La théorie des petites victoires pour reconstruire l’estime de soi

· 9 octobre 2018

La théorie des petites victoires nous dit que la vie est toujours plus simple si nous apprenons à la simplifier. Les problèmes les plus grands et insolvables trouveront plus facilement une réponse si nous les « désintégrons » en morceaux plus élémentaires.

Ainsi, rien ne peut être plus purifiant pour l’estime personnelle que le fait d’accumuler des petites victoires, des triomphes quotidiens avec lesquels avancer. Les anthropologues affirment que la capacité de progrès est quelque chose de naturel à l’être humain. 

L’avancée technologique, sociale et culturelle est quasiment imparable. Nous ne tarderons donc pas à pouvoir compter sur de nouvelles générations disposées à explorer de nouvelles planètes et à faire un saut qualitatif et quantitatif dans le monde de la médecine afin d’éradiquer des maladies aujourd’hui chroniques ou mortelles.

« Je vais doucement, mais je ne recule jamais. »

-Abraham Lincoln-

La motivation comme moteur de l’action

Nous pouvons signaler une idée centrale : ces réussites sont très complexes à atteindre si nous ne stimulons pas notre motivation et notre intérêt à les atteindre. Il faut croire en leur possibilité. Ainsi, nous donnerons naissance à des hommes et à des femmes ayant confiance en leurs capacités, disposant d’un bon concept personnel et d’une estime de soi forte. 

Par exemple, le célèbre biologiste James Watson, co-découvreur de la structure moléculaire de l’ADN fait quelques remarques sur l’éducation dans ses mémoires. A l’école personne ne nous explique le fonctionnement de la motivation. Personne ne nous apprend non plus à gérer les périodes d’obscurité marquée et de totale perte personnelle.

Le docteur Watson ainsi que Francis Crick échouèrent de nombreuses fois à déchiffrer l’ADN. Pendant de nombreuses années, ils pensèrent même que leur modèle allait échouer. Ce raisonnement les poussa à croire qu’ils allaient se convertir en la risée de leur profession.

Cependant, ils décidèrent tous les deux de corriger leur approche mentale et émotionnelle et d’appliquer ce que nous connaissons aujourd’hui comme étant la théorie des petites victoires. Il n’y a rien de mieux que d’avancer par étape pour gagner en sécurité, en confiance, en certitude… Et pour atteindre le triomphe.

ampoule qui scintille

La théorie des petites victoires pour améliorer l’image que nous avons de nous

Nous ne pouvons pas exiger d’un enfant qu’il court s’il n’a pas préalablement appris à marcher. On ne peut pas non plus commencer à construire une maison par le toit si les fondations n’ont pas été fabriquées.

La vie exige du calme, du savoir-faire et surtout toute cette intelligence qui sait se nourrir de la patience la plus délicate. Cependant au quotidien, nous n’avons pas assez d’espace pour la prudence de ceux qui souhaitent aller plus lentement, ceux qui préfèrent les petites tentatives, ceux qui préfèrent compter jusqu’à 100 avant de faire un pas.

La majorité d’entre nous se trouve en fait dans cet extrême où tout paraît magnifique. Nous avons de grands rêves, des aspirations élevées, et également de grands problèmes. Tout nous dépasse, tout semble généralement s’échapper de nos mains. Nous en venons donc à penser que nous n’avons aucun échappatoire et que toutes nos options ont déjà été épuisées. Ce type de perception mine notre estime personnelle et condamne complètement notre motivation de réussite.

Dans le monde de la psychologie, une personnalité mérite notre reconnaissance pour les apports qu’elles a fournit au champ de la motivation humaine. Teresa Amabile, professeure de Harvard et spécialiste en créativité, productivité et bonheur au travail a souligné tous les bienfaits que peut nous fournir la théorie des petites victoires. Pour atteindre de grands objectifs ou résoudre les problèmes les plus complexes, il vaut mieux diviser le trajet en petites escales. 

 

Les petites révolutions du quotidien

Karl Weick est un célèbre psychologue social également expert dans le domaine de la motivation. Selon lui, la majorité des sociétés modernes affronte de manière peu efficace ses problèmes les plus sérieux. On peut par exemple citer le chômage, l’échec scolaire ou la délinquance. Les systèmes sociaux et la sphère politique investissent généralement de grandes quantité d’argent afin de donner lieu à « de grandes solutions ».

Cependant, les grandes solutions s’envolent généralement en fumée. Elles apparaissent avec de bonnes intentions et disparaissent comme elles sont arrivées. L’authentique clé se trouve ni plus ni moins dans la théorie des petites victoires, dans les petites révolutions quotidiennes. Il faut détecter ce qui ne fonctionne pas, se transformer en chirurgien habile et patient capable d’identifier l’origine du problème.

Ainsi, dans des pays comme la Norvège ou la Finlande ; on sait que l’idéal est de créer des plans simples et modestes au niveau local. Il est préférable d’être proche des citoyens, d’imaginer des organismes accessibles permettant de changer peu à peu les mentalités.

« Si vous souhaitez initier de grands changements, vous devez prêter attention aux petits détails. »

-Rudolph Giuliani-

la théorie des petites victoires : la motivation comme moteur de l'action

Objectifs plus petits pour améliorer notre estime personnelle

Peu importe la grandeur du problème ou du défi qui se projette à l’horizon. En le découpant, en le divisant en morceaux plus petits, nous rendrons ses dimensions beaucoup plus gérables.

La théorie des petites victoires nous affirme que pour maintenir notre santé émotionnelle, nous avons besoin de victoires quotidiennes. Pour atteindre ces victoires quotidiennes, il n’y a rien de mieux que de se fixer quotidiennement des objectifs simples.

Petit à petit, notre estime personnelle s’améliorera et nous serons capables d’initier de plus grands changements. Nous pourrons faire des pas plus grands et plus sûrs, notre regard s’élèvera afin de voir se rapprocher quotidiennement la cime de notre défi. Nous devons donc investir nos efforts dans l’application de ce principe simple et modeste afin de pouvoir aller au-delà de nos limites.