Thérapie assistée par l’animal chez des personnes atteintes d’Alzheimer

· 27 octobre 2018
La thérapie assistée par l'animal renvoie à des interventions au cours desquelles un animal devient la partie essentielle d'un processus thérapeutique. Celui-ci a pour but de déboucher sur des améliorations au niveau des fonctions physiques, psychosociales et cognitives des patients.

Selon certaines études, la thérapie assistée par l’animal est l’un des traitements non pharmacologiques qui fournit le plus de bénéfices aux personnes atteintes d’Alzheimer. Grâce à son efficacité, on l’utilise en parallèle à d’autres activités de stimulation cognitive qui se développent au quotidien dans des institutions. C’est par exemple le cas de la musicothérapie, de la risothérapie ou de l’exercice physique.

Nous devons aussi prendre en compte le fait que le contact contrôlé entre une personne atteinte d’Alzheimer et un animal est bénéfique sur plusieurs plans. Cognitif, social, émotionnel et autonome. En fait, la mémoire affective est la dernière chose qui disparaît chez une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer. La création d’un lien émotionnel positif pour les deux est donc possible. Approfondissons cette idée.

Efficacité de la thérapie assistée par l’animal pour traiter Alzheimer

Beaucoup d’études corroborent les bénéfices de la thérapie assistée par l’animal chez des personnes âgées atteintes d’Alzheimer. Ou d’un autre type de démence. Le principal objectif de ces traitements non pharmacologiques est d’améliorer la qualité de vie de ces personnes. Cela peut être atteint en travaillant quatre zones fondamentales. Physique, cognitive, émotionnelle et sociale.

Les animaux peuvent devenir le remède idéal pour les patients. Leur humeur s’améliore notablement au contact d’un animal domestique.

thérapie assistée par l'animal

L’usage de ce type de thérapie constitue l’une des options les plus demandées par les institutions publiques ou privées. Pourquoi ? Parce qu’elle fournit des bénéfices immédiats aux patients. Ceci est particulièrement vrai lors des premières phases de ce type de démence.

La thérapie s’effectue le plus souvent avec des chiens. Même si elle est aussi possible avec des chats et des chevaux. En principe, n’importe quelle race de chien est valide pour ce travail thérapeutique. La seule condition est que l’animal ait été correctement dressé. En général, on travaille avec des chiens comme le golden retriever, le yorkshire et le berger allemand.

La sélection des animaux doit être très stricte. Ils doivent remplir plusieurs critères. De fiabilité, de prédictibilité, de contrôle et d’adaptabilité. Par ailleurs, ils doivent inspirer confiance à toute l’équipe thérapeutique.

Bénéfices de la thérapie assistée par l’animal chez des personnes atteintes d’Alzheimer

1. Amélioration des habiletés

Les animaux aident les patients atteints d’Alzheimer à améliorer des aspects comme la motricité et l’équilibre. Des activités comme promener le chien, le brosser, le nourrir ou interagir avec lui facilitent la capacité motrice et sensorielle. Ainsi, les thérapeutes peuvent se servir de ces animaux pour aider les patients à être plus autonomes.

En outre, un animal réagit face aux stimulus communicatifs, éveille l’intérêt, fixe l’attention et favorise la concentration.

2. Meilleure qualité de vie

La relation avec les animaux permet aux patients d’avoir une meilleure qualité de vieElle les aide aussi à améliorer leur attention et leur capacité de communication.

Les animaux utilisés dans ces thérapies ont été dressés d’une manière spécifique. Afin de pouvoir interagir avec des personnes âgées. Leur présence et leur compagnie procurent plus de bien-être et de bonheur. Ils apportent aussi plus de sérénité aux patients. Et les aident à se sentir utiles grâce aux différentes tâches qu’ils demandent.

3. Renforcement de la mémoire

Grâce à ce type de thérapie, les personnes souffrant d’Alzheimer n’oublient pas de réaliser des activités basiques de la vie quotidienne comme s’habiller ou se coiffer. Cela est dû au fait qu’elles sont responsables de la vie d’un autre être vivant. La majorité de ces personnes se préoccupent essentiellement de ne pas oublier de prendre soin des animaux.

thérapie assistée par l'animal

4. Amélioration de l’humeur

Ce type de thérapie est aussi utilisé pour faire diminuer l’agitation et l’agressivité des personnes atteintes de démence. Un animal constitue une puissante source de motivation dans les mains d’un professionnel. De cette façon, il génère des émotions positives, facilite et améliore les relations personnelles et la communication au sein d’un groupe.

Par ailleurs, les attentions requises par un animal peuvent favoriser l’activité physique, cognitive et sociale, en plus de renforcer l’estime de soi et améliorer le bien-être en général.

Conclusion

Les résultats obtenus avec la thérapie assistée par l’animal sont nouveaux et intéressants pour les chercheurs. Un animal peut changer la vie d’une personne atteinte de démence. Il peut lui offrir de la motivation afin qu’elle reste occupée. Favoriser son activité physique. Et soutenir son équilibre émotionnel.

Il n’existe actuellement pas de remède pour les démences. Les thérapies cherchent donc à réduire l’impact de la maladie sur les patients. Leur but est de ralentir la progression de la détérioration cognitive. Et de retarder l’apparition de complications. La thérapie assistée par l’animal peut servir à contrôler les troubles du comportement. Et à aborder les problèmes de santé concrets qui peuvent se présenter.

« Tant que vous n’avez pas aimé un animal, une partie de votre âme sera toujours sans éclat, endormie. »

-Anatole France-