Théorie adlérienne et psychologie individuelle

La solitude et la déconnexion de l’environnement social ou l’expérience de la sensation d’infériorité et de ne pas savoir comment la surmonter, sont des dimensions que travaille la thérapie adlérienne. En quoi consiste ce modèle ? L’article suivant le révèle.
Théorie adlérienne et psychologie individuelle
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 04 juillet, 2023

La psychologie individuelle reposant sur la théorie adlérienne décrit un type de thérapie holistique qui est aussi intéressante que pratique aujourd’hui. Cela donne à la personne des outils pour surmonter les sentiments d’infériorité et travailler sur le sentiment d’appartenance. Parce qu’une connexion saine avec les autres est essentielle pour favoriser le bien-être et le bonheur.

Le médecin autrichien Alfred Adler créa la thérapie au XXe siècle, dans le but de favoriser la croissance humaine, lui permettant de surmonter ses difficultés. Ainsi, lui qui finit par s’éloigner du modèle psychanalytique de Sigmund Freud, en raison de nettes différences, légua une ressource reconnue scientifiquement et qui vaut la peine de découvrir.

Alfred Adler construisit sa propre école et un modèle thérapeutique d’avant-garde, après s’être éloigné de son collègue Sigmund Freud.

Psychologie individuelle : qu’est-ce que c’est ?

La psychologie individuelle et la théorie adlérienne étaient des approches de pointe et avancées pour leur époque. Des travaux comme ceux publiés par l’American Psychological Association (APA) soulignent que ce modèle thérapeutique servit de base aux approches ultérieures. En fait, même la thérapie cognitivo-comportementale s’appuie sur la même théorie.

Bien qu’Adler fit partie du courant psychodynamique – au point de présider l’Association Psychanalytique Internationale, en 1910 -, il s’en sépare et s’oriente vers une autre perspective.

Le père de la thérapie adlérienne critiqua le point de vue biologique et déterministe de Freud, afin d’adopter une vision plus sociale et positive de la nature humaine. Nous analyserons donc ci-après les piliers qui composent ce domaine de la psychologie.

1. Vision holistique

La personne est un tout, une unité qu’il est impossible de comprendre en ne s’occupant que d’un seul de ses domaines, comme la biologie. L’être humain est le résultat de différents processus qui donnent une vision globale, pour comprendre et aider. Quels sont ces processus ? Entre autres, les suivants se distinguent :

  • Craintes.
  • Instincts.
  • Éducation.
  • Besoins.
  • Expériences.
  • Contexte social.

2. Sentiment d’appartenance

L’un des objectifs de la psychologie individuelle et de la thérapie adlérienne est de favoriser le sentiment d’appartenance de la personne. En d’autres termes, l’objectif est de la guider pour retrouver son intérêt pour la coexistence sociale, en créant des liens sains et significatifs. Après tout, ce sont des êtres qui ont besoin de construire des réseaux et des interactions sociales pour survivre, se sentir en sécurité, apprendre et être heureux.

3. Un modèle positif, humaniste et inclusif

Dans un ouvrage de la Sam Houston State University, ils soulignent que la psychologie individuelle d’Adler précéda la psychologie positive elle-même. Cette approche considère la personne non pas comme quelqu’un de malade, mais comme une figure capable d’assumer de nouveaux apprentissages pour grandir. L’essentiel est de le réorienter et de construire une vie significative et saine.

Alfred Adler croyait en un type de psychologie qui favorisait le bien-être humain, en aidant les gens à surmonter leurs problèmes, leurs limites et leurs peurs. Il était également intéressé à comprendre l’influence du contexte social.

4. Chemin vers l’excellence

Un aspect qui fait connaître Adler est sa théorie sur le complexe d’infériorité. L’approche psychologique individuelle cherche à désactiver cette perception ou ce sentiment débilitant chez les patients. Car, selon la théorie adlérienne, l’un de nos buts, comme dans la théorie humaniste, est d’atteindre l’excellence et la réalisation de soi.

Pour y parvenir, il faut désactiver cette faible estime de soi et l’idée de ne pas être aussi valable que les autres.

5. Approche idéographique et créative

En plus de la perspective holistique qui conçoit l’être humain dans sa globalité, ce modèle met l’accent sur l’importance de nous percevoir comme des êtres uniques. Chaque personne a sa propre trajectoire, ses besoins, ses idées et ses réalités différentes de celles des autres. Et pas seulement cela, la théorie adlérienne met l’accent sur le fait que n’importe qui est capable de créer son propre destin à travers des objectifs.

thérapie adlérienne
La théorie d’Adler se concentra également sur la compréhension de la façon dont les gens sont influencés par le contexte social.

Théorie adlérienne appliquée à la thérapie : concepts de base

La thérapie adlérienne est un modèle holistique, c’est-à-dire qu’elle intègre différentes approches. Elle a une composante sociale, humaniste et surtout cette vision positive voire résiliente de l’être humain. Cela en fait une thérapie saisissante, dont le fond est de rééduquer la personne pour remodeler, en quelque sorte, la société elle-même. Il détaille ses concepts de base.

