Tout recommencer pour aller de l’avant

· 30 novembre 2018
Aller de l'avant savoir résolu nos problèmes émotionnels ni pansé nos blessures n'est pas une bonne option. Nous devons être capables de transiter dans ces mondes internes afin de donner forme à une meilleure version de nous-mêmes.

Aller de l’avant sans regarder derrière soi et tout recommencer, ce n’est pas toujours facile. Surtout dans ces moments où la tristesse pèse trop lourd. Et où nous traînons avec nous la souffrance découlant de toutes ces batailles dont nous sommes ressortis avec des blessures. Parfois, il est nécessaire de faire une pause en chemin pour nous soigner. Recoller nos morceaux cassés. Voire même nous réinventer. Dès lors que nous aurons donné forme à une nouvelle et meilleure version de nous-mêmes, nous serons prêts à aller de l’avant, à écrire une nouvelle page de notre vie et à tout recommencer.

Ainsi, nous pouvons comparer la vie à un tissu bordé de débuts et de fins. Il s’agit des deux faces de la même pièce, emplies d’émotions opposées que l’on ne sait pas comment gérer. De peurs et d’inquiétudes affiliées qui empêchent l’apparition de nouvelles opportunités. Le faire de la meilleure manière détermine sans doute l’intégrité et la qualité de tout ce qui peut venir ensuite.

Des experts sur le sujet tels que Denise Beike, de l’Université d’Arkansas, signalent que dans notre cycle de vie, c’est moins l’impact que peuvent avoir divers faits plus ou moins graves que la manière dont les affrontons qui compte. C’est pourquoi il est important d’avoir une vision claire et objective de certains aspects.

Par exemple, bien souvent, après avoir vécu une mauvaise passe, on s’entend dire qu’il faut « aller de l’avant ». Cependant, comment y arriver lorsque demeurent en nous tant de poids ? Et d’angoisses émotionnelles ? Nous savons bien que nous devons regarder devant nous. Pour autant, il n’est pas toujours facile de générer ce progrès.

Car les racines de la douleur sont profondes. Et nous ne pouvons pas les arracher pour les déplacer autre part et faire table rase du passé. Nous devons être capables de réparer et de transformer. De créer une matière nouvelle en partant de ce que nous sommes. De ce que nous avons vécu et appris. Ce processus peut prendre du temps, certes. Mais nous nous donnerons ainsi l’opportunité de tout recommencer. Et de partir sur de nouvelles bases.

« Parfois, les choses se défont pour que d’autres, meilleures, puissent avoir lieu. »

Marilyn Monroe

tout recommencer

Rien ne sert de trop se charger pour aller de l’avant

Nous pouvons le faire. Nous pouvons regarder l’horizon, mettre un pied devant l’autre et aller de l’avant comme si de rien n’était. Il est même possible de tout miser sur le temps pour panser nos blessures émotionnelles. De croire qu’en arrachant les pages du calendrier, nous arracherons également les peines et les souvenirs. Cependant, viendra un jour où nous nous rendrons compte que rien de tout cela n’est viable.

Albert Ellis, un célèbre psychothérapeute cognitif, nous rappelle que souvent, nous nous laissons porter par certaines croyances sans pour autant soupeser d’autres alternatives. Il s’agit là de ce que nous appelons les « idées irrationnelles », celles qui nous situent dans des états personnels peu sains, voire même problématiques.

Ainsi, à chaque fois que nous sommes obligés de donner forme à un quelconque type de transition ou d’affronter un moment très dur, il est indispensable de réfléchir aux dimensions que nous vous présentons dans la suite de cet article.

Avancer émotionnellement

Avancer est une chose ; aller de l’avant en est une autre. Il est fréquent, par exemple, de voir de nombreuses personnes entamer une thérapie psychologique car elles ont décidé de demander de l’aide et d’aller de l’avant après avoir subi une séparation ou la perte d’un être cher, en oubliant avant tout un aspect : celui de faire le deuil.

tout recommencer

Il est nécessaire d’intégrer dans notre registre personnel un terme très basique : avancer. Ce mot implique de :

  • Ne pas stagner au même endroit trop longtemps
  • Comprendre qu’il est nécessaire d’appliquer une nouvelle stratégie de vie
  • Commencer par son for intérieur (sans fuir)
  • Se dire qu’il faut accepter ce que l’on ressent, le comprendre, le gérer, le guérir et se permettre de saisir une nouvelle opportunité. Ainsi, nous « progressons » émotionnellement, mais aussi psychologiquement.
  • Prendre conscience d’un détail : la tristesse ou la souffrance d’une perte ne disparaissent pas. Rien ni personne ne peut effacer ce type de sentiments. Nous devons leur faire une place en nous et apprendre à vivre avec.

Avoir conscience du fait que les transitions prennent du temps

De même que nous le révèle une étude menée à bien par le docteur Mark A. Thornton, de l’Université de Cornell, tout changement s’accompagne d’une série d’émotions qu’il faut être en mesure de gérer. Ramener la tête et le coeur à ces états pour aller de l’avant, cela implique souvent de courir le risque de développer un certain type de trouble psychologique, tel par exemple que la dépression.

Nous devons être capables de pleurer de tristesse, de canaliser la haine et la frustration, de rester calmes face à une déception pour l’analyser et en tirer une leçon.

Tout recommencer en étant plus fort

Nous ne changeons pas ; nous avançons. L’être humain change lorsqu’il le pense nécessaire, non pas par caprice, non pas par plaisir, mais pour affronter l’adversité et s’élever comme un être plus résistant, plus habile et plus préparé à faire face aux obstacles.

Nous sommes conscients du fait qu’aller de l’avant est la seule option de vie que nous ayons, si nous ne voulons pas sombrer. Cependant, faisons-le de la meilleure des manières : sans fuir de nous-mêmes et de cet intérieur qui, comme une pièce désordonnée et obscure, requiert notre attention, du rangement, de l’oxygène et plus d’un changement.

Permettons-nous par conséquent de tout recommencer, de parcourir de nouveau nos chemins de vie personnels avec une version actualisée de nous-même, plus forte et plus optimiste. Comme l’a dit Charlotte Brontë, « cessons d’évoquer le passé : le présent est plus sûr, et l’avenir, encore plus lumineux. »