Sulpiride : un antipsychotique du vertige

Le sulpiride, également commercialisé sous le nom de Dogmatil, est un médicament généralement prescrit pour traiter les vertiges. Toutefois, il est aussi utilisé comme antipsychotique. Sachez-en plus ici sur cette substance.

Dernière mise à jour : 15 juin, 2021

Le sulpiride est un médicament antipsychotique ou neuroleptique. Il possède une structure de benzodiazépine et est classé parmi les antagonistes spécifiques des récepteurs de la dopamine.

La dopamine est un neurotransmetteur fondamental de notre système nerveux, car elle régule un grand nombre de réponses dans le corps. Elle est particulièrement importante dans la fonction motrice, car elle régule les mouvements du corps. Elle agit également sur les réponses émotionnelles et les sensations, ainsi que sur la cognition et le comportement, entre autres.

Des niveaux élevés de dopamine sont associés à des maladies mentales, telles que la schizophrénie ou les psychoses. De sorte que de nombreux médicaments antipsychotiques sont antidopaminergiques et bloquent les effets de ce neurotransmetteur.

Le sulpiride s’avère être un médicament très efficace à l’heure de traiter divers troubles psychologiques. Par exemple, il est efficace pour traiter les syndromes psychosomatiques, la démence sénile, les somatisations gastro-intestinales, les vertiges…

A quoi sert le sulpiride ?

Les indications thérapeutiques reprises dans la fiche technique de ce médicament sont les suivantes :

  • Traitement des troubles dépressifs avec symptômes psychotiques en association avec des antidépresseurs, à condition que les antidépresseurs seuls s’avérèrent inefficaces.
  • Autres formes sévères de dépression résistantes aux antidépresseurs.
  • Traitement des psychoses aiguës et chroniques.
  • Traitement des vertiges dans les cas où il n’y a pas de réponse au traitement anti-vertige habituel.

Nous venons de le voir, le sulpiride est un antipsychotique, mais il ne s’utilise pas seulement dans les troubles mentaux. Il est en effet également utile dans les maladies neurologiques. Ce médicament s’avère également efficace pour traiter le vertige.

On parle d’un symptôme qui touche environ 23 % de la population générale et qui est un motif fréquent de consultation de soins primaires. Sa prévalence tend généralement à augmenter avec l’âge.

Il s’agit d’une sensation hallucinatoire de mouvement produite par une altération de l’orientation dans l’espace. Son origine se trouve généralement dans les structures de l’oreille interne ou à un certain point au niveau de la voie vestibulaire du système nerveux central.

Son mécanisme d’action

Le sulpiride agit comme un antagoniste spécifique des récepteurs dopaminergiques D2 et D3. Son effet dépend principalement de la dose administrée, qui doit toujours être prescrite et contrôlée par le médecin.

A faible dose, il a un effet sur les troubles psychotiques avec symptômes négatifs, mais pratiquement aucun effet sur les symptômes positifs. À des doses plus élevées, il améliore les symptômes positifs chez les patients atteints de psychoses aiguës ou chroniques. De très fortes doses de sulpiride peuvent avoir des effets sédatifs.

Concernant son action antivertigineuse, le sulpiride bloque les récepteurs D2 dans la zone de déclenchement des chimiorécepteurs. De sorte qu’il inhibe les vomissements. Il agit également sur les mécanismes régulateurs de l’équilibre et du sens de l’orientation spatiale.

Il a un puissant effet suppresseur vestibulaire. Le sulpiride est également particulièrement utile dans le traitement symptomatique des nausées et des vomissements qui peuvent accompagner les vertiges et le mal des transports. Il est généralement administré  par voie orale, mais dans les cas les plus graves, il peut être administré par voie intramusculaire.

Les effets secondaires du sulpuride

Les effets secondaires les plus courants du traitement au sulpiride sont :

  • Insomnie
  • Sédation ou somnolence
  • Trouble extrapyramidal
  • Symptômes du parkinsonisme
  • Tremblement.
  • Hyperprolactinémie
  • Constipation
  • Augmentation des enzymes hépatiques
  • Douleur thoracique
  • Gain de poids
  • Galactorrhée

Il est important d’informer le médecin de tout effet indésirable survenant pendant le traitement. Pour éviter les interactions, son administration ne doit pas être associée à des médicaments antiparkinsoniens ou antiarythmiques. Et pour éviter les effets indésirables, la posologie et la durée de traitement indiquées par le spécialiste doivent toujours être respectées.

Il n’existe pas d’antidote spécifique au sulpiride en cas de surdosage. Le traitement serait symptomatique, en particulier le contrôle de la fonction cardiaque. En cas de symptômes extrapyramidaux, des médicaments anticholinergiques seront administrés.

Cela pourrait vous intéresser ...
Lisez-le dans Nos Pensées
Les symptômes de la dépression psychotique

Quelles sont les caractéristiques des symptômes de la dépression psychotique, et comment cette maladie se manifeste-t-elle ?



  • Agencia Española de Medicamentos y Productos sanitarios (2018). Ficha técnica. Dogmatil. [Online] Disponible en: https://cima.aemps.es/cima/dochtml/ft/48556/FT_48556.html
  • Martín-Aragón, S. (2004). Vértigo y mareo: revisión. Farmacia profesional18(5), 70-76.
  • Martín-Aragón, S., & Bermejo-Bescós, P. (2011). Vértigo. Tratamiento farmacológico. Offarm30, 74-79.