Les traitements médicamenteux de l’insomnie

29 octobre 2019
Dans de nombreux cas, les traitements naturels ne sont pas suffisants pour remédier à l'insomnie et il est alors nécessaire de recourir à des traitements médicamenteux. Dans cet article, nous allons en savoir plus sur les alternatives existantes, leurs effets et leurs dangers.

L’insomnie est un troubles des plus courants, mais il est important de savoir qu’il existe des traitements médicamenteux ainsi que d’autres alternatives pour lutter contre. Elle touche en effet une grande partie de la population. Et ce indépendamment de l’âge et des conditions de santé.

L’insomnie peut être définie comme la difficulté de trouver et/ou de maintenir le sommeil. Parfois, il s’agit d’une problème lié à d’autres troubles biologiques mais parfois il peut aussi s’agir de problèmes psychologiques ou psychiatriques. Néanmoins, l’insomnie peut également apparaître sans raison apparente. Les symptômes les plus souvent associés à ce qu’on appelle couramment l’insomnie sont les suivants :

  • Difficulté à s’endormir
  • Sommeil de mauvaise qualité et non réparateur
  • Sommeil de courte durée
  • Réveils fréquents
  • Fatigue au réveil
  • Problèmes durant la journée liés au manque de sommeil, tels que de la fatigue, un manque de concentration, une baisse de motivation, des maux de tête, de l’angoisse, etc

Selon les experts, il faut que ces symptômes persistent plus d’un mois environ pour que l’on puisse parler d’insomnie. Cependant, il existe de nombreuses classifications différentes de l’insomnie dont les critères de diagnostic varient.

Il existe des traitements médicamenteux contre l'insomnie

 

Tout d’abord, on considère qu’environ 30% des adultes ont souffert un jour ou l’autre d’insomnie au cours de leur vie. La fréquence de ce trouble augmente considérablement avec l’âge et l’insomnie est beaucoup plus courante chez les femmes que chez les hommes. Il y a également certains facteurs de risque qui augmentent la probabilité de souffrir d’insomnie. Parmi eux :

L’insomnie est une pathologie qui peut avoir des conséquences lourdes sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent. En fait, chez les patients insomniaques, la probabilité de dépression et même de maladies cardiovasculaires augmente.

Types de traitement

Afin de trouver un traitement adéquat contre l’insomnie, il est essentiel d’établir un bon diagnostic et de déterminer ce qui la cause ou ce qui l’aggrave. Il est parfois difficile de mener cette étude et il y a une tendance à abuser des traitements médicamenteux contre l’insomnie sans que ce soit toujours justifié.

Cependant, aujourd’hui, nous disposons de nombreux outils qui peuvent nous aider dans le diagnostic et la classification du type d’insomnie dont souffre le patient. Il est ainsi plus aisé d’appliquer le traitement qui convient le mieux en fonction de ses besoins.

En fait, la première étape dans l’établissement du traitement de l’insomnie devrait toujours être l’identification des causes et des troubles sous-jacents qui peuvent causer ou influencer cette nuisance au sommeil.

Au début, le traitement devrait toujours être axé sur des mesures non médicamenteuses. C’est ce que nous appelons l’hygiène du sommeil. Certaines des recommandations concernant l’hygiène du sommeil sont par exemple :

  • Tout d’abord, maintenir une routine de sommeil : c’est à dire des heures fixes de coucher et de réveil chaque jour
  • Favoriser une atmosphère calme dans la chambre
  • Éviter la consommation de boissons stimulantes, comme la caféine ou l’alcool
  • Ne pas dîner pas trop tard pour ne pas avoir l’estomac plein en allant au lit
  • Éviter les écrans, comme les téléphones mobiles ou la télévision, avant d’aller au lit
  • Essayer des techniques de relaxation
  • Supprimer les siestes

Traitements médicamenteux contre l’insomnie

Dans de nombreux cas, ces mesures d’hygiène du sommeil ne suffisent pas toujours à remédier à l’insomnie et il est alors nécessaire d’avoir recours à des traitements médicamenteux. Tout d’abord, attention aux risques liés à l’automédication. En effet, il est indispensable que ce soit un médecin qui prescrive ce type de traitement si nécessaire.

Il existe de nombreux médicaments différents utilisés dans le traitement pharmacologique de l’insomnie. Parmi eux, nous trouvons les groupes thérapeutiques suivants :

  • Les hypnotiques :
    • Benzodiazépines, à action :
      • Rapide : alprazolam, lorazépam
      • Moderée : lormetazepam, clonazepam
      • Prolongée : bromazepam, chlorazepate
    • Les hypnotiques non-benzodiazépines, comme le zolpidem
  • Les antidépresseurs :
    • Antidépresseurs tricycliques
    • Trazodone
    • Mirtazapine
  • Les anticonvulsivants, comme la gabapentine
  • Les antihistaminiques H1, comme la doxylamine et la diphenhydramine
  • La mélatonine et ses dérivés
  • La valériane et autres produits naturels
Un homme souffrant d'insomnie

 

Problèmes associés au traitement médicamenteux de l’insomnie

Le traitement pharmacologique de l’insomnie, bien qu’efficace, n’est pas sans controverse. Cela est principalement dû aux effets secondaires de ces types de traitement. Par exemple, les benzodiazépines sont souvent associés à des effets secondaires tels que la sédation diurne ou l’insomnie de rebond à l’arrêt du traitement. Certains experts associent également leur utilisation à des problèmes de mémoire.

Ces problèmes sont aggravés, surtout lorsqu’il existe d’autres pathologies de fond chez les patients souffrant d’insomnie. Et, plus encore, lorsqu’on essaie de traiter l’insomnie sans connaître ou modifier les agents responsables.

Par conséquent, en général, il est préférable de commencer par des thérapies non médicamenteuses. Par exemple, des produits plus naturels comme la mélatonine ou des médicaments moins problématiques comme les antihistaminiques de type H1 sont à considérer. S’il est nécessaire de recourir à des hypnotiques de type benzodiazépine alors les hypnotiques de courte durée comme l’alprazolam ou le lorazépam sont préférables.

Enfin, si vous avez un problème d’insomnie, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Il pourra vous aider et vous prescrire le traitement qui convient le mieux à votre cas et à vos besoins.

 

  • Andrea, C. S. (2013). Insomnio: generalidades y alternativas terapéuticas de última generación. Revista Médica Clínica Las Condes24(3), 433-441.
  • Sarrais, F., & de Castro Manglano, P. (2007). El insomnio. In Anales del sistema sanitario de Navarra (Vol. 30, pp. 121-134). Gobierno de Navarra. Departamento de Salud.
  • Romero, O., Sagales, T., & Jurado, M. J. (2005). Insomnio: diagnóstico, manejo y tratamiento. Rev. Med Univ Navarra49(1), 25-30.