L'anxiété chronique, qu'est-ce que c'est ?

Nous nous efforçons d'être forts, de cacher notre fragilité, de nous dire que tout va bien quand ce n'est pas le cas... Cependant, ce que nous réussissons dans bien des cas, c'est d'intensifier encore l'anxiété jusqu'à ce qu'elle débouche sur des états chroniques de souffrance. Nous l'analysons.
L'anxiété chronique, qu'est-ce que c'est ?

Dernière mise à jour : 12 septembre, 2022

L’anxiété chronique touche des milliers de personnes dans le monde. Inquiétude excessive sur la durée, troubles du sommeil, pression constante sur la poitrine, peurs, anticipation de décès… La vie dans un tel univers mental n’est pas facile, cependant, on laisse passer les semaines et les mois et même les années. Il y a des temps meilleurs et des temps moins bons, c’est vrai, mais l’usure est immense.

Lorsqu’on se demande comment quelqu’un peut vivre avec cette réalité pendant si longtemps, la réponse peut attirer notre attention. On s’habitue à souffrir. On le fait parce que ces conditions apparaissent déjà à l’adolescence ou au début de la jeunesse. Nous « nous habituons » à ce style de pensée, à un corps et un esprit qui réagissent de manière excessive aux problèmes, aux complications quotidiennes de la vie.

« Je suis comme ça, qu’est-ce que je peux faire, j’ai une personnalité anxieuse » est la justification que beaucoup de gens avancent. Cependant, ils sont également conscients lorsqu’ils se comparent aux autres qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Parce qu’il y a un schéma de pensée qui endommage et affaiblit, qui éteint chaque jour les illusions et les espoirs.

Apprenons un peu plus sur ce sujet.

Homme triste assis sur le sol en raison d'une anxiété chronique

Anxiété chronique : définition, symptômes et traitement

Passer d’un esprit anxieux à un esprit serein n’est pas facile. Surtout, lorsque nous souffrons d’anxiété chronique, c’est-à-dire lorsque nous vivons pendant des mois et des années avec un état psychologique dans lequel l’inquiétude, la peur et l’angoisse sont disproportionnées. Le plus compliqué de tout cela, c’est que ceux qui en souffrent s’efforcent de le cacher, de le dissimuler, de faire semblant devant les autres que tout va bien.

Ainsi, dans cet empressement à faire preuve de haute compétence et de normalité, seule l’énergie est consommée. De plus, l’anxiété est réinjectée, ce qui la rend plus chronique.

De la psychologie, nous sommes conscients de la grande complexité de ces réalités. En fait, des études comme celles menées à l’Université de Californie par le Dr Alexander Bystrisky nous disent quelque chose d’important. Bien que l’anxiété ne soit pas aussi frappante visuellement que la schizophrénie, la dépression et le trouble bipolaire sont tout aussi invalidants. De plus, quelque chose d’assez courant est d’avoir des gens qui traînent cette anxiété pendant des années, au point d’entraîner des conditions plus graves, comme la dépression majeure. Il est donc prioritaire d’apporter une réponse rapide et d’éviter que cette angoisse ne s’éternise dans le temps.

Quels symptômes présente l’anxiété chronique ?

L’anxiété a plusieurs formes, plusieurs visages et chaque personne peut la vivre d’une manière particulière. Les travaux d’auteurs éminents tels que Aaron T. Beck, Albert Ellis, Paul Watzlawick ou MH Erickson se sont penchés sur ce domaine et nous ont laissé de précieuses stratégies pour comprendre et aborder un peu mieux ces situations.

Parler d’anxiété chronique, c’est définir un état psychologique qui dure au-delà de 6 mois. Ce n’est pas seulement une période d’inquiétude ou une série de défaites. Voyons quels sont les symptômes et les signes les plus courants :

  • Inquiétude excessive.
  • Peurs et tendance à anticiper les événements négatifs.
  • Problèmes de concentration.
  • Difficultés à résoudre les problèmes car l’esprit anticipe toujours le pire et se bloque.
  • Sentiment d’angoisse et de culpabilité. La personne anxieuse chronique ne comprend pas pourquoi elle se sent ainsi et s’en veut.
  • Agitation et agitation dues à des niveaux élevés d’adrénaline.
  • Des phobies peuvent apparaître.
  • Troubles du sommeil.
  • Tachycardies, pression dans la poitrine.
  • Épuisement.
  • Bouffées de chaleur ou frissons.
  • Étourdissements ou sensations de picotements.
  • Douleurs ou douleurs musculaires.
  • Sentiment d’être à bout ou sous pression.
  • Sensation de boule dans la gorge ou difficulté à avaler.

Qu’est-ce qui peut se cacher derrière l’anxiété chronique ?

