Tout va mal pour moi... Que m'arrive-t-il ?

05 novembre, 2020
Tout va mal pour vous ? Avez-vous le sentiment que tous vos efforts sont inutiles ? Si vous traversez une période où les déceptions sont devenues monnaie courante, voici ce qui pourrait en être la raison.

Il arrive un moment où l’on finit par se dire : “Mais qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? Tout va mal !“. Nous traversons tous des périodes difficiles, des moments où tout est à refaire… Des erreurs diverses, des déceptions amères et des rêves qui se brisent du jour au lendemain. Personne ne peut nier que ces moments sont durs, blessants et démotivants…

Qu’est-ce qui se cache généralement derrière ces expériences ? Percevoir soudainement que tous les domaines de notre existence sont en crise (travail, couple, projets personnels, etc.) nous fait nous demander si un élément déclencheur ne serait pas en train d’orchestrer cette malchance ou ce devenir tronqué. Est-ce nous avec notre attitude ? Est-ce le contexte actuel ?

Lorsque nous traversons ce type de spirale dans laquelle tout est sombre, le mieux est de s’arrêter. Il ne s’agit pas seulement de ralentir et de prendre quelques jours de congé. Il faut arrêter le murmure mental, les pensées qui tournent en rond et qui alimentent encore plus nos inquiétudes. Arrêter le corps et l’esprit nous permettra d’analyser la situation et de redémarrer.

Quand tout va mal...

Tout va mal pour moi, que se passe-t-il ?

Les cycles de négativité existent et sont fréquents. Nous faisons référence aux étapes où les échecs succèdent aux malheurs et les déceptions aux mensonges. Ce sont des jours où une erreur est suivie d’une déception et où l’acceptation réticente que quelque chose que l’on croyait devoir arriver ne va plus se produire. Heureusement, ces cycles sont généralement courts.

Le plus dangereux dans ces étapes est de s’y enliser. C’est particulièrement vrai lorsque nous alimentons la situation avec des pensées du genre “Pourquoi tout cela m’arrive-t-il ? Pourquoi le monde me traite-t-il si mal ? Y a-t-il quelque chose qui ne va pas chez moi et qui rend les choses si mauvaises ?“.

Presque sans s’en rendre compte, nous entrons dans un état d’impuissance. Nous supposons alors que quoi que nous fassions, rien ne changera notre situation défavorable.

Quelles peuvent en être les causes ?

Est-ce que la malchance existe ? Nous ne le savons pas. Il n’y a pas de preuve scientifique à ce sujet et nous devons donc chercher des causes objectives et concrètes.

Si nous clarifions les éléments déclencheurs qui peuvent se trouver derrière chaque événement négatif, nous avons un plus grand sentiment de contrôle et c’est toujours une bonne chose. Découvrons donc ensemble les explications possibles :

  • Le phénomène de filtrage. Dans ce premier cas, nous serions confrontés à un distorsion cognitive. Il s’agit de cette approche mentale qui nous fait appliquer un biais très spécifique : celui de la négativité. On ne regarde que ce qui ne va pas et on ne voit rien d’autre. Ces lunettes noires ne voient jamais les aspects positifs.
  • Le pessimisme appris. Il y a des gens qui traversent la vie en pensant que tout est contre eux. Ils souffrent d’un pessimisme chronique qui trouve souvent son origine dans l’éducation, dans les parents qui leur ont dit que le monde est mauvais, qu’on ne peut pas faire confiance aux gens, que les bonnes choses n’arrivent jamais.
  • Une faible estime de soi. Cette dimension n’est pas un état que l’on atteint du jour au lendemain et que l’on garde pour la vie. L’estime de soi peut s’affaiblir, varier dans le temps et avec l’expérience. Par conséquent, si à un moment donné nous nous demandons pourquoi tout va mal pour nous, peut-être est-il temps de soigner son estime de soi ?
  • Une dépression cachée. Les troubles de l’humeur comme l’anxiété ou la dépression agissent comme un voile enveloppant. Ainsi, l’idée que tout va mal et que peu importe nos efforts rien ne se passera comme nous l’espérons, peut parfois être la manifestation d’une dépression.
  • Des temps difficiles, des résultats variables. Nous ne pouvons pas exclure un facteur évident, à savoir le contexte qui nous entoure. Dans les moments difficiles, beaucoup de choses peuvent commencer à mal tourner, c’est vrai. Mais il faut comprendre que ce sont des sorts : la malchance ne dure pas éternellement.
Une personne pour qui tout va mal.

Que puis-je faire si je suis dans une période où tout va mal pour moi ?

Lorsque je traverse une période où tout va mal pour moi, la dernière chose que je dois faire est de continuer comme si de rien n’était, d’essayer d’atteindre des objectifs qui sont déjà des causes perdues. Idéalement, vous devriez considérer les points de réflexion suivants :

  • Pourquoi tout va-t-il mal pour moi ? Est-ce à cause de moi ? Ou est-ce parce que certaines choses sont arrivées et que je n’ai plus le contrôle ? La première chose que je vais faire est de prendre un peu de temps, une pause pour réfléchir à ce qui s’est passé et clarifier ce qui a motivé cet enchaînement de faits négatifs.
  • Je dois accepter qu’il y a des aspects qui sont effectivement hors de mon contrôle, qui ne dépendent pas de moi. Il y a des moments compliqués où certaines choses ne nous sont pas favorables. Je l’accepte et, dans cette complexité actuelle, j’essaie de prendre de nouvelles décisions.
  • Il est également nécessaire que je sois attentif à la qualité de mes pensées. Est-ce que j’applique un filtre négatif à ma réalité ? Est-ce que je me concentre trop sur ce qui ne va pas chez moi ?
  • Je dois plonger dans mes émotions. Qu’est-ce que je ressens ? Depuis combien de temps est-ce que je ressens cette frustration ou cette apathie ? Peut-être que le fait que tout se passe mal est dû à mon humeur. Je peux avoir besoin d’aide, et c’est là que se concentre mon attention.

Enfin, lorsque nous traversons une période où de nombreux aspects de notre vie prennent du plomb dans l’aile, il est toujours approprié de prendre un peu de recul. Peut-être est-il temps de procéder à des changements, aussi petits soient-ils. Réfléchissons-y.

  • Pietromonaco, P. R., & Markus, H. (1985). The Nature of Negative Thoughts in Depression. Journal of Personality and Social Psychology48(3), 799–807. https://doi.org/10.1037/0022-3514.48.3.799