La résilience, ou comment rebondir après une épreuve difficile

20 mars 2015 dans Psychologie 8 Partagés

On a tous déjà dû faire face à des situations difficiles.
Certaines sont très difficiles à gérer (devoir faire face à la mort d’un enfant, à une maladie grave, ou être victime d’un attentat, par exemple), et d’autres, beaucoup plus « simples » et fréquentes, comme la perte de travail, des problèmes financiers ou une rupture, peuvent elles aussi faire sombrer quelqu’un et le mener à penser que la vie n’a plus aucun sens.

Mais nous avons tous en nous la capacité d’affronter les difficultés, de les surmonter, et de s’adapter aux conséquences : c’est la RÉSILIENCE.

Lorsqu’on dit d’une personne qu’elle est résiliente, cela ne veut pas dire que face à une difficulté, elle ne ressente aucune émotion ni qu’elle soit incapable de souffrir, mais qu’après un moment de souffrance, de doute ou d’insécurité, elle a la capacité de puiser en elle les ressources nécessaires pour continuer à vivre en gardant la tête haute.

Mais cela est difficile dans la pratique, et il ne s’agit pas de savoir qui est résilient et qui ne l’est pas, mais de comprendre quels sont les comportements et les manières de penser qui peuvent nous permettre d’avancer.

Certaines personnes sont génétiquement plus vulnérables que d’autres face à une situation difficile. Pour autant, elles peuvent êtres résilientes si elles ont grandi dans un environnement y étant propice.

Les personnes les plus résilientes sont plus réalistes, plus souples, et ont les idées plus claires. Elles ont aussi moins tendance à tirer des conclusions hâtives ou à exagérer. Ces personnes présentent trois caractéristiques principales :

– elles acceptent la réalité telle qu’elle est
– pour elles, la vie a un réel sens
– elles ont la capacité de s’améliorer

De cette façon, tout comme le Phénix qui renaît de ses cendres, nous les êtres humains, avons la capacité de laisser nos moments difficiles derrière nous, d’en tirer des leçons, et d’en sortir plus forts. Cependant, la famille, l’école et la société ont une influence sur notre capacité à être résilient ou non.

Ce qu’on gagne à être résilient

Etre résilient peut aider à identifier les causes d’un problème (ce qui permet donc d’éviter que ce même problème se pose de nouveau à l’avenir) et à contrôler ses émotions ou ses impulsions face à une situation de crise.
Une personne résiliente fait donc preuve d’un optimisme réaliste, a confiance en l’avenir, et a le sentiment de contrôler sa vie. Cela lui permet ainsi de réussir à trouver de nouveaux défis et à faire en sorte de mener une vie plus satisfaisante.

De plus, les gens résilients sont en bonne santé car ils ont plus d’amour propre, portent un regard moins critique sur eux-mêmes, réussissent mieux à l’école ou au travail, sont plus satisfaits de leurs relations et sont moins à même de souffrir de dépression.

A découvrir aussi