besoin » pour fonctionner. De cette façon, si nous le nions, il réagit avec des vertiges et d’autres symptômes du syndrome, tels que :

  • Symptômes physiologiques : diminution du rythme cardiaque, augmentation de la circulation périphérique, prise de poids, diminution de l’adrénaline, troubles du sommeil, etc.
  • Symptômes de l’humeur : irritabilité, colère, anxiété, dépression ou hostilité.
  • Autres symptômes : somnolence, agitation, fringales, difficultés de concentration, maux de tête, entre autres.
Homme avec des étourdissements à cause du tabagisme

Dernières pensées

Nous avons vu certaines des causes qui expliquent pourquoi nous nous sentons étourdis en fumant, bien qu’au niveau physiologique et biochimique, il existe encore plus de phénomènes liés à ces étourdissements. Au niveau générique, oui, on peut dire qu’en fumant, le cerveau se bat pour obtenir l’oxygène dont il a besoin et que le tabac le « soustrait ». D’autre part, des vertiges apparaissent également dus à une surcharge de fumée dans les poumons.

Et enfin, d’autres phénomènes liés à ces vertiges sont : une augmentation de la libération de dopamine (rappelons que la nicotine est une substance psychostimulante) et une augmentation de la pression artérielle qui rétrécit les vaisseaux sanguins, parmi tant d’autres.

Cela pourrait vous intéresser ...
Sulpiride : un antipsychotique du vertige
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Sulpiride : un antipsychotique du vertige

Le sulpiride est un antipsychotique ou neuroleptique. Il est classé parmi les antagonistes spécifiques des récepteurs de la dopamine.



  • Pozuelos, J.; Martinena, P.; Monago, L.; Viejo, D. y Pérez, T. (2000). Farmacología de la nicotina. Medicina Integral, 35 (9): 409-417. Elsevier
  • Stahl, S.M. (2002). Psicofarmacología esencial. Bases neurocientíficas y aplicaciones clínicas. Barcelona: Ariel.