Objectifs

Selon l’ouvrage Adlerian therapy : Theory and practice (2006), cette thérapie basée sur le champ psychologique individuel repose sur une approche psychoéducative, avec les finalités suivantes :

  • Surmonter les sentiments d’infériorité et de découragement.
  • Adopter des comportements qui favorisent l’intérêt social.
  • Chercher à ce que la personne développe un sentiment d’appartenance sain et heureux.
  • Construire une vision plus positive de soi-même et ce qui mène à la réalisation de soi.
  • D’abord comprendre comment l’individu construit sa vie et ses relations, pour ensuite favoriser un changement positif en lui.

Techniques

La psychologie individuelle applique des techniques bénéfiques pour le développement humain, le bien-être et la connexion avec l’environnement. Cela implique avant tout de créer un environnement thérapeutique sûr et stimulant qui aide la personne à grandir, à guérir et à apprendre. Ensuite, les outils qu’il applique :

  • Empathie. Le psychologue construit une relation empathique avec la personne, pour amener le patient à développer ses forces.
  • Évaluation du mode de vie. Il convient en effet de connaître ces dynamiques défectueuses de la personne qui conduisent à la souffrance.
  • Construction d’objectifs et d’attentes. Le patient doit être encouragé à surmonter et à atteindre des objectifs motivants qui génèrent des changements sains.
  • Se tourner vers le passé pour construire l’avenir. C’est alors seulement qu’il est possible de comprendre l’origine du malaise humain. En comprenant hier, un présent plus précieux est érigé et de nouveaux comportements sont appliqués.

Actuellement, la thérapie adlérienne offre aux spécialistes une liberté absolue lors de l’application de techniques issues de diverses écoles, telles que la thérapie cognitivo-comportementale.

Étapes

Pour encourager la croissance personnelle et désamorcer les sentiments d’infériorité, les thérapeutes adlériens suivent une série d’étapes dans leur processus. Ces dernières sont :

  • Alliance thérapeutique et engagement. C’est là le facteur décisif. Sans cette alliance entre le professionnel et le patient, il n’y a pas d’avancées ni de réalisations. Une union soutenue par l’empathie et la collaboration mutuelle est nécessaire.
  • Évaluation. Il est nécessaire pour le psychologue d’analyser le mode de vie de son patient, en connaissant son passé et la dynamique comportementale dans chaque situation.
  • Connaissance. Le patient doit comprendre quelles parties de sa vie doivent être modifiées, pour retrouver le bien-être et investir dans son épanouissement individuel.
  • Réorientation et reformulation. Le changement survient lorsque les êtres humains modifient leurs comportements et adoptent de nouvelles approches mentales plus rentables, résilientes et positives.

Pour qui la thérapie basée sur la théorie d’Adler est-elle utile ?

La psychologie individuelle et la thérapie adlérienne ont leur place pour traiter divers domaines de la santé mentale et, surtout, pour favoriser la croissance personnelle. En fait, c’est dans ce dernier que réside son plus grand potentiel. Elle est généralement utile dans les domaines cliniques suivants :

  • Anxiété.
  • Dépression.
  • Dépendances.
  • Schizophrénie.
  • Autonomisation.
  • Prise de décisions.
  • Les personnes ayant une faible estime de soi.
  • Amélioration des relations sociales.
  • Amélioration personnelle et résilience.
  • Pensées négatives et découragement.
  • Sentiment d’infériorité et de solitude.

L’approche de la thérapie adlérienne évite de pathologiser l’être humain et cherche à éveiller son potentiel, en l’orientant vers des changements positifs qui favorisent le lien social, le bonheur et le bien-être.

thérapie adlérienne
La thérapie adlérienne aide à traiter vos sentiments d’infériorité et votre sentiment d’appartenance.

Que devez-vous savoir sur cette thérapie avant de la choisir ?

La thérapie adlérienne se développa au milieu du XXe siècle. Depuis lors, elle a été reformulée, vous trouverez donc des modèles particuliers comme la psychothérapie brève adlérienne. L’Université de Turin commente dans une étude son aptitude à tout traiter, des troubles de l’alimentation aux troubles de la personnalité. Si vous trouvez cette technique intéressante, il est pertinent que vous considériez certains aspects :

  • Le modèle s’oriente vers le changement, ce qui demande un engagement de la part du patient.
  • C’est une approche scientifiquement valide et efficace, mais elle peut ne pas être utile pour tout le monde.
  • L’alliance entre le professionnel et le patient est fondamentale. Sans un bon réglage, il n’y aura pas de progrès.
  • Si vous souhaitez débuter une psychothérapie adlérienne , il convient de trouver des thérapeutes spécialisés dans cette école.
  • Une partie de son intervention consiste à regarder le passé de l’être humain et cela peut ne pas être confortable pour tout le monde.
  • La thérapie adlérienne est intégrée à d’autres techniques telles que la thérapie comportementale émotive rationnelle, la thérapie brève stratégique ou la thérapie centrée sur la personne.

En conclusion, il s’agit d’une approche intéressante qui était très novatrice à l’époque. Grâce à cela, elle perdure dans le temps, s’intégrant même dans d’autres modèles et écoles comme la psychologie positive et la thérapie cognitivo-comportementale.

Cela pourrait vous intéresser …


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique



Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.