L’anxiété chronique n’est pas une condition clinique en tant que telle, elle définit un état dans lequel l’inconfort et l’angoisse vont au-delà de 6 mois. Ainsi, dans la plupart des cas, ce que nous avons derrière ces situations est un trouble anxieux généralisé (TAG). Cette entité psychologique est plus fréquente qu’on ne le pense, à tel point qu’on peut parfois avoir des patients qui traînent cette situation depuis l’adolescence.

Si nous nous interrogeons sur les déclencheurs, dans de nombreux cas, il y a généralement les faits suivants :

  • Facteurs associés à la personnalité. Avoir tendance à nourrir des pensées négatives, ne pas avoir de stratégies pour gérer les soucis, une faible estime de soi ou l’insécurité peuvent être des facteurs associés.
  • Facteurs génétiques. Les facteurs génétiques peuvent jouer un rôle dans l’anxiété. Une personne est plus susceptible de l’avoir si un parent biologique l’a. Cependant, une vie de famille stable et paisible peut aider à compenser le risque génétique.
  • Facteurs environnementaux. Un traumatisme, le stress ou d’autres facteurs environnementaux négatifs peuvent rendre une personne plus susceptible de développer une anxiété chronique. Il est important de reconnaître si des antécédents de traumatisme sont à l’origine de l’anxiété, car l’anxiété induite par un traumatisme nécessite des approches thérapeutiques différentes des autres types d’anxiété.
  • Problèmes sociaux. Des problèmes sociaux plus importants comme le changement climatique, la discrimination, des facteurs politiques ou une pandémie peuvent aggraver l’anxiété.
Thérapie psychologique de la femme pour traiter l'anxiété chronique

Quels types de traitements existe-t-il ?

L’anxiété a un traitement. Tout type de trouble de l’humeur peut être traité grâce à la thérapie psychologique. Dans certains cas, la stratégie peut être associée à des psychotropes, mais la ressource la plus efficace pour traiter la racine du problème et permettre à la personne de gérer son anxiété chronique est la psychothérapie. Les techniques de désensibilisation systématique, telles que les techniques de relaxation progressive de Jacobson, sont des approches thérapeutiques très utiles.

La thérapie cognitivo-comportementale, ainsi que la thérapie d’acceptation et d’engagement peuvent être d’une grande aide. Le plus important est que le patient apprenne à développer des pensées plus rationnelles, plus réfléchies et visant à obtenir un meilleur contrôle et bien-être de son quotidien. L’anxiété ne disparaîtra pas de votre vie, elle sera toujours présente, mais si vous savez comment la gérer, elle cessera d’être un fardeau et un frein au bien-être.

D’autres stratégies pour faire face à l’anxiété chronique comprennent :

  • Travaillez sur la stabilité : l’un des aspects les plus importants pour faire face à l’anxiété chronique est de faire tout ce que vous pouvez pour avoir une vie stable. Bien que la thérapie et les médicaments soient efficaces, rien n’est aussi efficace que le bon environnement et les bonnes personnes, alors changez ce que vous pouvez.
  • Reconnaissez les pensées anxieuses : acceptez les pensées irrationnelles et ne les traitez pas comme une vérité absolue.
  • Développez des capacités d’adaptation : la personne peut avoir besoin de différentes capacités d’adaptation pour différents niveaux d’anxiété. Une anxiété vraiment élevée peut répondre à une technique différente de l’anxiété de niveau moyen.
  • Pratiquez le yoga ou la méditation : Adoptez une forme de méditation, de yoga ou de pleine conscience. Il existe de nombreux types de pratiques de pleine conscience qui peuvent avoir des effets positifs sur l’anxiété.

Vivre avec une anxiété chronique est difficile. Ceux qui en souffrent éprouvent des symptômes physiques et émotionnels qui les empêchent de fonctionner normalement dans leur vie quotidienne. La recherche d’un traitement et le développement de capacités d’adaptation peuvent grandement contribuer à réduire les symptômes et à mieux gérer la maladie. N’hésitons donc pas à demander l’aide d’experts lorsque nous en avons besoin. Passer d’un esprit anxieux à un esprit calme est à notre portée.

Cela pourrait vous intéresser ...
Tachycardie d’anxiété : le cœur qui s’emballe
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Tachycardie d’anxiété : le cœur qui s’emballe

Beaucoup d'entre nous avons souffert de tachycardie d'anxiété. Comprendre pourquoi elle survient et savoir comment la gérer peut nous aider à mieux...



  • Bystritsky, A., Khalsa, S. S., Cameron, M. E., & Schiffman, J. (2013). Current diagnosis and treatment of anxiety disorders. P and T38(1), 30–44.
  • Gupta, S. (2022, 31 de mayo). What is cronic anxiety? Verywellmind. https://www.verywellmind.com/chronic-anxiety-symptoms-causes-and-treatment-5272111
  • Karna, B., Sankari, A., & Tatikonda, G. (2022). Sleep disorder. In StatPearls [Internet]. StatPearls Publishing.
  • Solomon, C. (2015): Generalized Anxiety Disorder. The New England Journal of Medicine, 373(21), pp. 2059 – 2068.