Test : Puis-je me sentir chanceux ?

15 octobre 2015 dans Psychologie 0 Partagés

« Acceptez la vie telle qu’elle est, cela vous libérera de la peur de l’échec et du perfectionnisme »

Tal Ben-Shahar, professeur à Harvard


On se dit souvent « Je n’ai vraiment pas de chance », et du coup, on se noie dans un verre d’eau. On fait tout un monde de n’importe quel petit contretemps, et les autres finissent par nous ennuyer.

On ne parle que de nos problèmes, et on se focalise sur eux non pas pour les résoudre, mais pour nous enfoncer dans une sorte de masochisme créateur d’addiction.

Parfois, même quand une personne de notre entourage connaît des temps bien plus difficiles que nous, on n’arrive pas à se déconnecter du trou noir qui se creuse en nous.

Pour cette raison, nous vous invitons à réfléchir à ce qui est vraiment essentiel dans la vie, et à vous demander si vous êtes vraiment aussi malchanceux que vous le croyez.

Pour cela, nous vous proposons un petit test qui vous permettra de vérifier si vous êtes aussi malchanceux que vous le pensez.


« Il est plus important de se sentir chanceux que de l’être »


Certaines personnes sont capables de sentir heureuses et reconnaissantes envers la vie, même si elles n’ont rien, ou pas grand chose.

En revanche, d’autres ont tout pour être heureuses, mais elles passent leur temps à se plaindre. Si vous faîtes partie de ce deuxième groupe, vous devez changer d’attitude.

A quoi bon se dire que l’on fait partie des gens qui ont le moins de chance sur cette Terre ?

En pensant ainsi, vous parviendrez uniquement à vous blesser, et à être malheureux. Alors, pourquoi adopter cette attitude, guidée par des pensées qui ne sont pas réelles et qui n’existent que dans votre esprit ?

Pour toutes ces raisons, on doit réenvisager beaucoup de choses avant de prononcer la fatidique phrase, « Je n’ai vraiment pas de chance ! ». Posez-vous donc les questions suivantes :

1. Avez-vous mangé à votre faim hier ?

2. Avez-vous accès aux soins médicaux ?

3. Pouvez-vous dormir dans un lit et sous un toit ?

4. Vivez-vous dans un village, une ville, ou un pays où vous vous sentez protégé ?

5. Connaissez-vous au moins une personne qui puisse vous prendre dans ses bras, vous embrasser, vous glisser quelques mots d’encouragement et vous consoler ?

6. Etes-vous en bonne santé ?

7. Avez-vous assez d’argent pour pouvoir vous permettre de faire des dépenses inutiles ?

8. Si un jour vous tombiez malade, auriez-vous quelqu’un sur qui compter ?

9. Pouvez-vous écouter de la musique ou lire un livre ?

Une étude de l’Université d’Harvard nous donne 6 clés pour être heureux

Tal Ben-Shahar est professeur de psychologie positive à l’Université d’Harvard. La psychologie positive est un courant de pensée répandu dans le monde entier, et que Tal Ben-Shahar lui-même définit comme étant « la science du bonheur ».

Pour lui, apprendre à skier ou à jouer au golf, c’est la même chose que d’apprendre à être heureux, même si bien sûr, cela demande un peu d’entraînement. Voici quelques conseils :

1. Pardonnez-vous vos échecs

2. Soyez reconnaissant de toutes les bonnes choses qui vous arrivent.

3. Faites du sport, et réveillez les endorphines du bonheur qui sommeillent en vous : 30 minutes de marche à un rythme tranquille suffisent à activer ces hormones.

Capture47-420x279

4. Ne vous compliquez pas la vie, que ce soit dans le domaine professionnel ou privé.

5. Méditez. Même si cela peut vous demander un peu de travail, essayez chaque jour de fermer vos yeux, de respirer profondément et de ne penser à rien. Libérez-vous de vos pensées négatives.

6. Pratiquez la résilience, n’étant autre que la capacité que l’on a tous en nous à faire face aux situations adverses et à nous relever, voire même à en sortir plus fort.

Autres conseils pour que vous appreniez à vous sentir chanceux

1. Gardez ce test sur votre table de chevet ; cela vous aidera à garder les pieds sur terre.

2. Chaque jour au réveil, prenez conscience de la chance que vous avez de pouvoir vous tenir debout sur vos pieds, mais aussi de pouvoir respirer, voir, entendre…et remerciez la vie pour ça.

Capture46-420x346

3. Visitez un hôpital. Si vous êtes en bonne santé et que vous allez visiter un hôpital, remarquez les personnes de tous les âges, qui toutes sont abattues dans un triste lit d’hôpital, rongées par l’ennui et la douleur.

4. Contentez-vous de petites choses pour être heureux : apprécier le sourire d’un enfant, manger du chocolat, pouvoir aller à la plage…

A découvrir aussi