Trouble bipolaire et labilité émotionnelle : les différences

Trouble bipolaire et labilité émotionnelle : est-ce la même chose ? À travers cet article, vous découvrirez pourquoi une personne ne peut pas être considérée comme bipolaire simplement parce qu'elle est instable sur le plan émotionnel.
Trouble bipolaire et labilité émotionnelle : les différences

Dernière mise à jour : 03 mai, 2021

Même si la bipolarité semble être liée à l’instabilité émotionnelle, trouble bipolaire et labilité émotionnelle sont des concepts aux différences importantes. Nous vous expliquons pourquoi dans cet article.

Vous avez sûrement déjà entendu parler du trouble bipolaire ou, en entendant ce concept, vous imaginez quelqu’un qui a des changements d’humeur brusques. Or, le trouble bipolaire ne correspond pas à cela. C’est un trouble beaucoup plus complexe.

Qu’est-ce que le trouble bipolaire, et qu’est-ce qu’il n’est pas ? Comment le différencie-t-on de la labilité affective (variabilité anormale de l’expression de l’affect) ?

Trouble bipolaire : ce qu’il est et ce qu’il n’est pas

Le trouble bipolaire est un trouble de l’humeur qui se caractérise par la présence d’épisode maniaques ou hypomaniaques et par des épisodes dépressifs. Ainsi, il va bien au-delà du fait d’être instable sur le plan émotionnel. On utilise d’ailleurs mal ce concept dans le langage quotidien.

Beaucoup de personnes parlent de quelqu’un qui est « bipolaire » quand cette personne présente une certaine instabilité émotionnelle ou manifeste des changements d’humeur récurrents. La définition du trouble bipolaire ne va pas nécessairement dans ce sens, même si les personnes avec un trouble bipolaire peuvent aussi présenter une labilité émotionnelle.

Le trouble bipolaire.

Les types de bipolarité

Être bipolaire implique l’apparition de ces épisodes que nous mentionnions. Un épisode maniaque dure, au minimum, une semaine (nous ne parlons donc pas d’un moment ponctuel) ; un épisode hypomaniaque dure minimum quatre jours, et un épisode dépressif, au moins deux semaines.

Dans le trouble bipolaire, il doit y avoir eu au moins un épisode maniaque ou hypomaniaque et un épisode dépressif au fil du temps. Nous parlons de trouble bipolaire de type I quand un épisode maniaque et un épisode dépressif apparaissentet de trouble bipolaire de type II quand un épisode hypomaniaque et un épisode dépressif apparaissent.

Les épisodes du trouble bipolaire

Un épisode maniaque se définit comme un état d’âme anormal et continuellement élevé, expansif ou irritable. On note des niveaux d’activité et d’énergie anormaux et constamment en augmentation, avec des symptômes comme : estime de soi exagérée ou sentiment de magnificence, diminution du besoin de dormir, verbiage, fuite d’idées…

Dans le cas de l’épisode hypomaniaque, les symptômes sont les mêmes, sauf au niveau de la temporalité (dans ce cas, ils durent 4 jours et non 7) . Par ailleurs, l’épisode est moins grave ou ne requiert pas d’hospitalisation.

En ce qui concerne l’épisode dépressif, celui-ci se caractérise par une humeur dépressive la majeure partie de la journée, presque tous les jours. Ou bien par une diminution de l’intérêt ou de la capacité à ressentir du plaisir (apathie ou anhédonie).

D’autres symptômes l’accompagnent. Par exemple : insomnie ou hypersomnie, fatigue ou perte d’énergie, sentiments d’inutilité, agitation ou ralentissement psychomoteur, etc.

Trouble bipolaire et labilité émotionnelle

Nous venons de définir le trouble bipolaire, mais qu’en est-il de la labilité émotionnelle ? Celle-ci se définit comme une variabilité anormale de l’expression de l’affect, avec des changements répétés, rapides et soudains. Ce serait un équivalent de l’instabilité émotionnelle.

Les personnes qui manifestent une labilité émotionnelle sont vues par les autres comme des personnes intenses, qui passent d’une émotion à une autre en quelques secondes ou minutes. Ainsi, elles ont du mal à trouver un équilibre dans leurs émotions (et les changements apparaissent rapidement).

Les différences

Mais quelles différences y a-t-il entre trouble bipolaire et labilité émotionnelle ? Dans un premier temps, le trouble bipolaire est un trouble grave. La labilité émotionnelle, de son côté, est une caractéristique de la personne. En d’autres termes, la labilité émotionnelle n’est pas un trouble mental, même si c’est bien un trouble de l’affectivité.

Par ailleurs, la labilité émotionnelle suppose des changements soudains dans l’humeur :des changements se produisent rapidement et de façon intercalée. En revanche, dans le trouble bipolaire, les changements ne sont pas si soudains. Par ailleurs, la durée de l’euphorie (épisode maniaque) ou de la tristesse et anhédonie (épisode dépressif) est plus longue.

Souvenons-nous que ces épisodes durent, au minimum, quatre jours ; les états affectifs changeants dans la labilité émotionnelle, eux, peuvent durer quelques minutes. Enfin, le trouble bipolaire requiert un traitement (normalement, on utilise du lithium) tandis que la labilité émotionnelle ne s’aborde qu’à travers la psychothérapie.

Femme qui pleure dans la douche.

Trouble bipolaire et labilité émotionnelle : quelques réflexions finales

Comme nous le voyons, trouble bipolaire et labilité émotionnelle sont deux concepts que l’on ne doit pas confondre. Tandis que le premier constitue un véritable trouble mental, le deuxième correspond à une altération de l’affectivité. Ces deux situations génèrent des interférences dans la vie de la personne, mais le trouble bipolaire le fait beaucoup plus.

Certaines personnes avec un trouble bipolaire présentent une labilité émotionnelle, mais ce n’est pas parce qu’on est instable sur le plan émotionnel qu’on est bipolaire (la présence des épisodes affectifs mentionnés est nécessaire). C’est là que réside l’une des différences les plus importantes pour distinguer ces concepts.

« La bipolarité est un grand maître. C’est un défi qui vous prépare à affronter presque n’importe quoi dans votre vie. »

–Carrie Fisher–

Cela pourrait vous intéresser ...
Le trouble bipolaire et les relations affectives
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Le trouble bipolaire et les relations affectives

Découvrez en quoi consiste le trouble bipolaire et comment une personne atteinte de ce trouble peut mener une vie de couple normale.



  • American Psychiatric Association –APA- (2014). DSM-5. Manual diagnóstico y estadístico de los trastornos mentales. Madrid: Panamericana.
  • Caballo (2002). Manual para el tratamiento cognitivo-conductual de los trastornos psicológicos. Vol. 1 y 2. Madrid. Siglo XXI.
  • Harrington R. (2005). Affective disorders. Child and Adolescent Psychiatry. 4th ed. Oxford: Blackwel Publising.
  • Hilty, D.M., Leamon, M.H., Lim, R.F., Kelly, R.H. y Hales, R.E. (2006). A Review of Bipolar Disorder in Adults. Psychiatry (Edgmont), 3(9): 43-55.