Mer et santé : une source inépuisable de bien-être

· 17 juillet 2018

La mer et la santé sont liées. Notre cerveau réagit de manière très positive à ce type de paysage : il se sent plus relaxé, sa perception s’améliore, la créativité se développe et une meilleure clarté mentale est obtenue. Peu de choses se montrent aussi réconfortantes que le simple fait de sentir le sable tiède sous nos pieds, le bruit des vagues et la fraîcheur de la brise salée.

Marins, surfeurs et biologistes répètent toujours la même chose : la mer jette un sort, l’océan attire, captive et il est doté d’une attractivité mystérieuse pour l’être humain quasiment depuis la nuit des temps. Cette extension d’eau bleue sans fond produit en nous des sensations très variées. Parfois, il suffit d’être un instant au bord de l’eau pour recharger nos batteries d’énergie et percevoir une amélioration de notre état moral.

« L’océan est plus ancien que les montagnes et il est chargé des souvenirs et des rêves du Temps. »

-H.P. Lovecraft-

Il convient également de rappeler une pratique connue des médecins victoriens sur leurs patients. On prescrivait la même chose à toutes les personnes souffrant de mélancolie, de tuberculose, ou simplement du mal d’amour : l’air de la mer. De cette manière, les plages furent pendant longtemps employées comme une ressource thérapeutique idéale aussi bien pour l’élite aisée que pour les personnes les plus pauvres. Et ce qui était fait fonctionnait. Cela améliorait l’état moral des patients car la mer et la santé ont un lien spécial que la science ne cesse de confirmer.

Bien-être procuré par la mer

Mer et santé : l’effet thérapeutique des environnements aquatiques

En 2011, une étude menée par le département d’architecture sanitaire de l’Université de Suède a été menée. Grâce à elle on démontra quelque chose que nous avions tous pensé : les environnements aquatiques génèrent le bien-être et ont un impact positif sur notre santé. De cette manière, aussi bien la mer que les rivières et les lacs génèrent des changements dans notre esprit, dans notre cerveau et dans notre corps.

Le mystère et la fascination pour les paysages bleus sont tels que les auteurs ne cessent de donner des réponses à cette énigme. L’un d’eux fut Sir Alister Hardy, biologiste marin. Selon ce scientifique, connu pour sa participation aux premières expéditions en Antarctique aux alentours des années 1925, notre corps est programmé pour réagir face aux environnements qui lui sont bénéfiques.

Lorsque notre espèce quitta la savane, elle atteint les côtes et découvrit l’océan ; quelque chose changea alors en nous. Rapidement, nous avons eu accès à de nouveaux aliments, particulièrement ceux riches en acides gras et oméga 3, basiques pour le développement et la santé cérébrale. En fait, l’effet thérapeutique de la mer, avec ses stimulations puissantes a pu créer un lien fort et très solide. D’ailleurs, on ne manque pas de travaux sur le thème.

L’un de ces derniers est celui de la doctorante Jenny Roe, de l’Université Heriot-Watt en Edimburgo. Selon ce travail, en étant en contact avec la mer, une série de réponses physiologiques se produisent. Nous libérons alors des endorphines, le niveau de cortisol se réduit et nous générons des ondes alfa dans notre cerveau… Ce contact précoce des premiers hominidés avec la mer a pu laisser en nous une empreinte qui persiste encore aujourd’hui. Celle-ci nous rappelle les bénéfices de la mer et le bien-être inégalable qui lui est associé.

Le pouvoir curatif de l’océan

Mer et santé sont liés. L’océan génère ce que de nombreux scientifiques définissent comme étant le « bien-être bleu ». Celui-ci se résume ainsi :

L’esprit bleu

  • Nos cerveaux réagissent positivement à la vision de l’eau. Les simples faits de le contempler, de le sentir et de le ressentir offrent à notre cerveau un état de relaxation absolu. Cet état idéal de calme favorise la libération de neurotransmetteurs tels que la dopamine et la sérotonine qui favorisent notre sensation de bonheur.
  • De plus, la mer stimule notre créativité, les préoccupations se réduisent et nous améliorons les processus cognitifs basiques que sont par exemple la mémoire et l’attention…

Idéal pour les voies respiratoires

Cette brise salée est un cadeau de bien-être pour nos voies respiratoires. Elle les débouche, nettoie les poumons, facilite la respiration et est dotée d’un effet antibiotique. La mer est idéale pour les personnes souffrant d’asthme ou d’allergies…

l'air marin

Connexion et énergie

Le son de la mer et la vision de ces paysages dominés par le mouvement, la lumière et le panorama de l’immensité favorisent l’apparition des ondes alfa dans notre cerveau. Nous entrons alors dans un état de calme et notre connexion interne s’améliore. Selon un travail publié dans le Journal of Complementary Medicine, l’air de l’océan contribue à cet état de relaxation et à la connexion personnelle.

L’air marin est chargé d’ions négatifs. Comme nous le révèle ce travail, ces particules négatives se génèrent dans les environnements naturels avec des courants d’eau : la mer, les rivières, les cascades, etc. Leur effet favorise la production de sérotonine. Nous entrons ainsi dans un état d’équilibre interne qui nous remplit d’énergie, de créativité, de motivation, de bonne humeur pour nous connecter avec les nôtres et avoir des relations…

Nous ne pouvons pas non plus oublier quelque chose d’essentiel. La mer et la santé ont un lien direct car dans ces paysages nous avons la possibilité d’absorber de la vitamine D. Comme nous le savons, ce composant est indispensable pour de nombreux processus vitaux. Cependant, aussi étrange que cela puisse paraître, une grande partie de la population souffre d’un déficit de cet hétérolipide insaponifiable. Mais n’ayons aucun doute. Si nous avons la possibilité, faisons confiance à notre instinct. Cette voix primitive sait et comprend que la mer est un bon lieu pour passer la journée. Elle en vaut la peine, la santé en vaut la peine.